Hou Yifan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Hou, précède le nom personnel.

Hou Yifan
Image illustrative de l’article Hou Yifan
Hou Yifan en 2016.

Naissance (24 ans)
Province du Jiangsu, Chine
Nationalité Drapeau de Chine Chinoise
Titre Grand maître international (2008)
Champion du monde 2010-2012, 2013-2014, 2016- (féminine)
Meilleur classement Elo 2 686 (mars 2015)
Meilleur classement mondial 59e (mars 2015)
(1re féminine)

Hou Yifan (en chinois : 侯逸凡 ; en pinyin : Hóu Yìfán), née le dans la province du Jiangsu, est une joueuse d'échecs chinoise.

Grand maître international en 2008, à l'âge de 14 ans et 6 mois, elle devient championne du monde d'échecs en 2010, ce qui en fait la plus jeune femme à avoir obtenu ces deux titres. Elle conserve sa couronne mondiale en 2011, mais perd son titre en 2012 au profit d'Anna Ushenina, avant de lui reprendre en septembre 2013 en la battant très facilement en match, sur le score de 5,5 – 1,5 (+4 =3).

En 2015, elle est absente du championnat du monde féminin ; le titre revient à Mariya Mouzytchouk qui affronte Hou Yifan en 2016 pour le titre mondial. Elle récupère son titre sur la marque de 6 à 3 (+3 =6). Mais, en mai 2016, elle indique dans une interview qu'elle quitte le cycle de qualification du championnat du monde féminin d'échecs, n'étant pas d’accord avec le système employé.

Au , avec un classement Elo de 2 658 points, Hou Yifan est la 1re joueuse mondiale féminine et 89e joueur mondial[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hou Yifan commence à jouer aux échecs à l'âge de 6 ans. Elle est membre du centre national d'échecs de Pékin. Son entraîneur est le grand maître international chinois Ye Jiangchuan, qui est selon le classement FIDE de juillet 2006, le meilleur joueur chinois.

Elle vit à Pékin[réf. nécessaire].

Carrière aux échecs[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

En 2003, à l'âge de neuf ans, Hou Yifan obtient la première place au Championnat du monde des jeunes dans la catégorie filles de moins de 10 ans[3]. Au Championnat du monde des jeunes en 2004, elle arrive à la troisième place (première ex æquo aux points, mais 3e au départage) dans la catégorie mixte des moins de 10 ans[4].

En 2005, Au tournoi féminin « 3 Arrows Cup » à Jinan en Chine, elle obtient la cinquième place (quatrième ex æquo aux points mais cinquième au départage).

En , à l'âge de 12 ans, la Fédération internationale des échecs (FIDE) la crédite d'un classement Elo de 2 488, ce qui fait d'elle à cette période la huitième meilleure joueuse mondiale et la seconde meilleure joueuse junior (moins de 20 ans) du monde, ce qui la révèle comme l'une des joueuses d'échecs les plus précoces de tous les temps[réf. souhaitée].

Une progression rapide dans le classement mondial (2005 à 2007)[modifier | modifier le code]

Hou Yifan en 2008.

De juillet 2005 à juillet 2006, le classement de Hou Yifan progresse de 330 points Elo, dont 190 points entre avril et juillet 2006[5]. Cette progression est quasiment inédite à ce niveau[réf. nécessaire].

En juin 2007, à l'âge de 13 ans, elle remporte le championnat national chinois féminin, à Chongqing. Elle bat ainsi le record de sa compatriote Qin Kanying, qui avait gagné le titre national en 1988 à l'âge de 14 ans.

En janvier 2007, elle est à plus de 2 500 points Elo, devenant la deuxième joueuse de moins de 20 ans et la 8e joueuse mondiale. Ce classement l'amène aux points nécessaires pour accéder au titre de grand maître international masculin, alors qu'elle n'est même pas encore maître international féminin. Ainsi, à 12 ans, elle est l'un des joueurs d'échecs les plus précoces de tous les temps, aux côtés de Sergey Karjakin, Parimarjan Negi, Magnus Carlsen ou Ruslan Ponomariov.

Du côté féminin, elle égale en précocité celles de Judit Polgár (seule femme à être entrée dans le top 10 masculin) et Humpy Koneru[réf. nécessaire].

Championne du monde féminine (2010, 2011, 2012 et 2016)[modifier | modifier le code]

Premiers championnats du monde (2006 et 2008)[modifier | modifier le code]

En 2006, au championnat du monde féminin, Hou Yifan atteint le troisième tour (huitièmes de finale).

En 2008, elle atteint à quatorze ans la finale du championnat du monde féminin, qu'elle perd face à la Russe Alexandra Kosteniouk, après avoir battu en demi-finale la favorite, l'Indienne Humpy Koneru.

Championne du monde à seize ans (2010)[modifier | modifier le code]

Hou Yifan face à Humpy Koneru lors du Championnat du monde féminin de 2011 à Tirana.

Le , Hou Yifan remporte à 16 ans le championnat du monde féminin, en battant en finale sa compatriote Ruan Lufei (5 points à 3). En novembre 2011, elle conserve son titre mondial féminin en s'imposant 5½ – 2½ (+3, =5) face à Humpy Koneru[6].

Défense du titre mondial (2011, 2012 et 2013)[modifier | modifier le code]

En 2011, Hou Yifan conserve sa couronne mondiale, mais perd son titre l'année suivante au profit d'Anna Ushenina, avant de lui reprendre en , la battant très facilement en match sur le score de 5,5 – 1,5 (+4 =3).

Championnat du monde 2016[modifier | modifier le code]

En 2015, Hou Yifan déclare forfait lors du championnat du monde féminin, ne défendant pas son titre pour des raisons de planning[7].

En , elle affronte la championne du monde Mariya Mouzytchouk et reconquiert le titre mondial sur un score de 6 à 3 (+3 =6)[7].

Retrait du cycle du championnat du monde[modifier | modifier le code]

En mai 2016, Hou Yifan indique dans une interview au site Chessbase.com qu'elle quitte le cycle de qualification du championnat du monde d'échecs féminin, n'étant pas d’accord avec le système employé.

Le système actuel, un tournoi knock-out (à élimination directe), trop aléatoire selon elle, permet le gain du titre de championne du monde sans match avec la championne en titre, celle-ci remettant en jeu son titre automatiquement, ce qu'elle ne trouve pas juste[8],[9].

Elle indique que la championne du monde en titre devrait pouvoir faire, comme chez les hommes, un match en dix parties pour défendre son titre, et souhaiterait que ce cycle féminin actuel fasse de sa gagnante le challenger de la championne du monde, et non la championne du monde directement. Ayant fait des propositions dans ce sens à la FIDE depuis plusieurs années, elle indique n'avoir pas été entendue[8],[9].

Résultats dans les tournois internationaux mixtes[modifier | modifier le code]

Festival de Gibraltar 2012[modifier | modifier le code]

HouYifan en 2013.

En février 2012, lors du 10e Festival d'échecs de Gibraltar, Hou Yifan finit, à l'âge de 17 ans, première ex æquo (deuxième au départage[10]) avec le britannique Nigel Short, avec un score de 8 points sur 10 (+7 -1 =2) et une performance Elo de 2 872[11] ; elle gagne à cette occasion 33,9 points Elo[12].

Avant la dernière partie, où elle fait nulle face au grand-maître Shakhriyar Mamedyarov, elle menait seule le tournoi[13]. À cette occasion, elle bat quatre forts grands maîtres, dont la joueuse hongroise numéro un mondial Judit Polgár, qu'elle rencontrait pour la première fois[a]. C'est de loin la meilleure performance de sa jeune carrière, et qui a fortement étonné[b].

Tournoi de Wijk aan Zee 2013[modifier | modifier le code]

En 2013, Hou Yifan, classée quatorzième au début du tournoi, finit à la onzième place du tournoi de Wijk aan Zee.

Festival de Bienne 2014[modifier | modifier le code]

En 2015, Hou Yifan, classée dernière au début du tournoi, finit à la troisième-cinquième place du festival de Bienne, avec 5 points sur 10.

Festival de Gibraltar 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, Hou Yifan termine troisième du festival de Gibraltar, avec une performance Elo de 2 772 points.

Tournoi de Dortmund 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, Hou Yifan participe au super tournoi de Dortmund. Elle finit à l'avant-dernière place ex æquo, ce qui correspond à son classement Elo au début du tournoi.

Coupe du monde 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, Hou Yifan participe à la coupe du monde d'échecs. Elle est éliminée au deuxième tour, après départages en parties rapides, par Shakhriyar Mamedyarov.

Tournoi de Wijk aan Zee (Tata Steel) 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, Hou Yifan participe pour la deuxième fois au groupe A du super tournoi de Wijk aan Zee. Elle finit treizième et avant-dernière du tournoi.

Tournoi de Shamkir (mémorial Gashimov) 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, Hou Yifan participe au super tournoi d'échecs de Shamkir (catégorie 20). Classée avant-dernière au début du tournoi, elle finit à la dernière place avec 2,5 points sur 9.

Festival de Gibraltar 2017[modifier | modifier le code]

Le , lors du 15e Festival d'échecs de Gibraltar, Hou Yifan arrive 25 minutes après le début de la 10e et dernière ronde. Elle saborde ensuite sa partie contre le grand maître indien Lalith Babu (en), perdant en cinq coup seulement, en jouant : 1.g4 d5 2.f3 e5 3.d3 Dh4+ 4.Rd2 h5 5.h3 hxg4 0-1.

Après la partie, elle indique en interview que son comportement est une manière de protester contre les appariements du tournoi, qui l'ont fait jouer sept parties sur dix contre des femmes (ce qui est une fréquence assez inhabituelle pour un tournoi mixte), et la cause de son énervement. Elle indique également en avoir parlé aux organisateurs deux jours auparavant, apparemment sans changement. Elle s'excuse ensuite auprès des joueurs d'échecs, de ses fans et de ceux qui suivent les Masters de Gibraltar[14],[15].

Tournoi Grenke (Baden-Baden) 2017[modifier | modifier le code]

En 2017, Hou Yifan finit quatrième ex æquo avec Maxime Vachier-Lagrave et Arkadij Naiditsch au tournoi d'échecs de Baden-Baden (tournoi Grenke), tournoi toutes rondes remporté par Levon Aronian. Elle marque 3,5 points sur 7 et bat à cette occasion le grand-maître Fabiano Caruana[16].

Grand Prix FIDE 2017[modifier | modifier le code]

En 2017, Hou Yifan participe au Grand Prix FIDE :

Festival de Bienne 2017[modifier | modifier le code]

En 2017, Hou Yifan remporte le festival d'échecs de Bienne sur le score de 6.5/9 (5 gains, 3 nulles, 1 perte) avec une performance Elo de 2809[17].

Grands Prix FIDE féminins[modifier | modifier le code]

Hou Yifan a remporté trois Grands Prix FIDE féminins : en 2009-2011, 2011-2012 et 2013-2014.

2009-2011[modifier | modifier le code]

2011-2012[modifier | modifier le code]

  • Août 2011 : vainqueur du tournoi de Rostov (8/11).
  • Septembre 2011 : vainqueur du tournoi de Shenzhen (8/11).
  • Juin 2012 : 3e-4e du tournoi de Kazan (7/11), tournoi gagné par Humpy Koneru et Anna Mouzytchouk.
  • Juillet 2012 : vainqueur du tournoi de Djermouk (7/11).

2013-2014[modifier | modifier le code]

Hou Yifan face à Viswanathan Anand lors du Tournoi de Wijk aan Zee en 2013.
Avec sept parties gagnées et quatre nulles — soit 9 points sur 11, les deux suivantes, Ju Wenjun et Elina Danielian étant à 7/11 —, elle réalise une performance Elo de 2 772[18].

Grâce à sa victoire au Grands Prix de 2013-2014, elle dispute le championnat du monde féminin 2016 contre Mariya Mouzytchouk.

2015-2016[modifier | modifier le code]

Compétitions par équipe[modifier | modifier le code]

Olympiades féminines[modifier | modifier le code]

Hou Yifan en septembre 2012, lors de l'Olympiade d'Istanbul.

Depuis 2006, Hou Yifan représente la Chine lors des olympiades féminines. En 2006, elle joue comme premier échiquier de réserve et remporte une médaille de bronze par équipe. Depuis 2008, elle joue au premier échiquier de l'équipe de Chine et a remporté trois médailles d'argent (en 2010, 2012 et 2014). En 2008, la Chine finit huitième de la compétition.

Lors de chaque édition, elle remporte une médaille individuelle (médaille d'or en 2012, médaille d'argent en 2006 et 2014 et médaille de bronze en 2008 et 2010)[19].

En 2006, Lors de la 37e Olympiade d'échecs se déroulant à Turin en Italie, elle réalise une performance de 11 poins sur 13 parties (toutes jouées comme échiquier de réserve) et une performance Elo de 2 596 points, la troisième meilleure performance de l'olympiade féminine, tous échiquiers confondus (médaille de bronze) et le deuxième meilleur pourcentage des joueuses remplaçantes (médaille d'argent comme échiquier de réserve).

En 2014, lors de sa participation à l'Olympiade d'échecs à Tromsø, son équipe termine à la deuxième place[20]. Elle gagne la médaille d'argent du premier échiquier[21].

Championnats du monde par équipes[modifier | modifier le code]

Avec la Chine, Hou Yifan a remporté trois championnats du monde féminins par équipes : en 2007, 2009 et 2011.

En 2005, à onze ans, elle participe au championnat du monde par équipes (mixte) dans la deuxième équipe chinoise composée de femmes.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Avec les blancs, Hou Yifan joue principalement 1.e4. Quand elle a les noirs, elle joue habituellement la défense sicilienne (y compris les variantes Najdorf, dragon et fermée) ainsi que la défense française contre 1.e4 ; contre 1.d4, elle joue les défenses nimzo-indiennes / bogo-indiennes et la défense ouest-indienne[22],[23].

Quelques parties remarquables[modifier | modifier le code]

Hou Yifan - Sargissian (2008)[modifier | modifier le code]

G. Sargissian–Hou Y., 2008
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche e8
Roi noir sur case blanche g8
Pion noir sur case blanche h7
Tour blanche sur case blanche c6
Pion noir sur case blanche g6
Pion blanc sur case noire f4
Pion blanc sur case noire h4
Pion noir sur case noire c3
Cavalier blanc sur case noire e3
Pion blanc sur case noire g3
Cavalier blanc sur case blanche c2
Pion noir sur case noire d2
Roi blanc sur case blanche e2
Tour noire sur case noire c1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position finale après 49. ...Te8

Le , Hou Yifan bat avec les noirs le grand maître arménien Gabriel Sargissian, pendant longtemps secondant de Levon Aronian, lors du tournoi Corus, groupe B, à Wijk aan Zee en Hollande[24] :

Gabriel Sargissian (2676) - Hou Yifan (2527)
1. d4 e6 2. c4 Cf6 3. Cf3 b6 4. g3 Fa6

Défense ouest-indienne, variante du Fianchetto. variation Nimzowitsch (E15).

5. Dc2 Fb4+ 6. Fd2 Fe7 7. e4 d5 8. cxd5 Fxf1 9. Rxf1 exd5 10. e5 Ce4 11. Cc3 Cxd2+

Une nouveauté théorique.

12. Cxd2 Dd7 13. Rg2 Cc6 14. Da4 0-0 15. Tac1 f6?

16.Cd1 Cxe5 17.Dxd7 Cxd7 18.Txc7 Fb4 19.Cf3 +/− ; mieux était 15. ...Tfd8.

16. f4 fxe5 17. dxe5 Fb4 18. Thf1 Tac8 19. Ce2 Cxe5 20. Dxb4 Cd3 21. Db3 Cxc1 22. Cxc1 Tce8 23. Cf3 Df5 24. Tf2 c5 25. Dd3 De4 26. Td2 d4 27. Dxe4 Txe4 28. Cd3 Te6 29. h4 Tc8 30. a4 a6 31. Cfe5 b5 32. a5 g6 33. Tc2 c4 34. Cb4 Tf8 35. b3 d3 36. Td2 Tc8 37. Td1 Td6 38. Rf3 d2 39. bxc4 bxc4 40. Cc2 c3 41. Re2 Td5 42. Cg4 Txa5 43. Cge3 Td8 44. Tb1 Ta2 45. Rd1 Tb2 46. Ta1 Tdb8 47. Txa6 Tb1+ 48. Re2 Tc1 49. Tc6 Te8 0–1

Si 50.Rd3, alors suit Txc2. Si 50.Txc3, alors d1=D+.

Hou Yifan - Judit Polgár (2012)[modifier | modifier le code]

Le , lors du Festival de Gibraltar, Hou Yifan bat avec les blancs la grand maître hongroise Judit Polgár[25], considérée comme la meilleure joueuse de tous les temps[26]. Ce fut d'ailleurs la seule fois ou Polgár fut battue par une femme depuis 1992.

Hou Yifan (2605) - Judit Polgár (2710)
Défense sicilienne, variante Paulsen, variation Taimanov (B46)[25]
1. e4 c5 2. Cf3 e6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cc6 5. Cc3 a6 6. Fe2 Cge7 7. Ff4 Cg6 8. Cxc6 bxc6 9. Fd6 Fxd6 10. Dxd6 De7 11. O-O-O Dxd6 12. Txd6 Re7 13. Thd1 Cf4 14. Ff3 Tb8 15. T6d2 g5 16. Ca4 d5 17. g3 Cg6 18. Te1 Rf6 19. Fh5 Tb4 20. Cc3 d4 21. e5+ Cxe5 22. Ce4+ Re7 23. Cxg5 h6 24. Cxe6 Fxe6 25. Txe5 Td8 26. f4 Tb5 27. Tde2 Rf6 28. Ff3 c5 29. a4 Tb4 30. Txc5 Txa4 31. b3 Tb4 32. Fe4 Fg4 33. Te1 Td6 34. Fd3 Fd7 35. Tee5 Fe6 36. Rd2 Tbb6 37. Ta5 Tbc6 38. Ta4 Tb6 39. Te4 Ff5 40. Texd4 Te6 41. Fc4 Tec6 42. Ta5 Fc8 43. Fd3 Fe6 44. Td8 Fc8 45. Tad5 Fe6 46. Th5 Rg7 47. f5 1-0

