Sergueï Kariakine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sergey Karjakin)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sergueï Kariakine (homonymie).
Sergueï Kariakine
Image illustrative de l'article Sergueï Kariakine
Sergueï Kariakine en 2016

Nom de naissance Sergueï Aleksandrovitch Kariakine
Naissance (27 ans)
Simferopol, RSS d'Ukraine
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau de l'Ukraine Ukrainienne
Drapeau de la Russie Russe
Titre Grand maître international (2003[1])
Meilleur classement Elo 2 788 (juillet 2011)

Sergueï Kariakine (en russe : Сергей Александрович Карякин, Sergueï Aleksandrovitch Kariakine ; en ukrainien : Сергій Карякін, Serhiï Kariakin) est un joueur d'échecs ukrainien ; puis russe, né le à Simferopol, en RSS d'Ukraine (Union soviétique). On trouve aussi la graphie Sergey Karjakin en anglais.

En 2002, il devint le plus jeune joueur à avoir obtenu le titre de grand maître international (GMI), à l'âge de 12 ans et 7 mois (âge où il a obtenu la dernière norme). En novembre 2016, il détient toujours ce record. Le titre lui a été décerné officiellement par la Fédération internationale des échecs en 2003[2].

En 2009, Kariakine a remporté le tournoi de Wijk aan Zee 2009 et a adopté la nationalité russe. Depuis 2009, il a terminé premier ex æquo du championnat de Russie 2010 (deuxième après un match de départage), du mémorial Tal 2010 et du Tournoi d'échecs de Dortmund 2012 (deuxième au départage). En 2013 et 2014, il gagne le tournoi Norway Chess en Norvège, devançant à chaque fois le numéro 1 mondial Magnus Carlsen.

En 2015, il remporte la coupe du monde, après avoir battu Peter Svidler en finale, ce qui le qualifie pour le tournoi des candidats 2016 qu'il remporte également, devançant notamment Fabiano Caruana et Viswanathan Anand. Il est donc le challenger officiel de Magnus Carlsen pour le championnat du monde 2016 qui a lieu en novembre à New York et qu'il perd lors des parties rapides de départage.

Au 1er janvier 2017, Kariakine a un classement Elo de 2 785 points[2] et est classé 8e joueur mondial[2].

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Kariakine a remporté de nombreux succès dans les catégories jeunes. Il remporta le titre de champion du monde des moins de 12 ans en 2001.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2009, Kariakine épouse le maître international féminin Kateryna Dolzhikova en août 2009[3]. Criméen puis Russe, Kariakine est un Russe de Crimée et a voté pour le rattachement de sa région à la Russie[4].

Premiers succès dans les tournois internationaux (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Il remporte un premier grand succès au tournoi Corus en 2009 avec 8 points sur 13 devançant Levon Aronian, Teimour Radjabov et Sergueï Movsessian d'un demi-point[5].

En mai juin 2010, Kariakine finit premier du tournoi Karpov de Poïkovski. En septembre, il termina premier ex æquo de la super-finale du Championnat de Russie d'échecs mais perdit le match de départage contre Ian Nepomniachtchi. En novembre 2010, il finit 1er-2e, ex æquo avec Levon Aronian, du mémorial Tal à Moscou.

En 2011, il termine deuxième du tournoi des rois, derrière Magnus Carlsen et deuxième du tournoi de Poïkovski, battu au départage par Étienne Bacrot.

En juillet 2012, Kariakine finit premier ex æquo du tournoi d'échecs de Dortmund et deuxième au départage derrière Fabiano Caruana.

Olympiades d'échecs[modifier | modifier le code]

Kariakine a participé à trois olympiades d'échecs avec l'Ukraine. Il remporta notamment l'olympiade de Calvià en 2004, avec en supplément la médaille d'or au 6e échiquier (+6 =1). En 2009, Kariakine a pris la nationalité russe. Il joue désormais pour l'équipe russe, avec laquelle il a remporté une nouvelle médaille d'or individuelle pour ses résultats au 4e échiquier à l'olympiade de Khanty-Mansiïk en 2010, la Russie terminant deuxième.

Compétitions blitz et rapides[modifier | modifier le code]

En juillet 2012, il devient champion du monde de parties rapides (15 minutes pour la partie plus 10 secondes d'incrément par coup joué) à Astana en réalisant un score de 11,5 sur 15 (+10, =3, -2) et une performance Elo de 2 922. Il domine avec un point d'avance quinze autres joueurs sélectionnés pour ce championnat dont le 1er en parties lentes, Carlsen, qui finit second avec un score de 10,5/15. La même année, Kariakine finit aussi 3e du championnat du monde d'échecs en blitz organisé en parallèle, derrière Grichtchouk (1er) et Carlsen (2e)[6].

Lors du championnat du monde de blitz (cadence de 3 minutes + 2 secondes) à Doha (au Qatar), qui s'est déroulé du 29 au 30 décembre 2016, Kariakine remporte le titre de Champion du monde de blitz avec un score de 16,5 points sur 21 rondes. Il devance (au départage) Magnus Carlsen[7].

Tournoi de Wijk aan Zee 2013 et double victoire au tournoi Norway Chess[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, il finit troisième du tournoi de Wijk aan Zee, à égalité avec Anand avec 8/13 (+4, =8, -1), derrière Carlsen (10/13) et Aronian (8,5/13).

En 2013 et 2014, il remporte deux fois de suite le tournoi Norway Chess devant le numéro un mondial Magnus Carlsen.

Coupe du monde 2015 et tournoi des candidats de 2016[modifier | modifier le code]

Grâce à sa victoire à la coupe du monde d'échecs 2015, il est sélectionné pour participer au tournoi des candidats à Moscou en mars 2016. Il termine premier avec 8.5 points sur 14. Cette victoire lui permet d'affronter Carlsen à New York en novembre pour le Championnat du monde d'échecs 2016.

Championnat du monde 2016[modifier | modifier le code]

Sergueï Kariakine remporte le tournoi des candidats en mars 2016 à Moscou ce qui lui donne le droit d'affronter le Norvégien Magnus Carlsen pour le championnat du monde d'échecs 2016 du 11 au 30 novembre 2016 à New York. Les douze parties en cadence lente se soldent par une égalité 6-6, et Kariakine s'incline finalement au terme des quatre parties rapides de départage (3-1). Kariakine a déjoué tous les pronostics en offrant pendant les 12 parties longues une résistance opiniâtre à Carlsen. Lors de la conférence de presse, le Norvégien l'a qualifié de « meilleur défenseur au monde ».

Exemple de partie[modifier | modifier le code]

Sergueï Kariakine - Alexeï Shirov, Tournoi de Wijk aan Zee, 2007
1. e4 c5 2. Cf3 Cc6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 e5 6. Cdb5 d6 7. Fg5 a6 8. Ca3 b5 9. Cd5 Fe7 10. Fxf6 Fxf6 11. c3 Fg5 12. Cc2 Ce7 13. h4 Fh6 14. a4 bxa4 15. Ccb4 0-0 16. Dxa4 Cxd5 17. Cxd5 a5 18. Fb5 Rh8!?
« Shirov est le premier à dévier, n'attendant pas les améliorations de Kariakine sur les précédents affrontements qui se sont poursuivis par 18...Fe6 »[8].
19. b4 f5 20. Fc6 Ta7 21. exf5 Fxf5 22. bxa5 Fd3 (22...Taf7!) 23. Fb5 Fxb5 24. Dxb5 Taf7 25. 0-0 Dxh4 26. De2 Ff4 27. g3 Fxg3 28. fxg3 Dxg3+ 29. Dg2 Txf1+ 30. Txf1 Txf1+ 31. Rxf1 Dd3+ 32. Rg1 e4 33. Df2! Dd1+ 34. Df1 Dg4+ 35. Rf2 h5 36. Re1 Dg5 37. Dc4! h4 38. a6 Dg3+ 39. Rd2 h3 40. a7! Df2+ 41. Rc1 1-0.

Classement Elo[modifier | modifier le code]

Kariakine est entré dans le top 100 mondial le où il a occupé le 64e rang avec un classement Elo de 2635.

Au , Sergueï Kariakine occupait la 4e place mondiale, avec un classement Elo à 2 788 points[9], ce qui est, en janvier 2017, son meilleur classement réalisé.

Références[modifier | modifier le code]

  1. date officielle selon la (en) Fiche de Sergueï Kariakine sur le site de la FIDE
  2. a, b et c (en) Fiche de Sergueï Kariakine sur le site de la FIDE
  3. (en) « Sergey and Kateryna tie the knot », Chessbase, 5 août 2009.
  4. http://www.slate.fr/story/116075/russie-echecs-politique
  5. Site du tournoi
  6. « Championnats Rapide et Blitz » sur le site de Europe Échecs 10 juillet 2012.
  7. (en) FIDE World Chess Rapid & Blitz 2016, site officiel des championnats du monde 2016 rapide et blitz à Doha (Qatar).
  8. Ľubomír Ftáčnik, Danny Kopec et Walter Browne, Champions of the New Millenium, Quality Chess, ISBN 978-1-906552-02-2, 2009, p.413.
  9. (en) « Top 100 Players July 2011 » sur le site de la FIDE.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Liste des 10 premiers mondiaux au
Rang Nom Fédération Classement Elo Parties
jouées
Né en
1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 838 0 1990
2 Wesley So Drapeau des États-Unis États-Unis 2 822 9 1993
3 Fabiano Caruana Drapeau des États-Unis États-Unis 2 817 10 1992
4 Vladimir Kramnik Drapeau de la Russie Russie 2 811 0 1975
5 Maxime Vachier-Lagrave Drapeau de la France France 2 803 19 1990
6 Hikaru Nakamura Drapeau des États-Unis États-Unis 2 793 19 1987
7 Viswanathan Anand Drapeau de l'Inde Inde 2 786 0 1969
8 Sergueï Kariakine Drapeau de la Russie Russie 2 783 0 1990
9 Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 2 774 9 1982
10 Shakhriyar Mamedyarov Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 2 772 9 1985

Source : (en) Top100 Hommes, mars 2017 sur fide.com.