Alexander Möller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alex Möller
Alex Möller à Hanovre en 1973.
Alex Möller à Hanovre en .
Fonctions
Ministre fédéral allemand des Finances

1 an, 6 mois et 21 jours
Chancelier Willy Brandt
Gouvernement Brandt I
Prédécesseur Franz Josef Strauß
Successeur Karl Schiller
Député fédéral

15 ans, 1 mois et 26 jours
Élection
Réélection

Législature 4e, 5e, 6e et 7e
Groupe politique SPD
Biographie
Nom de naissance Alexander Johann Heinrich
Friedrich Möller
Date de naissance
Lieu de naissance Dortmund (Allemagne)
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Karlsruhe (RFA)
Parti politique SPD
Profession Agent d'assurance

Alexander Möller
Ministres fédéraux des Finances d'Allemagne

Alexander Johann Heinrich Friedrich Möller, dit Alex Möller, né le à Dortmund et mort le à Karlsruhe, est un syndicaliste, agent d'assurance et homme d'État allemand membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

À 20 ans, il entre à la direction du syndicat des chemins de fer GDE. Élu député au Landtag de Prusse en , il est arrêté cinq ans plus tard par le régime nazi. Il travaille ensuite comme agent d'assurance, emploi qu'il conservera plus de trente ans.

Après la Seconde Guerre mondiale, il reprend son engagement politique, comme député au Landtag de Wurtemberg-Bade puis du Bade-Wurtemberg. Il est élu député fédéral au Bundestag en et président du SPD de Bade-Wurtemberg un an plus tard. En , il renonce à sa présidence régionale du parti et échoue à devenir ministre fédéral des Finances.

Il accède à cette fonction en mais remet sa démission au bout d'un an et demi, afin de marquer son désaccord avec la politique budgétaire. Il est réélu une dernière fois député fédéral en et quitte la vie politique à la fin de son mandat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une jeunesse engagée[modifier | modifier le code]

En , alors qu'il a seulement 20 ans, il intègre la direction fédérale de GDE, le syndicat des chemins de fer publics allemands. En parallèle il devient secrétaire général de la section du syndicat à Halle.

Il est élu en député au Landtag de l'État libre de Prusse, dont il est le benjamin à seulement 25 ans. Il est réélu en et . Cette même année, alors que le parlement du Land est dissous, il est placé en détention de sûreté par le régime nazi alors que se prépare une grève générale.

Agent d'assurance[modifier | modifier le code]

Après sa libération, il entreprend une carrière d'agent d'assurance. Il travaille en premier lieu chez Phoenix, entreprise qui se trouve interdite par les autorités en . Il est alors engagé par les Assureurs de Karlsruhe. Il y exerce jusqu'en , ayant siégé au conseil d'administration et dirigé une succursale à Gotha pendant cette période. Il prend en la direction de l'entreprise.

Retour en politique[modifier | modifier le code]

Le , il devient député à l'Assemblée constitutionnelle consultative du Wurtemberg-Bade, Land créé par les autorités d'occupation américaines. À peine six mois plus tard, le , il est élu député au Landtag.

Réélu pour un nouveau mandat le , il est choisi en pour exercer la présidence du conseil d'administration de Süddeutscher Rundfunk, la radio publique des Länder du sud de l'Allemagne fédérale.

Il se présente le aux élections de l'Assemblée constituante du nouveau Land de Bade-Wurtemberg et se trouve élu. Il prend alors la présidence du groupe social-démocrate. Il est réélu député au parlement du Land en et . En il est élu membre du comité directeur fédéral du SPD.

Au cours des élections fédérales du , il est élu à 58 ans député fédéral de Bade-Wurtemberg au Bundestag sur la liste régionale. En conséquence, il remet sa démission du Landtag le . En , il devient président régional du parti. Le , il succède à Heinrich Deist, décédé un mois plus tôt, à l'un des postes de vice-président du groupe SPD.

Ministre fédéral[modifier | modifier le code]

Réélu aux élections fédérales du , il démissionne l'année d'après de la présidence du SPD de Bade-Wurtemberg, en conséquence des mauvais résultats enregistrés dans le Land lors des élections au Bundestag. Parallèlement, il est pressenti pour devenir ministre fédéral des Finances de la « grande coalition » de Kurt Georg Kiesinger. Toutefois, dans la répartition des portefeuilles celui-ci revient à la CSU qui le confie à Franz Josef Strauß.

Il conserve son mandat aux élections fédérales du , se faisant élire à cette occasion député de la circonscription de Heidelberg-Stadt avec 45,8 % des suffrages exprimés. Le suivant, Alex Möller est nommé à 66 ans ministre fédéral des Finances du premier gouvernement fédéral de « coalition sociale-libérale » du chancelier fédéral social-démocrate Willy Brandt. À cette occasion, il renonce à présider les Assureurs de Karlsruhe et la Süddeutscher Rundfunk.

Retrait[modifier | modifier le code]

À peine un an et demi plus tard, le , il remet sa démission à Brandt. Il indique agir de la sorte car il estime que les finances publiques fédérales sont mises à mal par les demandes croissantes de dépenses émanant des différents ministères. Il est remplacé le lendemain par Karl Schiller, qui devient en conséquence ministre fédéral de l'Économie et des Finances.

Il continue de siéger au Bundestag et se fait même réélire dans sa circonscription avec 49,6 % des voix au cours des élections fédérales anticipées du . Après le scrutin, le président du groupe parlementaire Herbert Wehner lui confie un poste de vice-président. En outre, il préside le groupe de travail sur les finances publiques.

Il ne se représente pas au comité directeur fédéral du SPD au 16e congrès fédéral, convoqué à Hanovre en . Il est cependant désigné président de la commission de contrôle interne. Il quitte volontairement le Bundestag en , invoquant son âge, et ses fonctions au sein du parti en . Au début des années 1980, il est conseiller du gouvernement égyptien au nom du gouvernement fédéral allemand.

Il meurt le , à l'âge de 82 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]