Jonathan Franzen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franzen.
Jonathan Franzen
Description de cette image, également commentée ci-après
Jonathan Franzen en 2011
Naissance (59 ans)
Western Springs, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Mouvement Réalisme hystérique
Genres

Œuvres principales

Jonathan Franzen, né le à Western Springs dans l'Illinois, est un écrivain, romancier et essayiste américain.

Parcours[modifier | modifier le code]

Né d'une mère américaine et d'un père d'origine suédoise[1],[2] à Western Springs dans l'Illinois[3], il passe son enfance dans le Missouri, il fait ses études supérieures à Berlin. Il parle couramment l'allemand et est également traducteur. Il vit actuellement à New York.

Après deux romans (La Vingt-septième Ville en 1988 puis Phénomènes naturels en 1992) et une période de doute, il connaît, en 2001, un succès hors-norme avec Les Corrections (National Book Award 2001[4] et James Tait Black Memorial Prize 2002[5]).

En 2002, il publie un recueil d'essais intitulé Pourquoi s'en faire ?.

En 2006 paraissent ses mémoires sous le titre La Zone d'inconfort.

En décembre 2009, Jonathan Franzen réside à Tübingen pour tenir des cours concurremment avec Adam Haslett et Daniel Kehlmann dans le cadre de 23. Tubinger Poetik-Dozentur[6].

En 2010, Jonathan Franzen fait la une de Time Magazine à l'occasion de la sortie de son roman Freedom[7], puis celle de Libération le 16 août 2011. Il accorde également, pour la sortie française de Freedom, un grand entretien aux pages littéraires du Nouvel Observateur[8].

Prix et Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications originales[modifier | modifier le code]

romans:

autres:

  • 2002 : How To Be Alone (essais)
  • 2006 : The Discomfort Zone (mémoires)
  • 2012 : Farther Away (essais)
  • 2013 : The Kraus Project (traduction annotée des œuvres de Karl Kraus)
  • 2018 : The End of the End of the Earth (essais)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • 1992 : La 27e Ville (The Twenty-Seventh City, 1988), traduit de l'américain par Sacha Reins, Fixot
  • 2002 : Les Corrections (The Corrections, 2001) (ISBN 2-87929-296-4)
  • 2003 : Pourquoi s'en faire ? (How To Be Alone, 2002) (ISBN 2-87929-392-8)
  • 2004 : La vingt-septième ville (The Twenty-Seventh City, 1988), traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-François Ménard, Éditions de l'Olivier
  • 2007 : La Zone d'inconfort (The Discomfort Zone, 2006)
  • 2011 : Freedom (Freedom, 2010)
  • 2011 : Vivre à deux (Two's Company, 2005), traduit de l'anglais par Nadine Bismuth, Éditions Alto[11]
  • 2016 : Purity (Purity, 2015)
  • 2018 : Phénomènes naturels (Strong Motion, 1992)

Télévision[modifier | modifier le code]

  • En 2006, Jonathan Franzen apparaît dans Moe Nia Lisa, le 6e épisode de la 18e saison de la série télévisée animée Les Simpson.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michele Matassa Flores, « A sweaty-palmed night with Jonathan Franzen », Crosscut.com, (consulté le 20 août 2011)
  2. Jonathan Franzen's struggle for 'Freedom' | StarTribune.com
  3. Jonathan Franzen Biography - Bio of Jonathan Franzen
  4. « Jonathan Franzen Winner of the 2001 FICTION AWARD for The Corrections, National Book Foundation », sur www.nationalbook.org (consulté le 24 septembre 2018)
  5. (en) « Fiction winners », The University of Edinburgh,‎ (lire en ligne)
  6. (de) « Archive sur le site web de l'université » (consulté le 21 juillet 2018)
  7. « Great American Novelist » (consulté le 13 août 2010)
  8. «La classe moyenne américaine est un summum de vacuité» (consulté le 26 novembre 2011)
  9. (de) Jonathan Franzen - Seit 2010 Mitglied der Akademie der Künste, Berlin, Sektion Literatur sur le site de l'Akademie der Künste
  10. (de) « Dritter Preisträger: Jonathan Franzen erhält Schirrmacher-Preis », FAZ.NET,‎ (ISSN 0174-4909, lire en ligne)
  11. http://www.editionsalto.com/fiche.php?no_livre=625

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :