Hack 'n' slash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hack 'n' slash (abréviation de hack and slash, littéralement « taille et tranche ») est un terme utilisé dans le domaine du jeu vidéo pour désigner les jeux vidéo de rôle dont le gameplay se focalise sur le combat contre des hordes de monstres qui permettent au joueur d’obtenir des récompenses, sous la forme de points d’expérience et de trésors. L’expérience permet au joueur de faire progresser son personnage alors que les trésors peuvent être échangés pour obtenir des objets plus puissant, la combinaison des deux permettant ensuite au joueur d’affronter des monstres de plus en plus puissants. L’intérêt des jeux de ce type de jeu réside dans la joie de voir un personnage (ou un groupe) devenir de plus en plus compétent et puissant, d’une manière uniquement dictée par les choix et la persistance des joueurs. Gagner nécessite généralement de porter une attention particulière à la tactique et à la planification sur le long terme. Les meilleurs du genre sont assez sophistiqués et offrent au joueur une grande variété d’options à tous les stades du jeu[1]. Le genre dérive des jeux de rôle sur table de type porte-monstre-trésor (appelés hack 'n' slash en anglais)[2].

Ce type de jeu de rôle est sur le déclin du fait de la concurrence des MMORPG, qui propose le même type de gameplay mais qui sont généralement plus gratifiant. En effet, même si créer un groupe de personnage et le faire progresser dans un jeu de ce type, comme Wizard's Crown, peut se révéler très amusant, rares sont les personnes qui peuvent apprécier ce type de d’accomplissement. A l’inverse, dans un MMORPG, un joueur compétent et persistant est constamment récompensé par les louanges et l’envie des autres joueurs. Ainsi, si le gameplay des hack 'n' slash est amusant en solo, il l’est encore plus dans un MMORPG ou des milliers de personne sont conscient de accomplissements des joueurs[1].

Les jeux de rôle moderne se focalisent donc de moins en moins sur ce type de gameplay, domaine où ils sont surpassés par les MMORPG, mais plutôt sur le scénario, les personnages et l’investissement émotionnel du jeu. En effet, si les MMORPG comme World of Warcraft offre des quêtes, qui se déroulent parfois sur de longues séquences, la nature persistante de ce type de jeu ne leur permet pas d’offrir un scénario aussi poussé que dans un jeu comme Baldur’s Gate ou Betrayal at Krondor[3].

Les hack 'n' slash contiennent souvent des éléments de jeu de rôle[4]. Pouvant se rapprocher des action-RPG et du beat them all, le hack 'n' slash se joue souvent à la troisième personne et se base sur l'amélioration des capacités et compétences d'un héros contrôlé par le joueur[5].

Les hack 'n' slash font parfois appel à des donjons générés procéduralement afin de garantir de la rejouabilité[6].

Dragon Slayer, sorti en 1984 est considéré comme l'un des précurseurs du genre[7].

Liste de jeux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Barton 2008, The Future of a Genre, p. 432.
  2. (en) David Myers, « The attack of the backstories (and why they won't win) »
  3. Barton 2008, The Future of a Genre, p. 433.
  4. (en) Kat Bailey, « Hack and Slash: What Makes a Good Action RPG? », 18 mai 2010, The Grind sur 1UP.com.
  5. Laurent Braud, « Le Sens de l'expérience », Merlanfrit, 23 mai 2013.
  6. Laurent Braud, « Suivez la procédure », Merlanfrit, 23 avril 2012.
  7. Nicolas Turcev, « Sémantique du RPG », Merlanfrit, 16 mai 2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Matt Barton, Dungeons and Desktops: The History of Computer Role-Playing Games, CRC Press, , 451 p. (ISBN 9781439865248)