Hymne national (Maroc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hymne chérifien)

النشيد الوطني (ar)

ⵉⵣⵍⵉ ⴰⵏⴰⵎⵓⵔ (ber)

An-našid Al-waṭani (ar)
Izli anamur (ber)
Hymne national
Image illustrative de l’article Hymne national (Maroc)
Partition de l'hymne du Maroc

Hymne national du Drapeau du Maroc Maroc
Paroles Ali Squalli Houssaini
1969
Adopté en 1956
Fichier audio
Hymne national (instrumental)
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Fichier audio externe Nachid el watani

L'hymne du Maroc, (en amazighe : ⵉⵣⵍⵉ ⴰⵏⴰⵎⵓⵔ[1] Izli Anamur, en arabe : النشيد الوطني[2]An-našid Al-waṭani ; « Hymne national »), est une composition musicale composée du temps du protectorat qui ont été fixées par un dahir de début 2005. L'hymne est composé par le capitaine Léo Morgan et les paroles par Ali Squali Houssaini.

L'hymne national marocain est enregistré en France auprès de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) sous le code IPI 21508032, tombé dans le domaine public[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La musique de l'hymne national marocain a été composée par Léo Morgan[4] pendant le protectorat français. La composition de la musique n'a pas vraiment de date exacte, on sait que Léo Morgan est né en 1919[5], donc la musique de l'hymne marocaine n'aurai pas pu être composée durant la période du premier résidant général français au Maroc Hubert Lyautey puisque ce dernier a fini son mandat de résidant en 1925 et non plus la période du règne du sultan Youssef Ben Hassan qui meurt en 1927 , comme l'indiquent d'une manière erronée certain journalistes du magazine marocain Telquel [6] . D'après le réseau de bibliothécaires Eurêkoi[4], la date probable de la composition de la version musicale de l'hymne marocain serait probablement situé en 1952 [4], soit quatre ans avant que le Maroc ne récupère son indépendance de la France et l'Espagne par Léo Morgan qui devais alors avoir trente-trois ans à l'époque de la composition de la musique de l'hymne. Les paroles en arabe ont été écrites en 1969 — soit presque une dizaine d'années après l'indépendance retrouvée du Maroc — par Ali Squalli Houssaini, à l'initiative du roi Hassan II, alors que le pays a été qualifié pour participer, l'année suivante, à la Coupe du monde de football[7].

Les paroles et la partition musicale ont été officiellement fixées sous le règne du roi Mohammed VI par l'article 2 du dahir no 1-05-99 du [2]. Une transcription seulement pour piano a été publiée en 2013 à Agadir par Mario Genesi[réf. nécessaire].


Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles officielles en arabe, versions en arabe et en amazigh romanisés, traduction en français[modifier | modifier le code]

Paroles officielles en arabe[8] Paroles en arabe romanisé Paroles en amazigh (berbère) romanisé[8] Traduction en français

منبت الأحرار
مشرق الأنوار
منتدى السؤدد وحماه
دمت منتداه وحماه
عشت في الأوطان
للعلى عنوان
ملء كل جنان
ذكرى كل لسان
بالروح
بالجسد
هب فتاك
لبى نداك
في فمي وفي دمي
هواك ثار نور ونار
إخوتي هيا
للعلى سعيا
نشهد الدنيا
أنا هنا نحيا
بشعار
الله الوطن الملك

manbita al ahrar
machriqa al anwar
mountada sou'dadi wa himahh
doumta mountadah wa himah
ichta fi l awtan
liloula ounwan
mil'a koulli janane
dikra koulli lissane
birrouhi
biljassadi
habba fatak
labba nidak
fi fami wa fi dami
hawaka thara nour wa nar
ikhwati haya
liloula sa'aya
nouch'hidi dounya
anna houna nahya
bichia'ar
Allah, AlWatan, Almalik


Asamghay n imazighen
Agmuḍ n ifawen
Asagraw n timumghra d wammur nnes
A teqqimed d agraw amur nnes
Teddred di tmura
D izwel i tanaya
D akettur n wulawen
D abeddur n yilsawen
S yiman nnes
S tafekka nnes
Yenker warraw nnek
Yessidmer awal nnek
Deg imi inu d idammen
Tayri nnek tenker s wafaw d wafa
Aytma inu d istma
Uyurt gher tanaya
A nessken i umaḍal a
Is nekni nettedder da
S taẓugayt
Allah, Amur, Agellid

Berceau des hommes libres
levant des lumières
Terre de souveraineté et terre de paix
Puissent souveraineté et paix y être à jamais réunis
Tu as vécu parmi des nations
Tel un titre sublime
Emplissant chaque cœur
Déclamé par chaque langue
Par l'âme
Par le corps
Ton champion s'est levé
Et a répondu à ton appel
Et dans ma bouche, et dans mon sang
Ton amour a secoué lumière et braises
Mes frères, allons
Vers ce qu'il y a de plus haut
Nous proclamerons au monde
Que c'est ici que nous vivons
Avec pour devise
Dieu, la Patrie et le Roi

Version en langue des signes[modifier | modifier le code]

Une version adaptée en langue des signes pour l'accès à la citoyenneté des sourds du Maroc a été produite par l'association Sourdimad (Sourd international Maroc action développement)[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ⵜⵙⵙⵉⵅⴼ ⵍⴰⵍⵍ ⵏ ⵜⴰⵜⵜⵓⵢⵜ ⵜⴰⴳⵍⴷⴰⵏⵜ ⵜⴰⴳⵍⴷⵓⵏⵜ ⵍⴰⵍⵍⴰ ⵎⵔⵢⵎ ⴳ ⵎⵕⵕⴰⴽⵯⵛ ⵜⴰⴼⵓⴳⵍⴰ ⵏ ⴰⵙⵙ ⴰⵎⴰⴹⵍⴰⵏ ⵏ ⵜⵎⵖⴰⵔⵜ | MAPNews », sur www.mapnews.ma (consulté le )
  2. a et b « Dahir no 1-05-99 du 20 chaoual 1426 () relatif aux caractéristiques de l'emblème du Royaume et à l'hymne national », Bulletin officiel du royaume du Maroc, no 5378,‎ , p. 834–840 (lire en ligne [PDF]).
  3. « Résultats de recherche - La Sacem », sur repertoire.sacem.fr (consulté le )
  4. a b et c « Connaît-on l’année de composition par Léo Morgan de l’hymne chérifien, musique de l’hymne national du Maroc ? »
  5. « Léo Morgan compositeur de l'hymne national marocain », sur VIAF
  6. « Identité. L’hymne et la bannière », sur Telquel,
  7. Jamal Boudouma, « Identité. L’hymne et la bannière », Telquel, no 262,‎ 24 février au 2 mars 2007 (lire en ligne, consulté le ).
  8. a et b « L'hymne national en arabe et en amazigh »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur YouTube, AmazighTVChanel, (consulté le ).
  9. « Version en langue des signes interprétée par Imad Tabtoub », sur YouTube, Sourdimad, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]