Jürchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wanyan Aguda (1115-1123), premier empereur des Jürchen Jin et conquérant des Khitan Liao.
Empire des Jürchen Jin (en violet) qui fait face aux chinois Song (en gris).
Plats en or de la dynastie jürchen Jin.

Les Jürchen (en chinois : 女真 nǚzhēn) sont un peuple aujourd'hui disparu qui se développa en Mandchourie sous l'empire khitan (907-1125). Ils finirent par envahir leurs suzerains khitan et puis le Nord de la Chine, repoussant les Song au Sud, pour fonder leur propre dynastie, celle des Jin (1115-1234). Ils furent le premier empire chinois à faire de Pékin leur capitale (sous le nom de Zhongdu 中都 "Capitale du Milieu"). Ils subirent les attaques de Genghis khan et de ses descendants, voyant leur territoire se faire grignoter pendant trois décennies par les Mongols avant de finalement disparaître. Un royaume des Jürchen va perdurer en Mandchourie jusqu'à ce que Nurhaci (1616-1626) renomme son peuple les Mandchous et l'amène à envahir une nouvelle fois la Chine et fonder la dernière des dynasties chinoises : celle des Qing. Le peuple jürchen, ainsi que sa langue, sont les ancêtres directs du peuple et de la langue mandchoue.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hoyt Cleveland Tillman et Stephen H. West, China Under Jurchen Rule: Essays on Chin Intellectual and Cultural History, SUNY Press, 1995.
  • Jacques Gernet, Le Monde chinois, v. 2, Paris, Armand Colin Éditeur, 1972.
  • Frederick W. Mote, Imperial China 900-1800, New York, Harvard Press University, 1999.
  • Denis Twitchett et John K. Fairbank (dir.), Alien Regimes and Border States, 907-1368, Cambridge History of China, v. 6, Cambridge, Cambridge University Press, 1994.