Administration publique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Administration.

Sur les autres projets Wikimedia :

L’administration publique, au singulier, est un champ d'étude de la science politique. Celle-ci étudie les formes d'organisations des États, de l'organisation de la démocratie, de la mise en œuvre des politiques publiques. En bref, tout ce qui touche l'action ou l'organisation de la sphère publique.

Une instance gouvernementale est une administration publique. Il s'agit généralement d'un gouvernement, d'un État, d'institutions ou d'établissements publics qui instaurent des politiques publiques, offre des services non marchands ou vend des biens et services marchands à titre accessoires.

Selon la norme européenne de comptabilité nationale (SEC 95), les administrations publiques sont définies comme

Ensemble des unités institutionnelles dont la fonction principale est de produire des services non marchands ou d'effectuer des opérations de redistribution du revenu et des richesses nationales. Elles tirent la majeure partie de leurs ressources de contributions obligatoires. Le secteur des administrations publiques comprend les administrations publiques centrales, les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale[1].

On sépare les administrations publiques entre l’administration centrale (qui regroupe l'État — dont les ministères — et les ODAC), l’administration territoriale, et les administrations de sécurité sociale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs concepts existaient avant l'époque contemporaine et avaient été formulés de façon plus ou moins éparse. Par exemple, des concepts organisationnels et comptables devaient exister, même à l'état brut, pour qu'on puisse percevoir efficacement les impôts ou diriger avec autorité une armée. Les princes, les rois et même les tyrans avaient au moins quelques recettes pour assurer leur survie. En Chine, par exemple, il y a eu des écrits, bien avant le XVIIIe siècle, sur l'art de choisir les fonctionnaires les plus compétents pour l'État.

Toutefois, les débuts de l'Administration Publique, comme science, s'observent au XVIIIe siècle en Europe, en particulier en France et en Allemagne. En Allemagne, on se consacre surtout à l'étude des institutions administratives et à leur fonctionnement. En France, la «science de la police» est d'abord un ensemble de méthodes pratiques pour gérer l'État. Dans son ouvrage Principes d'administration publique de 1812, Charles-Jean Baptiste Bonnin entame un virage en proposant que l'Administration Publique devienne une science qui étudie les relations entre les administrés et l'administration publique afin qu'elle fonctionne efficacement.

Administration publique en France[modifier | modifier le code]

Administration publique au Québec[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définition, site de l’Insee.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]