Institut privé de préparation aux études supérieures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Institut privé de préparation aux études supérieures
Logo d'IPÉSUP.jpg

Logo de l'Institut privé de préparation aux études supérieures.

Histoire et statut
Fondation
Type
Régime linguistique
Fondateur
Gérard Larguier et Patrick Noël
Directeur
Bertrand Leonard
Localisation
Localisation
Pays
Divers
Site web

L'Institut privé de préparation aux études supérieures (Groupe IPESUP) est un établissement parisien de préparation aux concours des Grandes Écoles, créé en 1974 par deux Normaliens, Gérard Larguier et Patrick Noël, et aujourd’hui dirigé par Bertrand Leonard.

Il est constitué de trois établissements principaux, IPESUP, PRÉPASUP et OPTIMAL SUP-SPÉ et possède une structure de complément pédagogique en ligne, KLUBPRÉPA.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1974, deux anciens élèves de l’École Normale Supérieure (ENS Ulm), Gérard Larguier[1] et Patrick Noël[2] (respectivement issus des sections Chimie et Sciences Physiques) créent l’IPESUP et le dirigeront jusqu’à l’été 2017. A cette époque, seuls des cours de soutien pour les études de Médecine et Pharmacie sont proposés puisqu’il s’agit du premier domaine d’études de l’Institut. Le département Sciences Po (Paris) est créé l’année suivante et évoluera au rythme des refontes des concours, notamment vers les IEP de Province.

C’est en 1977 qu’est créée la classe préparatoire “pilote” aux Grandes Écoles de Commerce (“Prépa HEC”) Ipesup en voie générale (ancien nom de l’actuelle voie scientifique). Dès la première promo, la classe s’affiche 3e des palmarès HEC-ESSEC-ESCP (les “trois Parisiennes”) et l’année suivante, elle en est première devant les grands lycées parisiens. Depuis, elle n’a pas quitté les toutes premières places des classements[3].

En 1985, création de Prépasup, établissement similaire avec, en plus de l’enseignement supérieur, une division d’enseignement secondaire en vue du baccalauréat. Une classe de prépa HEC de “1re années” (bizuths) y est créée avec de significatifs résultats aux concours, rivalisant avec ceux des “2e années” (carrés). Ipesup ne compte alors que des “2e années”.

La création de Prépacom[4], classes ECS et ECE rattachées l’établissement Prépasup, orientées vers les “parisiennes” mais aussi vers les ESC les plus sélectives, date de 1990, année durant laquelle ouvre également le département CRFPA (formation d’avocats). Deux ans plus tard, en 1992, c’est la création d’une classe Ipesup voie économique et des préparations CELSA et Écoles de Journalisme[5].

En 1995, le passage des classes préparatoires économiques et commerciales en 2 ans, avec impossibilité désormais pour les “1re années” de présenter les concours, fait que Prépasup conserve ses bizuths, qui ne peuvent plus concourir, et qui effectueront leur 2e année à Ipesup (ou à Prépacom), bannière sous laquelle ils présenteront les concours. Des classes spécialisées “cubes” (redoublants de 2e année) voient  le jour en 1998.

C'est en 2000 qu'une diversification est opérée avec le site de complément pédagogique en ligne KlubPrépa, destiné aux classes préparatoires économiques et commerciales (prépas HEC) et scientifiques (Math Sup/Spé).

Une prép’ENA apparaît en 2001, qui, rapidement, fournit chaque année environ 40 % de la promotion de l’ENA (47 % en 2017).

2005 voit la création d’Optimal Sup-Spé, cours en Sciences pour étudiants des CPGE scientifiques. L’établissement assure également des formations continues en Sciences pour des agents de la fonction publique (Ministère de La Défense, Ministère de l’Écologie).

En 2017, les deux directeurs-fondateurs se mettent volontairement en retrait et le groupe est repris[6],[7] par Bertrand Leonard[8], alors président de la Fondation HEC et ancien élève de l’Ipesup.

2018 voit le développement du Lycée Prépasup avec deux classes de Terminale (S et ES) et deux de Première (S et ES).

Localisation[modifier | modifier le code]

Le groupe s’étend dans Paris sur un axe nord-sud qui va du centre Beaubourg au Panthéon, en passant par Notre-Dame : l’Ipesup (16-18 rue du Cloître-Notre-Dame 75004 Paris) le long de la cathédrale Notre-Dame de Paris ; Prépasup (16 B, rue de l'Estrapade 75005 Paris) à quelques mètres du Panthéon, dans le quartier des grands lycées parisiens et Optimal Sup-Spé (11-13, rue Geoffroy-l'Angevin 75004 Paris) aux côtés du centre Beaubourg-Georges Pompidou.

Formations[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (avril 2018). Découvrez comment la « wikifier ».

Chacun des trois établissements présente ses domaines de spécialité, qu’il s’agisse de classes annuelles, de stages intensifs ou de cycles d’études, pour des étudiants de la Seconde au niveau bac+5 (les formations qui ont pu être dispensées par le passé, mais qui ne le sont plus, provisoirement ou non, sont marquées d'une *) :

Pour l'Ipesup, il s'agit de l'entrée dans les Grandes Écoles de commerce (HEC-ESSEC-ESCP), les IEP de Paris (entrée au Collège universitaire et en cycle Master) et de Province (concours commun), de Médecine-Pharmacie*, Math Sup/Spé, des admissions parallèles en 2e cycle des Grandes Écoles de Commerce (HEC-ESSEC-ESCP, concours “Tremplin”, “Profils”...), des Mastères spécialisés, des tests TOEIC, TAGE-MAGE, TAGE2, du concours IAE Message, des concours administratifs ENA-INET-EHESP-Banque de France, IRA et ENM*, du CELSA et des Écoles de Journalisme, des concours professionnels (Avocat CRFPA*, Expertise comptable DSCG), d'une English Summer Session post-bac.

Prépasup propose des préparations aux concours de l'IEP de Paris, des Écoles de Commerce et d’Ingénieurs accessibles après le bac (concours “Sésame”, “Accès”, “Link”, “Puissance Alpha”, “Avenir”, GEIPI Polytech...), un Lycée d’excellence (Premières S et ES ; Terminales S et ES), un encadrement en première année de Droit, une préparation au test probatoire de l'École du Louvre et une English Summer Session pré-bac.

Optimal Sup-Spé est spécialisé dans les formations scientifiques : Math Sup - Math Spé, BCPST, CAPES, Agrégation et formation continue.

Classement des CPGE[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (avril 2018)

Les classements des classes préparatoires aux Grandes Écoles de commerce s’effectuent chaque année d’après les statistiques fournies par le SIGEM (Système d’Intégration aux Grandes Écoles de Management). Ils sont publiés par des supports de presse (spécialisés ou non) tels les magazines L’Étudiant, L’Express, Challenges, le guide “Comment préparer les Grandes Écoles de Commerce et de Gestion”.

Les indices choisis, tant en ECS qu’en ECE, sont généralement l’intégration aux “trois parisiennes” HEC-ESSEC-ESCP Europe (le plus sélectif) et à HEC-ESSEC-ESCP Europe-EM Lyon-EDHEC, parfois avec Audencia (moins exigeant).

Le magazine “L’Étudiant” ajoute à ses palmarès de l’année une moyenne sur les cinq derniers concours d’où sont extraits les chiffres et tableaux suivants[9],[10] :

Résultats sur les 5 derniers concours[modifier | modifier le code]

Taux moyen d'intégration sur 5 ans des 5 meilleures prépas

(concours 2013 à 2017) HEC+ESSEC+ESCP Europe

V o i e S c i e n t i f i q u e[9] V o i e É c o n o m i q u e[10]
Prépas ECS Prépas ECE
1. IPESUP 79,7% 1. IPESUP 87,3%
2. Henri IV 74,8% 2. Madeleine Daniélou 73,1%
3. Sainte-Geneviève 70,0% 3. Henri IV 66,2%
4. Louis le Grand 68,7% 4. St-Louis de Gonzague 56,7%
5. Sainte-Marie Lyon 62,3% 5. Intégrale 49,1%
5. Stanislas 62,3%
Moyenne nationale 16,3% Moyenne nationale 9,9%

Résultats Ipesup aux concours HEC+ESSEC+ESCP 2013 à 2017[modifier | modifier le code]

Voie Scientifique[9][modifier | modifier le code]

2017 : 75,0% (36/43)

2016 : 71,9% (23/32)

2015 : 84,6% (33/39)

2014 : 76,3% (29/38)

2013 : 88,9% (32/36)

Voie Économique[10][modifier | modifier le code]

2017 : 82,1% (23/28)

2016 : 96,7% (29/30)

2015 : 68,8% (22/32)

2014 : 93,8% (30/32)

2013 : 96,4% (27/28)

Quelques personnalités liées[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

Anciens enseignants[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation de Gérard Larguier », sur Groupe Ipesup
  2. « Présentation de Patrick Noël », sur Groupe Ipesup
  3. « Ipesup, la prépa qui agace », Le Point,‎ (lire en ligne)
  4. Prépacom est une enseigne, et non une société comme le sont Ipesup ou Prépasup.
  5. ESJ Lille, CFJ, IPJ, CELSA (option journalisme), IFP (Paris II Assas), CUEJ de Strasbourg et l’IJBA (Bordeaux Aquitaine).
  6. « Ipesup change de mains pour grandir », Challenges,‎ (lire en ligne)
  7. « Ipesup, le changement dans la continuité », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. « Présentation de Bertrand Leonard », sur Groupe Ipesup
  9. a, b et c « Palmarès complet L'Étudiant voie S », sur letudiant.fr
  10. a, b et c « Palmarès complet L'Étudiant voie E », sur letudiant.fr
  11. « Culture générale ECE 1 », Groupe Ipesup,‎ (lire en ligne)
  12. « http://ipesupalumni.com/dmunzer/ », sur ipesupalumni.com (consulté le 8 août 2017)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]