Betty Cuthbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cuthbert.
Betty Cuthbert Portail athlétisme
Betty Cuthbert, Marlene Mathews, Heather Armitage, 1956 Olympics.jpg
Betty Cuthbert (468) en 1956.
Informations
Disciplines 100 m, 200 m, 400 m
Période d'activité 1956–1964
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance
Lieu Sydney (Nouvelle-Galles du Sud)
Décès (à 79 ans)
Lieu Mandurah (Australie-Occidentale)
Surnom Golden Girl
Records
3 records du monde dont 1 en individuel
• Ancienne détentrice du record du monde du 200 m avec 23 s 2
• Ancienne codétentrice du record du monde du Record du monde du relais 4 × 100 m avec 44 s 9, puis 44 s 5
Distinctions
Élue au Temple de la renommée de l'IAAF en 2012
Palmarès
Jeux olympiques 4 0 0
Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth 1 2 0
Betty Cuthbert dans les années 1950.

Elizabeth Alise Cuthbert, dite Betty Cuthbert, née le à Sydney en Nouvelle-Galles du Sud et morte le à Mandurah (Australie-Occidentale)[1], est une athlète australienne, quadruple championne olympique.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 18 ans, Betty Cuthbert améliorait le record du monde du 200 m, faisant d'elle la favorite du 200 m des Jeux olympiques d'été de 1956 à Melbourne. Cuthbert atteignait la finale du 100 m alors que la détentrice du record du monde du 100 m, Shirley Strickland de la Hunty était éliminée en série. Cuthbert remportait la finale devant Christa Stubnick et Marlene Mathews et renforça son statut de grande favorite du 200 m. Elle répondit aux attentes en étant sacrée à nouveau devant Stubnick et Mathews. Elle reçut ainsi le surnom de Golden Girl. Elle remporta une troisième médaille d'or avec le relais 4 × 100 m et un nouveau record du monde.

Cuthbert participa également aux Jeux olympiques d'été de 1960 à Rome mais après une décevante élimination en série du 100 m, handicapée par une blessure, elle dut se résoudre à observer le triplé de l'Américaine Wilma Rudolph qui remportait le triplé 100 m, 200 m et 4 × 100 m. Cuthbert se retira de la compétition après les jeux.

Sa retraite ne dura pas longtemps puisqu'elle reprit la compétition pour les jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth de 1962 à Perth où elle remporta le titre en relais. Après cette compétition, elle se concentra sur le 400 m et participa sur cette distance aux Jeux olympiques d'été de 1964 à Tokyo. C'était la première fois que le 400 m féminin était au programme des Jeux olympiques. Bien que peu impressionnante en série, Cuthbert remporta le titre devant la Britannique Ann Packer. Elle devenait ainsi la seule athlète de l'histoire, hommes ou femmes, à avoir obtenu les titres olympiques sur 100 m, 200 m et 400 m. Elle arrêta la compétition après ces jeux.

Elle portait la torche olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de 2000 à Sydney lors du dernier tronçon peu avant que Cathy Freeman n'allume la flamme olympique.

En mars 2012, elle est l'une des 12 premières athlètes à être intronisée au Temple de la renommée de l'IAAF[2].

Elle est décédée à l'âge de 79 ans, le 6 août 2017, après un long combat contre la sclérose en plaques[3][4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1], sur theaustralian.com.au
  2. (en) « IAAF Hall of Fame created – First 12 Members announced », sur www.iaaf.org, IAAF, (consulté le 8 mars 2012)
  3. Rédaction, « La championne olympique Betty Cuthbert est décédée », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Australian Associated Press, « Betty Cuthbert, four-time Olympic gold medallist, dies aged 79 », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :