Path of Exile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Path of Exile
Éditeur Grinding Gear Games
Développeur Grinding Gear Games
Distributeur Grinding Gear Games
Musique Adgio Hutchings[1], Gautier Serre[1], Kamil Orman-Janowski [2]

Date de sortie 23 octobre 2013
Version 3.0.X
Genre Hack 'n' slash
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Microsoft Windows
Média Téléchargement
Langue Anglais, Portugais, Russe et Thaï
Contrôle Clavier et souris

Site web https://www.pathofexile.com/

Path of Exile est un jeu vidéo de type action-RPG situé dans un univers de dark fantasy. Il est développé et produit en Nouvelle-Zélande par un studio indépendant nommé Grinding Gear Games. Dans ses mécanismes de jeu, son ambiance et son style graphique, il est très proche de Diablo II.

Path of Exile est un jeu free-to-play, c'est-à-dire sans abonnement ni achat initial, librement téléchargeable mais offrant la possibilité de faire des micro-transactions dans le jeu[3]. Le 23 janvier 2013, le jeu est sorti en bêta ouverte[4]. Le nombre de joueurs inscrits atteignit les deux millions en mars 2013 et il atteignit les quatre millions en décembre 2013[5],[6]. Le 23 octobre 2013, le jeu sortit de sa phase de bêta et fut lancé sur Steam[7] ainsi que sur le site de Grinding Gear Games[8],[9],[10],[11],[12].

Début 2017, le studio annonce le développement d'une version du jeu pour Xbox One [13]. La version console du jeu sera free-to-play à l'instar de la version PC. Elle proposera une interface adaptée à l'utilisation d'une manette ainsi que d'autres ajustements liés aux contrôleurs. Les joueurs Xbox One auront un royaume dédié et séparé de celui des joueurs PC.

Le jeu est régulièrement mis à jour avec des mini-expansions (voir la partie dédiée).

Trame[modifier | modifier le code]

Path of Exile prend place dans un univers de dark fantasy. L’action se déroule sur un continent, baptisé Wraeclast, où sont envoyés les criminels et les indésirables bannis de l’île d'Oriath.

La première partie du jeu (actes 1 à 5) commence alors que le personnage choisi par le joueur se fait exiler sur Wreaclast. Le but va alors être de s'efforcer de survivre sur ce contient hostile afin de retourner sur Oriath pour se venger.

La seconde partie du jeu (actes 6 à 10) va s’intéresser aux conséquences des actes effectués par le joueur lors de sa première visite sur Wraeclast en proposant une seconde visite du continent. Bien que fortement inspirée de la première partie du jeu du fait du retour dans des zones déjà visités, la seconde partie propose de nouveaux environnements, de nouveaux monstres, de nouveaux boss et de nouvelles mécaniques de jeu tout en prolongeant le scénario principal du jeu.

La partie finale du jeu invite le joueur à explorer divers environnements représentés sur une carte appelée l'Atlas. Ces zones ont été créées par une entitée très puissante qu'il va falloir pister au fil de l'exploration.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Path of Exile est un hack'n slash dans la lignée de Diablo II dont il reprend les bases du système de jeu. Le joueur doit ainsi explorer des zones peuplées de créatures hostiles qu’il doit tuer pour gagner de l’expérience et récupérer de l’équipement. Path of Exile se distingue néanmoins de son modèle en introduisant des éléments de gameplay inédits.

Les sorts[modifier | modifier le code]

Dans Path of Exile, ce sont des gemmes qui permettent au personnage de lancer des sorts. Les gemmes peuvent être de plusieurs couleurs en fonction de l’attribut principal nécessaire pour porter la gemme (rouge pour la force, vert pour la dextérité et bleu pour l’intelligence). Pour pouvoir utiliser un sort, les gemmes doivent êtres serties dans les objets portés par le personnage. Une gemme enchâssée sur l’équipement d'un personnage gagne de l'expérience pour chaque ennemi abattu. Ainsi, les effets des sorts deviennent plus puissants au fur et à mesure que les gemmes gagnent des niveaux.

Les objets [14] peuvent avoir 0 à 6 emplacements de gemme au maximum. Le nombre d’emplacements de gemme d’un objet est déterminé de façon aléatoire lors de la génération de l'objet. Lorsqu’un objet propose plusieurs emplacements, il est possible que ceux-ci soient liés entre-eux ce qui permet d’associer une ou plusieurs gemmes de support à une gemme de sort. L’effet de base du sort sera alors modifié avec en contre-partie un coût de mana plus élevé. Exemple : une gemme de boule de feu associée à une gemme de support de projectiles multiples permettra de lancer plusieurs boules de feu d’un coup.

L’arbre des talents passifs, les classes, le labyrinthe et le Pantheon[modifier | modifier le code]

Le jeu dispose d’un arbre de talents passifs [15] dans lequel le joueur peut spécialiser son personnage. Chaque niveau gagné est l’occasion de dépenser un point dans cet arbre. L’arbre reprend le système de couleur associés aux attributs du personnage. Ainsi, l’arbre dispose de trois zones : la zone rouge liée à la force, la zone verte liée à la dextérité et la zone bleu liée à l’intelligence.

La classe de personnage choisie au début de la partie détermine notamment l’emplacement de départ dans l’arbre : « Witch » pour la zone intelligence, « Templar » entre les zones intelligence et force, « Marauder » pour la zone force, « Duelist » entre les zones force et dextérité « Ranger » pour la zone dextérité et « Shadow » entre les zones dextérité et intelligence. La dernière classe, la « Scion », débloquée après avoir terminé une première fois le jeu, commence au centre de l’arbre et a donc accès à toutes les zones de l’arbre.

Depuis l'expansion « Ascendancy », le choix de la classe de départ conditionne l'accès à trois sous-classes spécifiques à cette classe. Ce choix permet d'avoir accès à un petit arbre de compétence lié à l'ascendance qui propose de puissantes améliorations afin de spécialiser son personnage. Les points d'ascendance peuvent être gagnés en passant l'épreuve du labyrinthe. Il s'agit d'un vaste donjon en plusieurs parties et qui est truffé de pièges. Il a quatre versions du labyrinthe à la difficulté croissante (« The Labyrinth », « The Cruel Labyrinth », « The Merciless Labyrinth », « The Eternal Labyrinth »). Chaque labyrinthe peut êtres débloqué en passant des épreuves dissimulées aux quatre coins de Wraeclast.

Depuis l'expansion « The Fall of Oriath », la seconde partie du jeu (actes 6 à 10) donne accès au Panthéon. Le Panthéon est une couche supplémentaire de personnalisation du personnage qui permet, en tuant certains boss, de profiter de bonus défensifs. Il y a quatre bonus majeurs et sept bonus mineurs et il n'est possible d'en choisir qu'un parmi les bonus majeurs et un parmi les bonus mineurs. Ce choix n'est cependant pas définitif et peut être modifié à tout moment en retournant en ville. Les bonus du Pantheon sont améliorables en capturant les âmes de boss spécifiques dans la partie finale du jeu (en explorant l'Atlas).

Le commerce, l’artisanat, les maîtres et le repaire[modifier | modifier le code]

Le système de commerce du jeu est basé sur l'échange. L’achat et la vente d’objets utilise les « currency ».

Ces objets sont notamment utilisés pour le système d’artisanat du jeu. L'artisanat permet de faire une quantité importante de modification sur un objet déjà existant. Exemples : transformer un objet normal (objet blanc) en objet rare (objet jaune) ou reforger les emplacements de gemme d’un objet.

Depuis l’expansion « Forsaken Masters », il est possible de rencontrer des maîtres (« Masters ») au cours du jeu. Ceux-ci proposent des missions qui, si elles sont menées à bien, permettront au « master » de gagner de l’expérience et donc des niveaux. Chaque « master » propose une panoplie différente de recettes d’artisanat qui s’accroît à mesure que le master prend des niveaux. Ces recettes nécessitent des « currencies » et peuvent être appliquées sur un objet existant.

Une fois un « master » arrivé au niveau trois, celui-ci permet la création du repaire (« Hideout »). Le repaire est une carte personnalisable via un système de construction : il est ainsi possible de placer des éléments de décors pour se faire son petit chez-soi. Les « masters » peuvent être invités dans le repaire, ce qui leur permet notamment de proposer des quêtes journalières.

Les ligues[modifier | modifier le code]

La création d’un personnage est l’occasion de choisir la ligue dans laquelle jouer. Le jeux propose deux ligues par défaut : la ligue standard et la ligue hardcore. Mourir dans la ligue standard n’a que peu d’influence sur la suite de la partie. Mourir dans la ligue hardcore ne rend pas le personnage inutilisable mais fait passer le personnage dans la ligne standard.

Chaque nouvelle mini-extention est l’occasion de lancer une nouvelle ligue (nommée « challenge league »). Chaque nouvelle ligue introduit une mécanique de jeu inédite et permet aux joueurs de profiter d’une économie fraîche pour se lancer dans la course vers le niveau maximum. Il y a deux versions de cette nouvelle ligue afin de permettre à tous les joueurs de profiter de la nouvelle mécanique de jeu : une standard et une hardcore. Accomplir certaines actions permet de gagner des points. Ces points débloquent des récompenses cosmétiques en dépassant les paliers fixés par le jeu.

Les courses[modifier | modifier le code]

Les courses (« races ») s’étalent généralement sur un mois quelque temps après la sortie d’une nouvelle mini-extension. Un planning est alors dévoilé sur le site officiel répartissant les courses sur le mois en question. Les courses sont des ligues spéciales ayant une durée réduite (de quelques minutes à quelques heures/jours) chacune ayant des règles spécifiques. Un certain nombre d'objectifs, définis dans le descriptif de la course, permettent de gagner des points s'ils sont atteints par le joueur. À partir d’un certain montant de point, le joueur recevra une récompense à la fin de la saison [16].

Exemples de courses :

  • Course PVP où les joueurs peuvent envahir les instances d’autres joueurs pour les tuer et récupérer leur équipement.
  • Course pour éliminer un des boss du jeu en temps limité.
  • Suite de cartes avec des règles spécifiques (plus d'exilés, pas de régénération de mana, ...).

Le PVP[modifier | modifier le code]

Les différents moyens pour pratiquer le PVP :

  • L’arène de Sarn : pour affronter d'autres joueurs en mode chacun pour soi.
  • Les duels : pour affronter un joueur en un contre un dans une arène PVP (en 7 manches).
  • Les matchs en équipe (3 contre 3 en 7 manches)
  • Le mode capture de drapeaux
  • Les courses Cut-Throat (course PVP)
  • Les tournois (1v1, 3v3, chacun pour soi en arène ou capture de drapeaux)
  • Les saisons PvP : lorsqu'une saison PVP est annoncée, un calendrier est alors mis à disposition sur le site et permet de prendre connaissance des horaires de l’ensemble des événements prévu sur la durée de la saison (généralement un mois).

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Path of Exile
Média Nat. Notes
Game Informer US 80 %[17]
Gamekult FR 70 %[18]
GameSpot US 90 %[19]
IGN US 88 %[20]
Jeuxvideo.com FR 15/20 [21]
PC Gamer US 80 %[22]
Compilations de notes
Metacritic US 85 %[23]
GameRankings US 86.4 %[24]

Mini-expansions[modifier | modifier le code]

Depuis la sortie du jeu fin 2013, Grinding Gear Games a régulièrement produit des mini-expansions pour étoffer son jeu.

Dans le tableau suivant, (S) signifie que la ligue en question est affiliée au mode standard et (H) que la ligue est affiliée au mode hardcore. Le actes sont marqués avec le nombre de modes de difficulté : 4 × 3 pour 4 actes en 3 modes de difficulté.

Date Version Nom Ligues Actes
23 octobre 2013 1.0.0 [25] Path of Exile Standard (S), Hardcore (H), Domination (S), Nemesis (H) 3 × 3
05 mars 2014 1.1.0 [26] Sacrifice of the Vaal Ambush (S) et Invasion (H) 3 × 3
21 août 2014 1.2.0 [27] Forsaken Masters Rampage (S) et Beyond (H) 3 × 3
13 décembre 2014 1.3.0 [28] Content Update Torment (S) et Bloodlines (H) 3 × 3
10 juillet 2015 2.0.0 [29] The Awakening Warbands (S) et Tempest (H) 4 × 3
11 décembre 2015 2.1.0 [30] Content Update Talisman (S, H) 4 × 3
04 mars 2016 2.2.0 [31] Ascendancy Perandus (S, H) 4 × 3
03 juin 2016 2.3.0 [32] Content Update Prophecy (S, H) 4 × 3
02 septembre 2016 2.4.0 [33] Atlas of Worlds Essence (S, H) 4 × 3
02 décembre 2016 2.5.0 [34] Content update Breach (S, H) 4 × 3
03 mars 2017 2.6.0 [35] Content update Legacy (S, H) 4 × 3
04 août 2017 3.0.0 [36] The Fall of Oriath Harbinger (S, H) 10 × 1

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Music », sur pathofexile.com.
  2. « Interview with Composer Kamil Orman-Janowski », sur pathofexile.com.
  3. « About Path of Exile », sur pathofexile.com (consulté le 16 août 2011)
  4. « Open Beta Date Announced », sur pathofexile.com (consulté le 8 janvier 2012)
  5. Omri Petitte, « Path of Exile hits 2 million registered accounts », sur PC Gamer, .
  6. « Path of Exile exceeds initial expectations, has over 4 million registered users », sur vg247.com.
  7. « Path of Exile on Steam ».
  8. « Path of Exile devs plan yearly expansions, full release in six months », sur PC Gamer.
  9. « Path of Exile version 1.0 is six months away, one expansion per year after », sur Joystiq.com.
  10. « Path of Exile reaches 2 million registered players », sur incgamers.com.
  11. « Path of Exile launches Oct. 23 with Scion prestige class », sur Polygon (consulté le 12 octobre 2013).
  12. « Path of Exile Release Information », sur pathofexile.com.
  13. (en) « Forum - Announcements - Path of Exile is Coming to Xbox One! - Path of Exile », sur Path of Exile (consulté le 3 février 2017)
  14. « Item Data - Path of Exile », sur www.pathofexile.com (consulté le 19 juillet 2016)
  15. « Passive Skill Tree - Path of Exile », sur www.pathofexile.com (consulté le 26 juin 2016)
  16. « Path of Exile - Race Season », sur www.pathofexile.com (consulté le 19 juillet 2016)
  17. (en) Kyle Hilliard, « Path of Exile: Clicking And Collecting On Its Own Path », sur GameInformer.com, .
  18. Dr Chocapic, « Test : Path of Exile », sur Gamekult, .
  19. (en) Kevin Vanord, « Path of Exile Review », sur GameSpot, .
  20. (en) Leif Johnson, « Path of Exile Review: Penniless Pandemonium », sur IGN, .
  21. Sylhas, « Test de Path of Exile », sur Jeuxvideo.com, .
  22. (en) