Jackie Joyner-Kersee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jackie Joyner-Kersee
Image illustrative de l’article Jackie Joyner-Kersee
Jackie Joyner-Kersee en 2015.
Informations
Disciplines Heptathlon, saut en longueur
Période d'activité 1980-2000
Nationalité Américaine
Naissance (60 ans)
Lieu de naissance East Saint Louis
Taille 1,78 m
Poids 70 kg
Surnom Jackie
Records
• Actuelle détentrice du record du monde de l'heptathlon (7291 pts)
Distinctions
Trophée World Athletics de l'athlète de l'année en 1994
Trophée Track and Field News de l'athlète de l'année en 1986, 1987 et 1994
• Élue au Temple de la renommée de l'athlétisme des États-Unis en 2004
• Élue au Temple de la renommée de l'IAAF en 2012
Palmarès
Jeux olympiques 3 1 2
Championnats du monde 4 - -

Jacqueline "Jackie" Joyner-Kersee (née le à East Saint Louis) est une athlète américaine, spécialiste des épreuves combinées et du saut en longueur.

Elle remporte trois médailles d'or olympiques, une dans l'épreuve du saut en longueur (en 1988) et deux dans l'épreuve de l'heptathlon (en 1988 et 1992). Elle est également sacrée championne du monde à quatre reprises : deux fois à l'heptathlon (1987 et 1993) et deux fois en saut en longueur (1987 et 1991).

Elle est l'actuelle détentrice du record du monde de l'heptathlon et l'ancienne détentrice de celui du saut en longueur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacqueline Joyner est née à East Saint Louis dans l'Illinois. Elle a été appelée Jackie en référence à Jackie Kennedy. Elle décide de concourir dans les disciplines multiples en athlétisme après avoir vu un film à la télévision sur Babe Didrikson.

Elle étudie à Université de Californie à Los Angeles (UCLA) où elle pratique l'athlétisme et le basket-ball entre 1980 et 1985. En basket-ball, elle marque plus de mille points durant sa carrière. Le , elle est honorée comme l'une des quinze meilleures joueuses de basket-ball de l'UCLA[1].

Carrière d'athlète[modifier | modifier le code]

Jackie Joyner-Kersee en 1988.

Sélectionnée pour les championnats du monde 1983 à Helsinki, elle abandonne l'épreuve de l'heptathlon après quatre épreuves.

Jackie Joyner participe aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles. Dans l'épreuve de l'heptathlon les 3 et , elle remporte la médaille d'argent avec 6 385 pts, terminant à 5 points seulement de l'Australienne Glynis Nunn[2]. Cinq jours plus tard, elle se classe 5e de l'épreuve du saut en longueur avec la marque de 6,77 m, échouant à 3 cm du podium[3].

Le , lors des Goodwill Games à Moscou, elle établit un nouveau record du monde de l'heptathlon avec 7 146 pts, puis récidive moins d'un mois plus tard le à Houston en portant ce record du monde à 7 158 pts.

Le , désormais mariée à Bob Kersee, Jackie Joyner-Kersee remporte la médaille d'or du saut en longueur lors des Jeux panaméricains se déroulant à Indianapolis. Elle y établit la marque de 7,45 m et égale le record du monde de l'Est-allemande Heike Drechsler. Moins d'un mois plus tard, lors des championnats du monde d'athlétisme à Rome, elle décroche tout d'abord le titre de l'heptathlon en établissant un nouveau record des championnats avec 7 128 pts, devant la Soviétique Larisa Turchinskaya et l'Américaine Jane Frederick, puis s'impose à nouveau lors de l'épreuve du saut en longueur en réalisant la marque de 7,36 m à son troisième essai, devançant sur le podium la Soviétique Yelena Belevskaya et Heike Drechsler[4].

