Épreuves combinées aux Jeux olympiques (athlétisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Athlétisme aux Jeux olympiques.
Épreuves combinées aux Jeux olympiques
Description de cette image, également commentée ci-après
Épreuve du 1 500 m du décathlon lors des Jeux olympiques de 1948.
Généralités
Sport Athlétisme
Épreuves combinées
Organisateur(s) CIO
Éditions 24e en 2016
Catégorie Jeux olympiques

Palmarès
Tenant du titre Décathlon : Ashton Eaton (2016)
Heptathlon : Nafissatou Thiam (2016)
Plus titré(s) Décathlon : Bob Mathias, Daley Thompson et Ashton Eaton (2)
Heptathlon : Jackie Joyner-Kersee (2)
Records Décathlon : Roman Šebrle et Ashton Eaton (8 893 pts, 2004 et 2016)
Heptathlon : Jackie Joyner-Kersee (7 291 pts, 1988)

Les épreuves combinées en athlétisme figurent au programme des Jeux olympiques depuis 1904 et sont constituées aujourd'hui du décathlon chez les hommes, et de l'heptathlon chez les femmes.

Le décathlon fait son apparition au programme olympique lors des Jeux de 1904 à Saint-Louis, où se disputent dix épreuves qui ne composent habituellement pas la discipline[1]. Absent lors de l'édition suivante, en 1908, il refait son apparition en 1912 et inclus les dix épreuves traditionnelles composant le décathlon. D'autres épreuves combinées masculines ont également fait partie du programme olympique : le triathlon en 1904 et le pentathlon de 1912 à 1924.

L'heptathlon féminin se déroule pour la première fois au cours des Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles, prenant la suite du pentathlon, disputé de 1964 à 1980.

Avec deux médailles d'or remportées, les Américains Bob Mathias et Ashton Eaton ainsi que le Britannique Daley Thompson sont les athlètes les plus titrés au décathlon. L'Américaine Jackie Joyner-Kersee possède également deux titres olympiques, dans l'épreuve de l'heptathlon.

Le record olympique du décathlon est co-détenu par le Tchèque Roman Šebrle et l'Américain Ashton Eaton, qui établissent un total de 8 893 points, respectivement lors des Jeux olympiques de 2004, à Athènes et lors des Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro[2]. Le record olympique de l'heptathlon est détenu par Jackie Joyner-Kersee avec 7 291 points, établis lors des Jeux olympiques de 1988, à Séoul[3].

Éditions[modifier | modifier le code]

Années 96 00 04 08 12 20 24 28 32 36 48 52 56 60 64 68 72 76 80 84 88 92 96 00 04 08 12 16 Total
Décathlon X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X 25
Heptathlon X X X X X X X X X 9

Décathlon[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

1912-1936[modifier | modifier le code]

Jim Thorpe, champion olympique du décathlon en 1912.

Le décathlon, composé de ses dix épreuves officielles, fait sa première apparition lors des Jeux olympiques de 1912, une version ayant été présentée au programme des Jeux olympiques de 1904 de Saint-Louis mais avec des épreuves non traditionnelles. À Stockholm, l'Américain Jim Thorpe remporte le titre olympique avec un total de 8 412 pts (soit 6 565 pts à la table actuelle de cotation datant de 1985) en devançant très largement trois Suédois ː Hugo Wieslander, Charles Lomberg et Gösta Holmér. Mais, en 1913, soupçonné d'avoir touché de l'argent dans des épreuves de baseball avant les Jeux, il est déchu de sa médaille d'or et radié à vie[4], le titre olympique revenant à Hugo Wieslander[5]. En 1982, soit 29 ans après sa mort, Jim Thorpe sera rétabli dans le palmarès, Wieslander conservant la médaille d'or[6].

Huit ans plus tard, aux Jeux olympiques de 1920, à Anvers, le Norvégien Helge Løvland s'adjuge le titre olympique avec un total de 6 803 pts (soit 5 803 pts à la table actuelle), devançant l'Américain Brutus Hamilton et le Suédois Bertil Ohlson[7].

Lors des Jeux olympiques de 1924, à Paris, la victoire revient à l'Américain Harold Osborn, titré par ailleurs dans l'épreuve du saut en hauteur, qui totalise 7 711 pts (soit 6 476 pts à la table actuelle) après les deux journées de compétition, établissant un nouveau record du monde. il devance son compatriote Emerson Norton et l'Estonien Aleksander Klumberg, le premier détenteur officiel du record mondial en 1922[8].

Le Finlandais Paavo Yrjölä, qui a amélioré à deux reprises le record du monde de Harold Osborn, porte ce record à 8 053 pts (soit 6 587 pts à la table actuelle) lors des Jeux olympiques de 1928, à Amsterdam. Il devance son compatriote Akilles Järvinen et l'Américain John Kenneth Doherty en faisant notamment la différence dans les deux dernières épreuves, le lancer du javelot et le 1 500 m, qu'il remporte[9].

En 1932, aux Jeux olympiques de Los Angeles, l'Américain James Bausch s'adjuge le titre olympique en établissant un nouveau record du monde. Il réalise 8 462 pts (soit 6 735 pts à la table actuelle) en faisant la différence dans la deuxième journée grace à ses performances réalisées au lancer du disque et au saut à la perche. Akilles Järvinen, le favori de l'épreuve, se classe de nouveau deuxième, devant l'Allemand Wolrad Eberle[10].

L'Américain Glenn Morris remporte le décathlon des Jeux olympiques de 1936, à Berlin, en totalisant 7 900 pts (soit 7 254 pts à la table actuelle) ː pour la quatrième fois consécutive, le record du monde est battu lors des Jeux olympiques. Il devance deux autres américains , Robert Clark médaillé d'argent et Jack Parker médaillé de bronze[11]. L'Allemand Hans-Heinrich Sievert, champion d'Europe en 1934, ne participe pas à la compétition pour cause de blessure[12].

1948-1964[modifier | modifier le code]

Bob Mathias, champion olympique en 1948 et 1952.

Lors des Jeux olympiques de 1948, à Londres, l'Américain Bob Mathias dispute seulement le troisième décathlon de sa carrière[12]. À la lutte avec le Français Ignace Heinrich jusqu'à la dernière épreuve du 1 500 m, il remporte le titre olympique avec 7 139 pts (soit 6 628 pts à la table actuelle), devant Ignace Heinrich (6 974 pts) et l'Américain Floyd Simmons (6 950 pts), devenant à dix-sept ans et demi le plus jeune champion olympique en athlétisme[13].

Bob Mathias, qui a établi un nouveau record du monde un mois auparavant lors des sélections américaines, devient le premier athlète à conserver son titre olympique au décathlon. Lors des Jeux olympiques de 1952 à Helsinki, il totalise 7 887 pts après les dix épreuves (soit 7 589 pts à la table actuelle), améliorant son propre record du monde. Il devance largement ses compatriotes Milt Campbell, médaillé d'argent avec 6 975 pts et Floyd Simmons, qui obtient sa deuxième médaille de bronze consécutive avec 6 788 pts[14]. Bob Mathias dispute à Helsinki le dernier décathlon de sa carrière[15].

En 1956, lors des Jeux olympiques de Melbourne, Milt Campbell remporte le titre olympique quatre ans après avoir obtenu la médaille d'argent. Il s'impose avec un total de 7 937 pts (soit 7 614 pts à la table actuelle) et devance largement son compatriote Rafer Johnson, détenteur du record du monde depuis 1955, qui monte sur la deuxième marche du podium avec 7 587 pts, et le Soviétique Vasiliy Kuznetsov, champion d'Europe en 1954, qui se classe troisième avec 7 465 pts[16].

Rafer Johnson est la favori des Jeux olympiques de 1960 après avoir amélioré une nouvelle fois le record du monde quelques semaines plus tôt lors des sélections américaines. À Rome, il s'impose avec 8 392 pts (soit 7 926 pts à la table actuelle), devant son partenaire d'entrainement et camarade d'université, le Taïwanais Yang Chuan-Kwang, médaillé d'argent avec 8 334 pts. Rafer Johnson, qui possédait 67 pts d'avance seulement sur Yang Chuan-Kwang avant la dernière épreuve du 1 500 m, parvient à conserver son avance en dépit d'un record personnel sur la distance qui était très inférieur à celui du Taïwanais[17]. Vasiliy Kuznetsov obtient une nouvelle médaille de bronze avec 7 809 pts[18].

Aux Jeux olympiques de 1964, à Tokyo, l'Allemand Willi Holdorf devient le premier non-américain depuis 1928 à remporter le titre olympique du décathlon. Il s'impose avec un total de 7 887 pts (soit 7 726 pts à la table actuelle) et devance le Soviétique Rein Aun (7 842 pts) et l'autre allemand Hans-Joachim Walde (7 809 pts)[19]. Yang Chuan-Kwang, détenteur du record du monde depuis 1963, se classe 5e du concours alors que Vasiliy Kuznetsov, qui a obtenu son troisième titre de champion d'Europe en 1962, termine à la 7e place.

1968-1984[modifier | modifier le code]

Daley Thompson, champion olympique en 1980 et 1984.

Le décathlon des Jeux olympiques de 1968, à Mexico, est remporté par l'Américain Bill Toomey avec un total de 8 193 pts (soit 8 144 pts à la table actuelle). Il creuse un écart décisif dès la première journée de la compétition en réalisant notamment 10 s 4 sur 100 m, 7,87 m au saut en longueur et 45 s 6 sur 400 m, la meilleure performance réalisée sur cette distance lors d'un décathlon. Il préserve son avance à la fin de la deuxième journée et devance finalement de 82 pts Hans-Joachim Walde et de 129 pts l'autre allemand Kurt Bendlin, alors détenteur du record du monde[20].

En 1972, lors des Jeux olympiques de Munich, le Soviétique Nikolay Avilov remporte le titre olympique et établit un nouveau record du monde avec 8 454 pts (soit 8 467 pts à la table actuelle), améliorant ou égalant sept de ses records personnels sur 10 épreuves[21]. Le précédent record du monde était détenu depuis 1969 par Bill Toomey, désormais retraité des pistes. Nikolay Avilov devance de plus de 400 pts son compatriote Leonid Lytvynenko (8 035 pts) et le Polonais Ryszard Katus (7 984 pts)[22]. L'Est-Allemand Joachim Kirst, champion d'Europe en 1969 et 1971, est contraint à l'abandon lors de l'épreuve du 110 m haies après avoir chuté en percutant un obstacle.

L'Américain Bruce Jenner remporte le titre des Jeux olympiques de 1976, à Montréal en établissant un nouveau record du monde avec 8 618 pts (soit 8 634 pts à la table actuelle), record qu'il avait déjà amélioré à deux reprises, en 1975 puis en 1976 au cours des sélections olympiques américaines. L'Allemand de l'Ouest Guido Kratschmer obtient la médaille d'argent avec 8 411 pts alors que le tenant du titre Mykola Avilov s'adjuge la médaille de bronze avec 8 369 pts[23]. Jenner améliore ses records personnels au saut en longueur, au lancer du poids, au saut en hauteur, et sur 400 m[24].

Aux Jeux olympiques de 1980, et en l'absence des américains et des allemands de l'Ouest pour cause de boycott, la victoire revient au Britannique Daley Thompson, qui a amélioré quelques mois plus tôt de 4 pts le record du monde de Bruce Jenner avant d'en être dépossédé peu après par Guido Kratschmer. À Moscou, Daley Thompson totalise 8 495 pts (soit 8 522 pts à la table actuelle) à l'issue des 10 épreuves et devance de 164 pts le Soviétique Yuriy Kutsenko et de 360 pts son compatriote Sergey Zhelanov[25].

En 1984, lors des Jeux olympiques de Los Angeles, Daley Thompson devient le deuxième athlète après Bob Mathias à remporter un second titre olympique du décathlon. Il s'impose avec un total de 8 798 pts (soit 8 847 pts à la table actuelle) et égale le record du monde qu'avait établi l'Allemand de l'Ouest Jürgen Hingsen trois mois auparavant. Ce dernier remporte la médaille d'argent avec 8 673 pts et devance deux autres allemands, Siegfried Wentz (8 412 pts) et Guido Kratschmer (8 326 pts) dans un concours marqué par l'absence des athlètes de la RDA et de l'URSS pour cause de boycott[26]. En 1985, avec l'entrée en vigueur de la nouvelle table internationale du décathlon, Daley Thompson deviendra le seul détenteur du record mondial avec 8 847 pts[27].

1988-2004[modifier | modifier le code]

Dan O'Brien, champion olympique en 1996.

En 1988, lors des Jeux olympiques de Séoul, l'Est-Allemand Christian Schenk s'adjuge le titre olympique en améliorant cinq de ses records personnels et totalise 8 488 pts au terme des deux jours de compétition. Torsten Voss, champion du monde en 1987 à Rome, est médaillé d'argent avec 8 399 pts et le Canadien Dave Steen est médaillé de bronze avec 8 328 pts[28]. Pour sa quatrième participation aux Jeux olympiques, le double tenant du titre Daley Thompson se classe 4e de l'épreuve avec 8 306 pts, devant le Français Christian Plaziat qui, longtemps en position de médaillé, établit une performance modeste lors du lancer du javelot pour finir avec 8 272 pts[29]. Jürgen Hingsen, médaillé d'argent à Los Angeles, connait une désillusion dès la première épreuve du 100 m en étant éliminé après trois faux départs[30].

