Cabinet Adenauer IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cabinet Adenauer IV
(de) Kabinett Adenauer IV

RFA

Description de cette image, également commentée ci-après
Konrad Adenauer en , à 76 ans.
Président fédéral Heinrich Lübke
Chancelier fédéral Konrad Adenauer
Élection
Législature 4e
Formation
Fin
Durée 1 an et 29 jours
Composition initiale
Coalition politique CDU/CSU-FDP
Ministres 20
Femmes 1
Hommes 19
Moyenne d'âge 55 ans
Représentation
Bundestag
309 / 499
Drapeau de l'Allemagne

Le cabinet Adenauer IV (en allemand : Kabinett Adenauer IV) est le gouvernement fédéral de la République fédérale d'Allemagne entre le et le , durant la quatrième législature du Bundestag.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le chancelier fédéral chrétien-démocrate sortant Konrad Adenauer, ce gouvernement est constitué et soutenu par une « coalition noire-jaune » entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) et le Parti libéral-démocrate (FDP). Ensemble, ils disposent de 309 députés sur 499, soit 61,9 % des sièges du Bundestag.

Il est formé à la suite des élections législatives fédérales du .

Il succède ainsi au cabinet Adenauer III, constitué et soutenu uniquement par la CDU/CSU, après le retrait en du Parti allemand (DP).

Au cours du scrutin parlementaire, les chrétiens-démocrates se maintiennent comme première force parlementaire, mais perdent la majorité absolue conquise en . En outre, seuls le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) et le FDP parviennent à entrer au Bundestag, inaugurant la configuration politique des 30 ans à venir. Toutes les majorités sont alors envisageables.

De difficiles négociations de coalition sont menées entre le parti du chancelier Adenauer et les libéraux-démocrates, mais elles finissent par aboutir. Le FDP souhaitait en effet constituer une majorité sans le chef de l'exécutif sortant, mais la possibilité que ce dernier forme une alliance avec le SPD a finalement convaincu les libéraux de se rallier à la CDU/CSU.

Le , Konrad Adenauer se soumet donc pour la quatrième fois au vote d'investiture, qu'il remporte par 258 voix, huit suffrages de plus que la majorité constitutionnelle requise. Il présente son nouveau gouvernement une semaine plus tard. Le poste de vice-chancelier n'est pas confié au FDP, ce qui constitue un fait unique dans l'histoire politique fédérale, tandis qu'Elisabeth Schwarzhaupt devient la première femme ministre dans l'histoire allemande, au poste nouvellement créé de ministre fédérale des Affaires sanitaires.

À la suite du scandale politique provoqué par les agissements du ministre fédéral de la Défense Franz Josef Strauß dans l'affaire du Spiegel, les cinq ministres du FDP remettent leur démission le en solidarité avec le ministre fédéral de la Justice Wolfgang Stammberger. Le , après plusieurs contacts secrets, Konrad Adenauer ouvre officiellement des négociations de « grande coalition » avec le SPD, mais celles-ci achoppent sur la réforme électorale et le maintien du chancelier au pouvoir. Ce dernier rompt les discussions avec les sociaux-démocrates et doit, pour rester majoritaire, céder à deux exigences des libéraux : son départ à l'automne et le départ immédiat de Strauß. En conséquence, le cabinet Adenauer V est formé dès le .

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Chancelier fédéral Konrad Adenauer CDU
Vice-chancelier
Ministre fédéral de l'Économie
Ludwig Erhard Sans
Ministre fédéral des Affaires étrangères Gerhard Schröder CDU
Ministre fédéral de l'Intérieur Hermann Höcherl CSU
Ministre fédéral de la Justice Wolfgang Stammberger (jusqu'au 19/12/1962) FDP
Ministre fédéral des Finances Heinz Starke (jusqu'au 19/12/1962) FDP
Ministre fédéral de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts Werner Schwarz CDU
Ministre fédéral du Travail et de l'Ordre social Theodor Blank CDU
Ministre fédéral de la Défense Franz Josef Strauß CSU
Ministre fédéral des Transports Hans-Christoph Seebohm CDU
Ministre fédéral des Postes et des Télécommunications Richard Stücklen CSU
Ministre fédéral du Logement, de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire Paul Lücke CDU
Ministre fédéral des Expulsés, des Réfugiés et des Blessés de guerre Wolfgang Mischnick (jusqu'au 19/12/1962) FDP
Ministre fédéral des Questions pan-allemandes Ernst Lemmer CDU
Ministre fédéral des Affaires du Bundesrat et des Länder Hans-Joachim von Merkatz CDU
Ministre fédéral de l'Énergie nucléaire Siegfried Balke CSU
Ministre fédéral des Questions familiales et juvéniles Franz-Josef Wuermeling CDU
Ministre fédéral du Trésor Hans Lenz (jusqu'au 19/12/1962) FDP
Ministre fédéral de la Coopération économique Walter Scheel (jusqu'au 19/12/1962) FDP
Ministre fédéral des Affaires sanitaires Elisabeth Schwarzhaupt CDU
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Chargé des Affaires du Conseil fédéral de défense
Heinrich Krone CDU

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]