Langues toungouses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les langues toungouses. Pour les peuples toungouses, voir Toungouses.
image illustrant la Russie image illustrant la Sibérie image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant la Russie, la Sibérie et une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Langues toungouses
Pays Russie, Chine, Mongolie
Région Mongolie-Intérieure, Heilongjiang, Xinjiang, Sibérie
Codes de langue
Type collective
ISO 639-5 tuw
IETF tuw
Linguasphère 44-C
Carte
Répartition des langues toungouses.
Répartition des langues toungouses.

Les langues toungouses sont un sous-groupe de la famille des langues altaïques (famille dont l'existence est controversée), parlée principalement par les peuples toungouses

Données linguistiques[modifier | modifier le code]

Groupe septentrional[modifier | modifier le code]

Groupe méridional[modifier | modifier le code]

Sous-groupe toungouse méridional[modifier | modifier le code]

Branche A[modifier | modifier le code]
Branche B[modifier | modifier le code]
Sous-branche B1[modifier | modifier le code]
Sous-branche B2[modifier | modifier le code]

Sous-groupe mandchou[modifier | modifier le code]

Données statistiques[modifier | modifier le code]

Ces données sont extraites de deux sources. La première en italique renvoie à une page Internet pour le côté chinois : ces données sont citées pour indication mais restent à mesurer[1]. Le Recensement de la Fédération de Russie, daté de 2002, porte sur les autres indications[2].

Langue (et classe) Localisation Population Locuteurs
Orotche Russie 884 20,3 %
Nanaï (anciennement « golde », voir aussi hezhe) Russie (Chine) 12 355 49,4 %
Hezhe (anciennement « golde », voir aussi nanaï) Chine (Russie) 1 476 40 (morte ?)
Oudégheï ou khor Russie 1 665 31,2 %
Orok ou ouïlta Russie 432 46,9 %
Oultche Russie 3 098 35,0 %
Sibe, xibe ou xibo Chine 83 629 2 676
Mandchou Chine 4 299 159 70 (morte ?)
jurchen (?)  ?  ?  ?
Jou-jouen (?)  ?  ?  ?
Néguidale Russie 806 31,4 %
Évenk (anciennement « toungouse », dont manègre) Russie, Chine 35 377[2] 32,8 %
Évenk khamnigan (en relation à la langue évenke) Chine 1 600 1 000
Évène (anciennement « lamoute ») Russie 19 242 46,0 %
Oroqen (une partie est comptée parmi les Evenks en Sibérie) Chine, Russie 4 132 2 240
Solon (en relation à la langue évenke) Chine 18 000 17 000

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Beffa, M.-L., Festins d'âmes & robes d'esprits (Les objets chamaniques sibériens du musée de l'homme, vol. tome 181, Mémoires du Muséum national d'Histoire naturelle (ISBN 2-85653-513-5), (inclus, tableaux philo-linguistiques par J.-M. Chavy, UMR 7535).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tungusic Research Group (Dartmouth College)
  2. a et b Recensement de la Fédération de Russie - 2002

Liens externes[modifier | modifier le code]