Quatre ans plus tard, aux Jeux olympiques de 1992, à Barcelone, et en l'absence de Christian Schenk, blessé, le Tchécoslovaque Robert Změlík crée la surprise en devenant champion olympique. Après avoir remporté les épreuves du saut en longueur et du 110 m haies, il réalise un total de 8 611 pts à la fin de la deuxième journée et devance l'Espagnol Antonio Peñalver, deuxième avec 8 412 pts, et l'Américain Dave Johnson, troisième avec 8 309 pts[31]. L'Américain Dan O'Brien, champion du monde en 1991, est absent de la compétition après avoir échoué aux sélections olympiques américaines en essuyant trois échecs au saut à la perche. Il établira le nouveau record du monde du décathlon quelques semaines après ces Jeux[32].

Dan O'Brien, qui a obtenu en 1995 son troisième titre consécutif de champion du monde et qui est invaincu depuis quatre ans, est le favori du décathlon des Jeux olympiques de 1996, à Atlanta. L'Américain remporte la médaille d'or avec 8 824 pts, à 67 pts de son record du monde, et devance l'Allemand Frank Busemann qui améliore cinq de ses records personnels, réalisant notamment 8,07 m au saut en longueur, pour s'adjuger la médaille d'argent avec 8 706 pts. Le Tchèque Tomáš Dvořák complète le podium avec 8 664 pts[33]. Ce concours est l'un des plus relevé de l'histoire du décathlon avec six athlètes au-delà des 8 500 pts, 16 au-delà des 8 200 pts, et 22 au-delà des 8 000 pts.

En 2000, l'Estonien Erki Nool, champion d'Europe en 1998, remporte le titre des Jeux olympiques de Sydney avec 8 641 pts, devant le Tchèque Roman Šebrle (8 606 pts) et l'Américain Chris Huffins (8 595 pts)[34]. Tomáš Dvořák, nouveau détenteur du record du monde et champion du monde en 1997 et 1999, se classe 6e du concours, gêné par une blessure au genou[35].

Lors des Jeux olympiques de 2004, à Athènes, Roman Šebrle obtient la consécration olympique après avoir fixé le record du monde à 9 026 pts en 2001, devenant le premier décathlonien à plus de 9 000 pts. Au terme des deux journées de compétition au cours desquelles il remporte le lancer du poids et le lancer du javelot, il totalise 8 893 pts et améliore le record olympique détenu depuis 1984 par Daley Thompson[36]. Il devance l'Américain Bryan Clay, médaillé d'argent avec 8 820 pts (record personnel) et le Kazakh Dmitriy Karpov, qui remporte la médaille de bronze en établissant un nouveau record d'Asie avec 8 725 pts. Erki Nool, le champion olympique en titre, termine à la 8e place.

Depuis 2008[modifier | modifier le code]

Ashton Eaton, champion olympique en 2012 et 2016.

Deuxième à Athènes, Bryan Clay s'adjuge le titre du décathlon lors des Jeux olympiques de 2008, à Pékin, en remportant quatre épreuves ː le 100 m, le saut en longueur, le lancer du poids et le lancer du disque. Il établit un total de 8 791 pts à l'issue de la deuxième journée et devance le Biélorusse Andrei Krauchanka, deuxième avec 8 551 pts, et le Cubain Leonel Suárez, qui établit un nouveau record national avec 8 527 pts[37]. Le Russe Aleksandr Pogorelov, initialement 4e du concours, est disqualifié pour dopage en 2016[38]. Le tenant du titre Roman Šebrle, champion du monde en 2007, se classe 5e de l'épreuve, juste derrière le Français Romain Barras.

Nouveau détenteur du record du monde après avoir réalisé 9 039 pts quelques semaines plus tôt lors des sélections olympiques américaines, l'Américain Ashton Eaton remporte le décathlon des Jeux olympiques de 2012, à Londres[39], son premier titre international majeur, avec le score de 8 869 pts, après s'être imposé dans trois des dix épreuves (100 m, saut en longueur et 400 m). Il devance son compatriote Trey Hardee, champion du monde en 2009 et 2011, qui termine deuxième avec 8 671 pts, et le Cubain Leonel Suárez (8 523 pts), qui obtient sa deuxième médaille de bronze consécutive[40].

Ashton Eaton devient le troisième athlète de l'histoire après Bob Mathias et Daley Thompson à remporter un deuxième titre olympique dans cette discipline. Favori des Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro, après avoir notamment décroché les titres de champion du monde en 2013 et 2015, et après avoir porté son propre record du monde à 9 045 pts en 2015, il remporte le saut en longueur (7,94 m) et le 400 m (46 s 07), et totalise 8 893 pts au terme des dix épreuves, égalant le record olympique détenu depuis 2004 par Roman Šebrle. Médaillé d'argent, le Français Kevin Mayer, qui s'impose au lancer du poids et du saut à la perche, établit un nouveau record national avec 8 834 pts. Le Canadien Damian Warner obtient la médaille de bronze avec 8 666 pts[41].

Palmarès[modifier | modifier le code]

L'équivalent des points avec la table actuelle du décathlon (1985) est indiqué entre parenthèses.

Édition Or Argent Bronze
1912 Drapeau : États-Unis Jim Thorpe (USA)[42]
8 412 pts (6 565 pts)
Drapeau : Suède Charles Lomberg (SWE)
7 413 pts (5 722 pts)
Drapeau : Suède Gösta Holmér (SWE)
7 347 pts (5 768 pts)
Drapeau : Suède Hugo Wieslander (SWE)
7 724 pts (5 966 pts)
1920 Drapeau : Norvège Helge Løvland (NOR)
6 803 pts (5 803 pts)
Drapeau : États-Unis Brutus Hamilton (USA)
6 771 pts (5 739 pts)
Drapeau : Suède Bertil Ohlson (SWE)
6 580 pts (5 640 pts)
1924 Drapeau : États-Unis Harold Osborn (USA)
7 711 pts (6 476 pts)
Drapeau : États-Unis Emerson Norton (USA)
7 350 pts (6 117 pts)
Drapeau : Estonie Aleksander Klumberg (EST)
7 329 pts (6 057 pts)
1928 Drapeau : Finlande Paavo Yrjölä (FIN)
8 053 pts (6 587 pts)
Drapeau : Finlande Akilles Järvinen (FIN)
7 931 pts (6 645 pts)
Drapeau : États-Unis John Doherty (USA)
7 706 pts (6 428 pts)
1932 Drapeau : États-Unis James Bausch (USA)
8 462 pts (6 735 pts)
Drapeau : Finlande Akilles Järvinen (FIN)
8 292 pts (6 879 pts)
Drapeau : Allemagne Wolrad Eberle (GER)
8 030 pts (6 661 pts)
1936 Drapeau : États-Unis Glenn Morris (USA)
7 900 pts (7 254 pts)
Drapeau : États-Unis Robert Clark (USA)
7 601 pts (7 063 pts)
Drapeau : États-Unis Jack Parker (USA)
7 275 pts (6 760 pts)
1948 Drapeau : États-Unis Bob Mathias (USA)
7 139 pts (6 628 pts)
Drapeau : France Ignace Heinrich (FRA)
6 974 pts (6 559 pts)
Drapeau : États-Unis Floyd Simmons (USA)
6 950 pts (6 531 pts)
1952 Drapeau : États-Unis Bob Mathias (USA)
7 887 pts (6 589 pts)
Drapeau : États-Unis Milt Campbell (USA)
6 975 pts (6 986 pts)
Drapeau : États-Unis Floyd Simmons (USA)
6 788 pts (6 948 pts)
1956 Drapeau : États-Unis Milt Campbell (USA)
7 937 pts (7 614 pts)
Drapeau : États-Unis Rafer Johnson (USA)
7 587 pts (7 457 pts)
Drapeau : URSS Vasily Kuznetsov (URS)
7 465 pts (7 337 pts)
1960 Drapeau : États-Unis Rafer Johnson (USA)
8 392 pts (7 926 pts)
Drapeau : Taïwan Yang Chuan-Kwang (ROC)
8 334 pts (7 839 pts)
Drapeau : URSS Vasily Kuznetsov (URS)
7 809 pts (7 557 pts)
1964 Drapeau : Équipe unifiée d'Allemagne Willi Holdorf (EUA)
7 887 pts (7 726 pts)
Drapeau : URSS Rein Aun (URS)
7 842 pts (7 677 pts)
Drapeau : Équipe unifiée d'Allemagne Hans-Joachim Walde (EUA)
7 809 pts (7 666 pts)
1968 Drapeau : États-Unis Bill Toomey (USA)
8 193 pts (8 144 pts)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Hans-Joachim Walde (FRG)
8 111 pts (8 094 pts)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Kurt Bendlin (FRG)
8 064 pts (8 071 pts)
1972 Drapeau : URSS Nikolay Avilov (URS)
8 454 pts (8 467 pts)
Drapeau : URSS Leonid Litvinenko (URS)
8 035 pts (7 970 pts)
Drapeau : Pologne Ryszard Katus (POL)
7 984 pts (7 936 pts)
1976 Drapeau : États-Unis Bruce Jenner (USA)
8 618 pts (8 634 pts)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Guido Kratschmer (FRG)
8 411 pts (8 407 pts)
Drapeau : URSS Nikolai Avilov (URS)
8 369 pts (8 378 pts)
1980 Royaume-Uni Daley Thompson (GBR)
8 495 pts (8 522 pts)
Drapeau : URSS Yuriy Kutsenko (URS)
8 331 pts (8 369 pts)
Drapeau : URSS Sergey Zhelanov (URS)
8 135 pts (8 135 pts)
1984 Drapeau : Royaume-Uni Daley Thompson (GBR)
8 798 pts (8 847 pts)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Jürgen Hingsen (FRG)
8 673 pts (8 695 pts)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Siegfried Wentz (FRG)
8 412 pts (8 416 pts)
1988 Drapeau : Allemagne de l'Est Christian Schenk (GDR)
8 488 pts
Drapeau : Allemagne de l'Est Torsten Voss (GDR)
8 399 pts
Drapeau : Canada Dave Steen (CAN)
8 328 pts
1992 Drapeau : Tchécoslovaquie Robert Změlík (TCH)
8 611 pts
Drapeau : Espagne Antonio Peñalver (ESP)
8 412 pts
Drapeau : États-Unis Dave Johnson (USA)
8 309 pts
1996 Drapeau : États-Unis Dan O'Brien (USA)
8 824 pts
Drapeau : Allemagne Frank Busemann (GER)
8 706 pts
Drapeau : République tchèque Tomáš Dvořák (CZE)
8 664 pts
2000 Drapeau : Estonie Erki Nool (EST)
8 641 pts
Drapeau : République tchèque Roman Šebrle (CZE)
8 606 pts
Drapeau : États-Unis Chris Huffins (USA)
8 595 pts
2004 Drapeau : République tchèque Roman Šebrle (CZE)
8 893 pts
Drapeau : États-Unis Bryan Clay (USA)
8 820 pts
Drapeau : Kazakhstan Dmitriy Karpov (KAZ)
8 725 pts
2008 Drapeau : États-Unis Bryan Clay (USA)
8 791 pts
Drapeau : Biélorussie Andrei Krauchanka (BLR)
8 551 pts
Drapeau : Cuba Leonel Suárez (CUB)
8 527 pts
2012 Drapeau : États-Unis Ashton Eaton (USA)
8 869 pts
Drapeau : États-Unis Trey Hardee (USA)
8 671 pts
Drapeau : Cuba Leonel Suárez (CUB)
8 523 pts
2016 Drapeau : États-Unis Ashton Eaton (USA)
8 893 pts
Drapeau : France Kévin Mayer (FRA)
8 834 pts
Drapeau : Canada Damian Warner (CAN)
8 666 pts

Multiples médaillés[modifier | modifier le code]

Décathlon
Rang Athlète Pays Période Or Argent Bronze Total
1= Mathias, BobBob Mathias Drapeau des États-Unis États-Unis 1948–1952 2 0 0 2
1= Thompson, DaleyDaley Thompson Drapeau de Grande-Bretagne Grande-Bretagne 1980–1984 2 0 0 2
1= Eaton, AshtonAshton Eaton Drapeau des États-Unis États-Unis 2012–2016 2 0 0 2
4= Campbell, MiltMilt Campbell Drapeau des États-Unis États-Unis 1952–1956 1 1 0 2
4= Johnson, RaferRafer Johnson Drapeau des États-Unis États-Unis 1956–1960 1 1 0 2
4= Šebrle, RomanRoman Šebrle Drapeau de République tchèque République tchèque 2000–2004 1 1 0 2
4= Clay, BryanBryan Clay Drapeau des États-Unis États-Unis 2004–2008 1 1 0 2
8 Avilov, MykolaMykola Avilov Drapeau Union soviétique 1972–1976 1 0 1 2
9 Järvinen, AkillesAkilles Järvinen Drapeau de Finlande Finlande 1928–1932 0 2 0 2
10 Walde, Hans-JoachimHans-Joachim Walde Drapeau d'Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Drapeau Équipe unifiée d’Allemagne
1964–1968 0 1 1 2
11= Simmons, FloydFloyd Simmons Drapeau des États-Unis États-Unis 1948–1952 0 0 2 2
11= Kuznetsov, VasilyVasily Kuznetsov Drapeau Union soviétique 1956–1960 0 0 2 2
11= Suárez, LeonelLeonel Suárez Drapeau de Cuba Cuba 2008–2012 0 0 2 2

Record olympique[modifier | modifier le code]

