Raoul Paoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paoli.
Raoul Simon Paoli
Raoul Paoli en 1923
Raoul Paoli en 1923
Fiche d’identité
Nom complet Raymond Simonpaoli
Nationalité Drapeau de la France France
Date de naissance
Lieu de naissance Courtalain
Date de décès
Lieu de décès Paris
Catégorie Poids lourds
Palmarès
Titres professionnels Champion de France poids lourds (1913, 1914)
Dernière mise à jour : 7 février 2014
Raoul Paoli, lutteur en 1908.

Raoul Simon Paoli (ou Raymond Simonpaoli) est un athlète polyvalent français, également acteur et joueur de rugby à XV, né le [1] à Courtalain, mort le (à 72 ans) à Paris

Biographie[modifier | modifier le code]

Corse d'origine, il s'engage à seize ans à la SA Montrouge.

Son premier titre de champion de France d'athlétisme est obtenu en 1906. En 1907 il passe au Stade français, où il est titulaire de l'équipe première de rugby jusqu'en 1914. Affecté dans l'infanterie durant la guerre, il devient champion de France militaire sur 100 mètres, devant Pierre Faillot. En 1917, il est élève-pilote dans l'aviation, à l'école d'Estampes, où il passe son brevet. Il est alors victime d'un grave accident, du à son moniteur, avec de nombreuses fractures et luxations l'obligeant à un alitement de quatre mois, ce qui l'obligea à béquiller durant deux années, jusqu'aux Jeux interalliés.

À compter de 1919, il commence à s'adonner au théâtre à Paris. Son premier rôle cinématographique est obtenu dans Phroso. On le revoit ensuite sur grand écran en France dans Gachucha, L'Intruse, Terreur, Madame Sans-Gêne, Le berceau de Dieu, et Nitchevo.

En novembre 1926, il décida de s'exiler aux États-Unis, pour poursuivre son parcours cinématographique. Il devint ainsi notamment l'ami de deux autres sportifs, Jack Dempsey et Duke Kahanamoku.

En fin de carrière sportive, Raoul Paoli aida en 1933 à l'introduction du catch à Paris au vélodrome d'hiver, en compagnie du champion olympique de lutte gréco-romaine Henri Deglane (qui deviendra champion du monde de catch), du champion olympique d'haltérophilie Charles Rigoulot, et de Julien Duvivier.

Il devint ensuite organisateur de galas de catch tout comme Rigoulot, ainsi qu'acteur tout comme lui, tournant encore dans plusieurs autres films.

Durant la guerre, il fut alors fermier et vigneron[2].

Il mesurait 1,86 m pour 125 kg[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Licencié de 1907 à 1921 au Stade Français (lancers; et sports de contact, dont seconde ligne de rugby), puis à l'Olympique de Paris à partir de 1922.

Il participe aux Jeux olympiques d'été de 1912, catégories athlétisme et lutte gréco-romaine, et devient à cette occasion le premier porteur officiel d'un drapeau tricolore lors d'un défilé olympique[4].

En athlétisme, il participe aussi aux Jeux olympiques d'été de 1920, de 1924 et de 1928.

Athlétisme[modifier | modifier le code]

  • 20 sélections en équipe de France A, étalées sur une quinzaine d'années
  • Recordman de France au lancer du poids à 6 reprises après guerre, ce sur 8 années
  • Médaille d'or Champion de France au lancer du poids à 8 reprises (interrompues par la guerre), en 1912, 1919, 1920, 1922, 1923, 1924, 1925 et 1926
  • Médaille d'or Champion de France au lancer du disque en 1919 et 1926
  • Médaille d'or Champion d'Angleterre au lancer du poids en 1920
  • Médaille d'argent Vice-champion de Californie au lancer du poids en 1927

Lutte gréco-romaine[modifier | modifier le code]

Boxe anglaise[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'or Champion de France catégorie poids lourds, en 1913 et 1914

Rugby (il rejoint l'équipe du Stade Français l'année suivant le 8e titre de 1908)[modifier | modifier le code]

Aviron[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Raoul Paoli à Hollywood, en juillet 1928.

(liste partielle)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance (Archive familiale).
  2. Le Miroir des sports, 20 octobre 1941.
  3. (en) Profil olympique de Raoul Paoli sur sports-reference.com.
  4. Stockholm 1912 (franceolympique.com).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :