La Règle du jeu (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Règle du jeu (homonymie).
La Règle du jeu (revue)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quadrimestriel
Genre Littérature, Philosophie, Politique, Arts
Fondateur Bernard-Henri Lévy
Date de fondation 1990 (il y a 28ans)
Ville d’édition Paris

Rédacteur en chef Maria de França
ISSN 1148-8700
Site web http://laregledujeu.org/

La Règle du Jeu est une revue littéraire française fondée en 1990 par Bernard-Henri Lévy. Son rédacteur en chef actuel est Maria de França.

La revue[modifier | modifier le code]

La version papier paraît trois fois par an et propose des essais sur la littérature, la philosophie, la politique et les arts. Elle se caractérise notamment par son ouverture internationale, en publiant souvent des essais d'intellectuels étrangers. Des dossiers spéciaux sont souvent consacrées aux évènements internationaux. Un partenariat mis en place avec l'IMEC permet de découvrir à chaque numéro des inédits littéraires.

La Règle du Jeu compte parmi ses collaborateurs réguliers Bernard-Henri Lévy, Jean-Paul Enthoven, Yann Moix, Gilles Hertzog, Fernando Arrabal, Jacques-Alain Miller, ou encore Tahar Ben Jelloun.

Le nom de la revue « se veut un double salut, explicite, à Michel Leiris et à Jean Renoir[1] ».

La revue a toujours attaché beaucoup d'importance à la découverte de nouveaux auteurs : Jean-Paul Enthoven ou Yann Moix ont commencé par écrire pour cette revue avant de devenir romanciers.

Auteurs[modifier | modifier le code]

Bien que peu connue sur le plan national et international, la revue compte, au nombre de ses auteurs, des personnaliés politiques, des écrivains, des philosophes et essayistes, des personnalités du monde du cinéma et des arts, des journalistes[réf. nécessaire].

Implication[modifier | modifier le code]

La Règle du jeu s'est impliquée dans un certain nombre de sujets politiques, diplomatiques, internationaux, littéraires, médiatiques ou de société, comme la crise économique grecque[2], les attentats du 7 janvier 2015[3]et du 13 novembre[4], les massacres au Burundi[5], et a manifesté son soutien à Roman Polanski[6], Sakineh[7], Erri de Luca[8], Christiane Taubira[9]. Elle a combattu aussi le Front national en particulier lors des élections municipales de 2014, la politique d'Alexis Tsipras[10] ou celle de Vladimir Poutine.

Site internet[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, la revue possède un site qui publie chaque jour des articles et des essais concernant l'actualité politique, la littérature, le cinéma, la philosophie, l'art ainsi que des reportages. Plusieurs blogs sont tenus par des écrivains, cinéastes ou essayistes. La revue organise également tous les dimanches, au cinéma Saint-Germain à Paris, des séminaires ouverts au public portant sur des questions d'actualité politique ou culturelle et animés par des acteurs du monde culturel.

Prix Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, la revue a créé le prix Saint-Germain, un prix de cinéma remis en janvier et décerné par un jury exclusivement composé d'écrivains. Le prix est remis à un film français et à un film étranger.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]