Roman Šebrle, co-détenteur du record olympique du décathlon avec Ashton Eaton (8 893 pts).
Évolution du record olympique[43]
Total Équivalence
table actuelle
Athlète Lieu Date Record
Tables du décathlon de 1920
8 412 pts 6 565 pts Drapeau : États-Unis Jim Thorpe Stockholm 15 juillet 1912
6 803 pts 5 803 pts Drapeau : Norvège Helge Løvland Anvers 20 août 1920
7 710 pts 6 476 pts Drapeau : États-Unis Harold Osborn Paris 12 juillet 1924 WR
8 053 pts 6 587 pts Drapeau : Finlande Paavo Yrjölä Amsterdam 4 août 1928 WR
8 462 pts 6 735 pts Drapeau : États-Unis James Bausch Los Angeles 6 août 1932 WR
7 900 pts 7 254 pts Drapeau : États-Unis Glenn Morris Berlin 8 août 1936 WR
Tables du décathlon de 1950
7 887 pts 7 589 pts Drapeau : États-Unis Bob Mathias Helsinki 26 juillet 1952 WR
7 937 pts 7 614 pts Drapeau : États-Unis Milt Campbell Melbourne 30 novembre 1956
8 392 pts 7 926 pts Drapeau : États-Unis Rafer Johnson Rome 6 septembre 1960
Tables du décathlon de 1964
8 193 pts 8 144 pts Drapeau : États-Unis Bill Toomey Mexico 19 octobre 1968
8 454 pts 8 467 pts Drapeau : URSS Nikolay Avilov Munich 8 septembre 1972 WR
8 618 pts 8 634 pts Drapeau : États-Unis Bruce Jenner Montréal 30 juillet 1976 WR
8 798 pts 8 847 pts Drapeau : Royaume-Uni Daley Thompson Los Angeles 9 août 1984 WR
Tables actuelles
8 893 pts Drapeau : République tchèque Roman Šebrle Athènes 24 août 2004
8 893 pts Drapeau : États-Unis Ashton Eaton Rio de Janeiro 18 août 2016

Heptathlon[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Édition Or Argent Bronze
1984 Glynis Nunn
Drapeau : Australie Australie
Jackie Joyner-Kersee
Drapeau : États-Unis États-Unis
Sabine Everts
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest
1988 Jackie Joyner-Kersee
Drapeau : États-Unis États-Unis
Sabine John
Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
Anke Behmer
Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
1992 Jackie Joyner-Kersee
Drapeau : États-Unis États-Unis
Irina Belova
Drapeau : Équipe unifiée Équipe unifiée
Sabine Braun
Drapeau : Allemagne Allemagne
1996 Ghada Shouaa
Drapeau : Syrie Syrie
Natalya Sazanovich
Drapeau : Biélorussie Biélorussie
Denise Lewis
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
2000 Denise Lewis
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Yelena Prokhorova
Drapeau : Russie Russie
Natalya Sazanovich
Drapeau : Biélorussie Biélorussie
2004 Carolina Klüft
Drapeau : Suède Suède
Austra Skujytė
Drapeau : Lituanie Lituanie
Kelly Sotherton
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
2008 Nataliya Dobrynska
Drapeau : Ukraine Ukraine
Hyleas Fountain
Drapeau : États-Unis États-Unis
Tatyana Chernova
Drapeau : Russie Russie
2012 Jessica Ennis
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Tatyana Chernova
Drapeau : Russie Russie
Lyudmyla Yosypenko
Drapeau : Ukraine Ukraine
2016 Nafissatou Thiam
Drapeau : Belgique Belgique
Jessica Ennis-Hill
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Brianne Theisen-Eaton
Drapeau : Canada Canada

Record olympique[modifier | modifier le code]

Anciennes épreuves[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Triathlon[modifier | modifier le code]

Les épreuves composant le triathlon en 1904 étaient le saut en longueur, le lancer du poids et une course sur 100 yards.

Édition Or Argent Bronze
1904 Max Emmerich
Drapeau : États-Unis États-Unis
John Grieb
Drapeau : États-Unis États-Unis
William Merz
Drapeau : États-Unis États-Unis

 

Pentathlon[modifier | modifier le code]

Les épreuves composant le pentathlon de 1912 à 1924 étaient le saut en longueur, le lancer du javelot, le 200 m, le lancer du disque et le 1500 m.

Édition Or Argent Bronze
1912 Ferdinand Bie
Drapeau : Norvège Norvège
James Donahue
Drapeau : États-Unis États-Unis
Frank Lukeman
Drapeau : Canada Canada
Jim Thorpe
Drapeau : États-Unis États-Unis
1920 Eero Lehtonen
Drapeau : Finlande Finlande
Everett Bradley
Drapeau : États-Unis États-Unis
Hugo Lahtinen
Drapeau : Finlande Finlande
1924 Eero Lehtonen
Drapeau : Finlande Finlande
Elemér Somfay
Drapeau : Royaume de Hongrie Hongrie
Robert LeGendre
Drapeau : États-Unis États-Unis

Décathlon (épreuves non officielles)[modifier | modifier le code]

Les épreuves composant le décathlon en 1904 étaient le 100 yards, le lancer du poids, le saut en hauteur, le 880 yards marche, le lancer du marteau, le saut à la perche, le 120 yards haies, le lancer de marteau lourd (56 livres), le saut en longueur et le 1 mile.