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Judit Polgár, la meilleure joueuse de tous les temps au classement Elo, n'a jamais participé aux tournois féminins et, de fait, n'a jamais tenté d'obtenir le titre de championne du monde d'échecs féminin, ne concourant que dans les compétitions masculines. Ce fut d'ailleurs la seule fois ou Polgár fut battue par une femme depuis 1992.
  2. « Nous savions déjà qu’elle était très forte, mais certainement pas à ce point » ; Fernando Arrabal, « Hymne aux échecs », sur le site de la revue littéraire La Règle du jeu, reprenant en partie le commentaire d'Europe Échecs, 2 février 2012.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Classements de Hou Yifan sur le site de la FIDE
  2. (en) « March 2015 ratings: After 26 years, Yifan no.1 », Albert Silver, Chessbase.com - 28 février 2015.
  3. (en) Championnat du monde des jeunes de 2003, chess.gr.
  4. (en) Championnat du monde des jeunes de 2004, greekchess.com.
  5. Rating Progress Chart FIDE.com.
  6. (en) site officiel du championnat du monde 2011
  7. a et b « Championnat du Monde Féminin », Europe-Échecs.com.
  8. a et b (en) « Why Hou Yifan has dropped out of the cycle », Frederic Friedel, Chessbase.com, 20 mai 2016.
  9. a et b « Hou Yifan abandonne le cycle féminin », Europe Échecs.com, 20 mai 2016.
  10. (en) « Hou Yifan, Short win Gibraltar, Nigel wins playoff », ChessBase.com.
  11. « Festival de Gibraltar », Europe Échecs.com, 3 février 2012.
  12. (ru) (en) « Women's Live Ratings »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur chesspro.ru
  13. (en) « Sensation: Hou Yifan beats Shirov, leads alone with 7.5/9 », ChessBase.com, 2 février 2012.
  14. (en) « Gibraltar Flash: Hou Yifan resigns in 5 moves! », Chessbase.com, 2 février 2017.
  15. « Festival de Gibraltar 2017 - ronde 10 », Europe Échecs.com, 2 février 2017.
  16. (en) Résultat du Grenke Classic 2017 sur le site officiel, grenkechessclassic.de.
  17. « Festival de Bienne 2017 », Europe Échecs.com.
  18. « Grand-Prix Féminin de Lopota », Europe Échecs.com, 1er juillet 2014.
  19. Fiche de Hou Yifan, olimpbase.org.
  20. (en) « Classement final », sur Olympiade de Tromsø,
  21. « 41e Olympiade d'échecs : Ronde 11 », sur Europe Échecs.com,
  22. (en) « The chess games of Yifan Hou », sur Chessgames.com (consulté le 17 octobre 2015)
  23. (en) « Young Superstars: Hou Yifan », WTHarvey, Chess.com, 31 juillet 2007 (consulté le 3 février 2017).
  24. La partie sur Chessgames.com (consulté le 21 mai 2016).
  25. a et b La partie sur Chessgames.com (consulté le 10 février 2017)
  26. (en) « (...) the strongest female player of all time, Hungarian GM Judit Polgar, 35 », dans l'article « Hou Yifan beats Judit Polgar in an historic encounter », Chessbase.com, 31 janvier 2012 (consulté le 10 février 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liste des 10 premières mondiales au
Rang Nom Fédération Classement Elo Rang mondial
(joueuses et joueurs en activité)
Née en
1 Hou Yifan Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 658 87 1994
2 Ju Wenjun Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 561 378 1991
3 Kateryna Lagno Drapeau de la Russie Russie 2 556 399 1989
4 Anna Mouzytchouk Drapeau de l'Ukraine Ukraine 2 555 407 1990
5 Alexandra Kosteniouk Drapeau de la Russie Russie 2 551 424 1984
6 Aleksandra Goriatchkina Drapeau de la Russie Russie 2 536 510 1998
7 Mariya Mouzytchouk Drapeau de l'Ukraine Ukraine 2 533 539 1992
8 Tan Zhongyi Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 527 584 1991
9 Valentina Gounina Drapeau de la Russie Russie 2 525 595 1989
10 Elisabeth Pähtz Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2 513 665 1985

Source : (en) Top100 Femmes, octobre 2018 sur fide.com.
Note : la colonne « Rang mondial » est le rang des joueurs hommes et femmes confondus.