Le , lors des sélections olympiques américaines d'Indianapolis, elle porte le record du monde de l'heptathlon à 7 215 pts. Elle remporte deux médailles d'or lors des Jeux olympiques de 1988 à Séoul. À l'heptathlon, elle réalise 7 291 pts à l'issue des sept épreuves et améliore son propre record du monde, performance constituant encore aujourd'hui la meilleure marque planétaire de tous les temps[5]. Elle remporte 4 épreuves (100 m haies, 200 m, saut en hauteur et saut en longueur) et réalise les performances suivantes : 12 s 69 sur 100 m haies, 1,86 m au saut en hauteur, 15,80 m au lancer du poids, 22 s 56 sur 200 m, 7,27 m au saut en longueur, 45,66 m au lancer du javelot et min 8 s 51 sur 800 m. À près de 400 pts de l'Américaine, les Est-Allemandes Sabine John (6 897 pts) et Anke Behmer (6 858 pts) se classent respectivement deuxième et troisième du concours. Quatre jours plus tard, dans l'épreuve du saut en longueur, Jackie Joyner-Kersee obtient une nouvelle médaille d'or en s'imposant avec un saut à 7,40 m réalisé à son cinquième essai, marque constituant l'actuel record olympique. Elle devance Heike Drechsler (7,22 m) et la Soviétique Galina Chistyakova (7,11 m) dans un des concours de saut en longueur les plus relevés de l'histoire[6].

En 1991, lors des championnats du monde de Tokyo, Jackie Joyner-Kersee conserve son titre de championne du monde du saut en longueur en réalisant un saut à 7,32 m à son premier essai, mordant ou faisant l'impasse sur les quatre sauts suivants, avant de réaliser 7,11 m à son sixième dernier essai[4]. Elle devance Heike Drechsler (7,29 m) et Larisa Berezhnaya (7,11 m). Dans l'épreuve de l'heptathlon, elle abandonne après la quatrième épreuve du 200 m.

Jackie Joyner-Kersee conserve son titre olympique de l'heptathlon à l'occasion des Jeux de 1992 à Barcelone et dépasse une nouvelle fois la barrière des 7 000 pts en réalisant 7 044 pts au terme des sept épreuves, devançant la Soviétique Irina Belova (6 845 pts) et l'Allemande Sabine Braun (6 649 pts)[7]. Quatre jours plus tard, elle décroche la médaille de bronze du saut en longueur, derrière Heike Drechsler et l'Ukrainienne Inessa Kravets[8].

En 1993, elle remporte un nouveau titre mondial à l'heptathlon à l'occasion des championnats du monde de Stuttgart. Elle s'impose avec un total de 6 837 pts et devance sur le podium Sabine Braun et la Biérurusse Svetlana Buraga[4].

Sixième du saut en longueur lors des championnats du monde 1995, elle remporte la médaille de bronze des Jeux olympiques d'Atlanta avec un saut à 7,00 m, et ce malgré une blessure aux ischio-jambiers[9], s'inclinant face à la Nigériane Chioma Ajunwa (7,12 m) et l'Italienne Fiona May (7,02 m). Cinquième du saut en longueur lors des championnats du monde 1997, et met un terme à sa carrière d'athlète à l'issue de la saison 1997.

En 1996, elle participe à l'American Basketball League au sein des Rage de Philadelphie[réf. nécessaire].

De retour sur les pistes d'athlétisme en 1998, elle remporte la médaille d'or de l'heptathlon lors des Goodwill Games à Uniondale (New York), avec un total de 6 502 pts[10].

En 2000, elle effectue la dernière compétition de sa carrière à l'occasion des sélections olympiques américaines à Sacramento. Elle se classe sixième de la finale du saut en longueur avec 6,67 m et ne parvient pas à se qualifier pour les Jeux olympique de Sydney.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jackie Joyner-Kersee en 2009 aux côtés de Barack Obama.

En 1986, Jackie Joyner épousait son entraîneur Bob Kersee. Son frère Al Joyner a été champion olympique du triple saut et a épousé une autre championne olympique Florence Griffith-Joyner.

En 1998, Joyner-Kersee a créé la Jackie Joyner-Kersee Foundation qui permet d'améliorer les conditions de vie des jeunes, des adultes et des familles dans le besoin avec une attention spéciale pour ceux de East St. Louis. En 2007, Jackie Joyner-Kersee avec Andre Agassi, Mohamed Ali, Lance Armstrong, Warrick Dunn, Mia Hamm, Jeff Gordon, Tony Hawk, Andrea Jaeger, Mario Lemieux, Alonzo Mourning et Cal Ripken, Jr. fondaient Athletes for Hope, une association caritative qui aide les athlètes professionnels à s'impliquer dans des causes charitables et propose aux amateurs de se porter volontaires et d'aider la communauté[11].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En , elle était élue meilleure athlète féminine des 25 dernières années[12].

Le magazine américain Sports Illustrated for Women la désigne[Quand ?] comme la plus grande athlète féminine du XXe siècle, juste devant une autre icône qui fut son modèle, Babe Didrikson Zaharias.

En mars 2012, elle fait partie de la première sélection de douze athlètes admis au Temple de la renommée de l'IAAF[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
1984 Jeux olympiques Los Angeles 5e Saut en longueur
2e Heptathlon
1986 Goodwill Games Moscou 1re Heptathlon
1987 Jeux panaméricains Indianapolis 1re Saut en longueur
Championnats du monde Rome 1re Saut en longueur
1re Heptathlon
Finale du Grand Prix Bruxelles 1re Saut en longueur
1988 Jeux olympiques Séoul 1re Saut en longueur
1re Heptathlon
1990 Goodwill Games Seattle 1re Heptathlon
1991 Championnats du monde Tokyo 1re Saut en longueur
1992 Jeux olympiques Barcelone 3e Saut en longueur
1re Heptathlon
Finale du Grand Prix Turin 2e Saut en longueur
1993 Championnats du monde Stuttgart 1re Heptathlon
1994 Goodwill Games Saint-Pétersbourg 1re Heptathlon
Finale du Grand Prix Paris 1re Saut en longueur
1995 Championnats du monde Göteborg 6e Saut en longueur
1996 Jeux olympiques Atlanta 3e Saut en longueur
1997 Championnats du monde Athènes 5e Saut en longueur
1998 Goodwill Games Uniondale 1re Heptathlon

Records[modifier | modifier le code]

Jackie Joyner-Kersee en 2014.

Elle a été la première athlète à obtenir plus de 7 000 points à l'heptathlon, pendant les Goodwill Games en 1986. Ses 7291 points obtenus en 1988 constituent toujours le record du monde. Elle détient les six meilleures performances mondiales de tous les temps de l'heptathlon[14].

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
200 m 22 s 30 Indianapolis
400 m 53 s 60 Rieti
800 m 2 min 08 s 51 Séoul
100 m haies 12 s 61 San José
400 m haies 55 s 05 Bruxelles
Saut en hauteur 1,93 m Los Angeles
Saut en longueur 7,49 m (AR, NR) New York
Lancer du poids 16,00 m Rome
Lancer du javelot
(ancien modèle)
50,12 m Houston
Lancer du javelot 43,33 m New York
Heptathlon 7 291 m (WR) Séoul

Performances lors du record du monde de l'heptathlon[modifier | modifier le code]

Tableau des performances par épreuve lors du record du monde
Épreuves Performance Vent Cumul des points
100 mètres haies 12 s 69 +0,5 m/s 1172
Saut en hauteur 1,86 m 1054
Lancer du poids 15,80 m 915
200 m 22 s 56 +1,6 m/s 1123
Saut en longueur 7,27 m +0,7 m/s 1264
Lancer du javelot 45,66 m 776
800 mètres 2 min 8 s 51 987
Total 7 291 pts

Références[modifier | modifier le code]

  1. UCLA Women's Basketball 2006-2007 Media guide - Copy available at UCLABRUINS.COM
  2. (en) « 1984 Summer olympics - Women Heptathlon », sur olympedia.org (consulté le )
  3. (en) « 1984 Summer Olympics - Long Jump, Women », sur olympedia.org (consulté le )
  4. a b et c (en) IAAF, « IAAF Statistic Handbook (édition 2019) », sur worldathletics.org (consulté le ), p. 320 à 326
  5. (en) « 1988 Summer olympics - Women Heptathlon », sur olympedia.org (consulté le )
  6. (en) « 1988 Summer Olympics - Long Jump, Women », sur olympedia.org (consulté le )
  7. (en) « 1992 Summer olympics - Women Heptathlon », sur olympedia.org (consulté le )
  8. (en) « 1992 Summer Olympics - Long Jump, Women », sur olympedia.org (consulté le )
  9. (en) « 1996 Summer Olympics - Long Jump, Women », sur olympedia.org (consulté le )
  10. (en) « Biographie de Jackie Joyner-Kersee », sur usatf.org (consulté le )
  11. Athletes for Hope
  12. Jackie Joyner-Kersee Is Named The 'Top Woman Collegiate Athlete Of The Past 25 Years April 25, 2001. UCLA Bruins official Athletic site
  13. (en) « IAAF Hall of Fame created – First 12 Members announced », sur www.iaaf.org, IAAF, (consulté le )
  14. IAAF - Heptathlon All seasons

Liens externes[modifier | modifier le code]