Heinz Starke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Starke (homonymie).
Heinz Starke
Fonctions
Ministre fédéral des Finances d'Allemagne
3e ministre fédéral des Finances depuis 1949

(1 an et 5 jours)
Chancelier Konrad Adenauer
Prédécesseur Franz Etzel
Successeur Rolf Dahlgrün
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Schweidnitz, Empire allemand
Date de décès (à 89 ans)
Lieu de décès Bonn, Allemagne
Parti politique Parti libéral-démocrate (1953)
Union chrétienne-sociale
en Bavière
(1970)
Diplômé de Université d'Iéna
Profession Fonctionnaire

Heinz Starke

Heinz Starke, né le à Schweidnitz et décédé le à Bonn, est un homme politique allemand, membre du Parti libéral-démocrate (FDP) puis de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU).

Il a été ministre fédéral des Finances d'Allemagne de l'Ouest de 1961 à 1962, étant le premier libéral à occuper ce poste.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1931, il obtient son Abitur et s'engage alors dans des études supérieures de droit à l'Université d'Iéna. Il passe avec succès son premier diplôme juridique d'État en 1935, obtient un doctorat dans le même temps, et décroche son second diplôme en 1940. Il est aussitôt enrôlé dans la Wehrmacht, où il sert comme soldat jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945.

Après le conflit, il travaille dans l'administration économique de la zone d'occupation britannique pendant trois ans à partir de 1946, ainsi que dans les administrations similaires de Francfort-sur-le-Main, Minden et Bonn. En 1948, il devient secrétaire politique pour les questions économiques auprès de Ludwig Erhard pendant un an.

Il a également été directeur général de la chambre de commerce et d'industrie du district de Haute-Bavière, dont le siège est à Bayreuth, entre 1950 et 1961.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Comme militant[modifier | modifier le code]

Il adhère au Parti libéral-démocrate (FDP) en 1953, et est élu membre du comité directeur fédéral en 1962. Deux ans plus tard, il entre au comité directeur de Bavière.

Opposé à l'ostpolitik de Willy Brandt et Walter Scheel, alors président du FDP, il quitte le parti en 1970 et adhère à l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU).

Au sein des institutions[modifier | modifier le code]

En 1953, il est élu député fédéral de Bavière au Bundestag, et devient membre de la délégation ouest-allemande au Parlement européen en 1958. Heinz Starke est nommé ministre fédéral des Finances dans la coalition noire-jaune de Konrad Adenauer le , mais démissionne le pour protester contre l'attitude de Franz Josef Strauß dans l'affaire du Spiegel. Il ne fera pas partie du cabinet Adenauer V, formé un mois plus tard et comprenant de nouveau la CDU/CSU et le FDP.

De retour au Bundestag, il réintègre la délégation parlementaire européenne en 1963 pour sept ans. Le , il passe du groupe FDP au Bundestag à celui de la CDU/CSU. Il quitte l'assemblée après les élections de 1980 et se retire de la vie politique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]