Mongol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue mongole khalkha, officielle en Mongolie. Pour les articles homonymes, voir Mongol (homonymie). Pour le peuple khalkha, voir Khalkhas.
Mongol
mongol : ᠮᠣᠨᠭᠭᠣᠯ
ᠬᠡᠯᠡ
, VPMC : monggol qele, cyrillique : Монгол хэл, MNS : mongol khel
Pays Mongolie, Chine, Russie
Nombre de locuteurs plus de 6 millions
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau de la Mongolie Mongolie
Région autonome de Mongolie-Intérieure (Drapeau de la République populaire de Chine Chine).
Codes de langue
ISO 639-1 mn
ISO 639-2 mon
ISO 639-3 mon
Étendue macro-langue
Type langue vivante
IETF mn

Le mongol (en mongol : ᠮᠣᠨᠭᠭᠣᠯ
ᠬᠡᠯᠡ
, API Khalkha : [mɔŋɢɔ̆ɮ xiɮ], VPMC : monggol qele, cyrillique : Монгол хэл, MNS : mongol khel, littéralement : langue mongole) est une langue appartenant au groupe des langues mongoles, qui fait lui-même partie de la famille controversée des langues altaïques. Il est parlé en Mongolie, pays dont il est la langue officielle sous le nom de khalkha (ou en cyrillique халх), puisqu'elle était parlée à l'origine par les Khalkhas, peuple mongol s'étant formé autour de la rivière Khalkha (également appelé qalq-a-yin γoul, Халхын гол). Le khalkha vernaculaire est le dialecte mongol sur lequel s'appuie la norme littéraire du mongol en Mongolie, mais il existe également d'autres dialectes mongols.

Le mongol est également parlé en Chine (notamment en Mongolie-Intérieure, Dongbei, Hebei, Gansu et Ningxia par 3,38 millions de personnes dont 2,5 millions ne parlent que cette langue[1]). Ce mongol de Mongolie-Intérieure repose sur des bases dialectales quelque peu différentes de celui de Mongolie ; sa norme littéraire s'appuie sur le dialecte tchakhar.

Il existe par ailleurs d'autres langues mongoles comme l'oïrate, le bouriate ou le kalmouk.

Le mongol moderne s'écrit à la fois dans l'alphabet mongol traditionnel dit mongol bitchig et dans l'alphabet mongol cyrillique.

Le nombre total de locuteurs du mongol est estimé à plus de 6 millions.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prononciation du mongol.

Systèmes d'écriture du mongol[modifier | modifier le code]

Assortiment d'écritures utilisées pour le mongol
Article détaillé : Écritures mongoles.

Différentes écritures ont été créées spécifiquement pour transcrire les langues mongoles, à partir du XIIIe siècle sous l'impulsion de Gengis Khan et d'autres khagans mongols :

D'autres écritures préexistantes ont également été utilisées, telles que les caractères chinois, l'alphasyllabaire tibétain, l'alphabet latin ou l'alphabet cyrillique.

L'alphabet latin a été utilisé dès le XIVe siècle et jusqu'en 1931[réf. nécessaire]. L'alphabet mongol cyrillique, semblable à l'alphabet cyrillique russe augmenté des deux caractères Ө et Ү, fut introduit dès 1937 sous la pression des Soviétiques, et devint la forme d'écriture officielle de 1941 à 1990 en Mongolie-Extérieure. Il est encore très utilisé de nos jours en Mongolie ainsi qu'au Touva. Selon le linguiste Jacques Leclerc, l'alphabet cyrillique risque même de supplanter définitivement l'écriture traditionnelle en Mongolie[2]. Il semble cependant qu'il y ait un retour à l'écriture traditionnelle en Mongolie sous l'impulsion du gouvernement. En Mongolie-Intérieure, l'alphabet traditionnel mongol est la principale écriture en usage, au côté des caractères chinois utilisés pour écrire le mandarin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Dictionnaires[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :