Ignace Heinrich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heinrich.
Ignace Heinrich Portail athlétisme
Informations
Disciplines Décathlon
Période d'activité 1947 — 1954
Nationalité Drapeau de France Français
Naissance 31 juillet 1925
Lieu Ebersheim
Décès 9 janvier 2003 (à 77 ans) à Carnoux-en-Provence
Taille 1,95 m[1]
Poids 93 kg[1]
Club RC Strasbourg
Records
• Ancien détenteur du record de France du décathlon en 1951 avec 7 476 pts
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats d'Europe 1 0 0

Ignace Heinrich (né le 31 juillet 1925 à Ebersheim, décédé le 9 janvier 2003 à Carnoux-en-Provence) est un athlète français spécialiste du décathlon, actif entre 1947 et 1954.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant la guerre, il fut enrôlé au Service du travail obligatoire (STO), puis incorporé de force dans l'armée allemande, car alsacien de souche. Lors de la débâcle allemande sur le front russe, le fils de Géo André, Jacques, excellent coureur de 400 m et de 110 m haies et alors membre du groupe de chasse Normandie-Niémen, le rencontra par le plus grand des hasards, et l'aida à revenir en France, tout en lui conseillant « de faire de l'athlétisme », vu son gabarit imposant.

Lors des Jeux olympiques de Londres en 1948, Ignace Heinrich est dans les favoris, il vient de battre le record de France aux derniers championnats de France avec 6 687 pts. Mais en face de lui, il y a le jeune prodige américain Bob Mathias, qui à 17 ans, deviendra le plus jeune champion olympique d'athlétisme de l'histoire. Heinrich prend la deuxième place assez loin derrière avec 6 974 pts contre 7 139 pts pour le champion olympique[2].

Aux Championnats d'Europe de 1950 à Bruxelles, Heinrich remporte le décathlon[2] après une haute lutte contre l'Islandais Örn Clausen.

Aux Jeux olympiques d'été de Helsinki en 1952 (durant lesquels il fut le porte-drapeau de la délégation française), il se déplace une vertèbre lors du saut en longueur ; les soins médicaux ne peuvent lui permettre de défendre ses chances et il abandonne[1].

Il compte 26 sélections nationales en équipe A de 1948 à 1954, et fut essentiellement licencié au RC Strasbourg[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion d'Alsace d'athlétisme individuel dans cinq épreuves, en avril 1946.
  • Vice-champion olympique du décathlon de Londres, en 1948.
  • Champion d'Europe de décathlon à Bruxelles en 1950, deux mois après un grave accident de moto qui aurait dû, selon les spécialistes, l'immobiliser durant plus de six mois.
  • Champion de France de décathlon en 1947, 1948, 1949 et 1952 (et recordman de France).
  • Champion de France de saut en longueur en 1949.
  • Champion de France de saut à la perche en 1952.
  • Champion de France du 110 m haies en 1952.

Records[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Profil olympique de Ignace Heinrich sur sports-reference.com. Consulté le 2 décembre 2011.
  2. a, b et c Collectif, Il était une fois le Racing, toute l'histoire du club omnisport strasbourgeois, Ronald Hirlé, Berger-Levrault,‎ 1991, p. 159

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]