Édition Or Argent Bronze
1904 Drapeau : Royaume-Uni Tom Kiely (GBR) Drapeau : États-Unis Adam Gunn (USA) Drapeau : États-Unis Truxton Hare (USA)

Femmes[modifier | modifier le code]

Pentathlon[modifier | modifier le code]

Édition Or Argent Bronze
1964 Irina Press
Drapeau : URSS Union soviétique
Mary Rand
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Galina Bystrova
Drapeau : URSS Union soviétique
1968 Ingrid Becker
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest
Liese Prokop
Drapeau : Autriche Autriche
Annamária Tóth
Drapeau : Hongrie Hongrie
1972 Mary Peters
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Heide Rosendahl
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest
Burglinde Pollak
Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
1976 Siegrun Siegl
Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
Christine Laser
Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
Burglinde Pollak
Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
1980 Nadezhda Tkachenko
Drapeau : URSS Union soviétique
Olga Rukavishnikova
Drapeau : URSS Union soviétique
Olga Kuragina
Drapeau : URSS Union soviétique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les épreuves composant le décathlon en 1904 étaient le 100 yards, le lancer du poids, le saut en hauteur, le 880 yards marche, le lancer du marteau, le saut à la perche, le 120 yards haies, le lancer de marteau lourd (56 livres), le saut en longueur et le 1 mile.
  2. (en)« Record olympique masculin », sur iaaf.org (consulté le 14 avril 2012)
  3. (en)« Record olympique féminin », sur iaaf.org (consulté le 12 avril 2012)
  4. Parienté et Billouin 2003, p. 822.
  5. (en) « Athletics at the 1912 Stockholm Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 2 juin 2019)
  6. Parienté et Billouin 2003, p. 823.
  7. (en) « Athletics at the 1920 Antwerpen Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  8. (en) « Athletics at the 1924 Paris Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  9. (en) « Athletics at the 1928 Amsterdam Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  10. (en) « Athletics at the 1932 Los Angeles Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  11. (en) « Athletics at the 1936 Berlin Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  12. a et b Parienté et Billouin 2003, p. 827.
  13. (en) « Athletics at the 1948 London Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 2 juin 2019)
  14. (en) « Athletics at the 1952 Helsinki Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 2 juin 2019)
  15. Parienté et Billouin 2003, p. 828.
  16. (en) « Athletics at the 1956 Melbourne Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 2 juin 2019)
  17. Parienté et Billouin 2003, p. 830.
  18. (en) « Athletics at the 1960 Roma Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  19. (en) « Athletics at the 1964 Tokyo Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 2 juin 2019)
  20. (en) « Athletics at the 1968 Ciudad de Mexico Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  21. Parienté et Billouin 2003, p. 834.
  22. (en) « Athletics at the 1972 Munchen Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  23. (en) « Athletics at the 1976 Montreal Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  24. Parienté et Billouin 2003, p. 836.
  25. (en) « Athletics at the 1980 Moskva Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  26. (en) « Athletics at the 1984 Los Angeles Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  27. Parienté et Billouin 2003, p. 840.
  28. (en) « Athletics at the 1988 Seoul Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  29. Parienté et Billouin 2003, p. 842.
  30. Parienté et Billouin 2003, p. 841.
  31. (en) « Athletics at the 1992 Barcelona Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  32. Parienté et Billouin 2003, p. 844.
  33. (en) « Athletics at the 1996 Atlanta Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 1er juin 2019)
  34. (en) « Athletics at the 2000 Sydney Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 1er juin 2019)
  35. Parienté et Billouin 2003, p. 846.
  36. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games:Men's Decathlon » (consulté le 1er juin 2019)
  37. (en) « Athletics at the 2008 Beijing Summer Games:Men's Decathlon », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2019)
  38. « Recheck shows positive doping samples of 14 Russian 2008 Olympic athletes », sur TASS (consulté le 25 mai 2016)
  39. (en) Jon Mulkeen, « Ashton Eaton’s world record in numbers », sur athleticsweekly.com, (consulté le 28 mai 2019)
  40. (en) « Eaton digs deep to see off rival Hardee and secure decathlon gold », sur dailymail.co.uk, (consulté le 28 mai 2019)
  41. (en) « Athletics at the 2016 Rio de Janeiro Summer Games: Men's Decathlon » (consulté le 1er juin 2019)
  42. Déchu de son titre olympique en 1913 pour amateurisme marron, sa médaille d'or lui est restituée 29 ans après sa mort, en 1982.
  43. (en)« Progression du record olympique du décathlon », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 22 mai 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Parienté et Alain Billouin, La Fabuleuse Histoire de l'athlétisme, Minerva, , 1021 p. (ISBN 978-2-8307-0727-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]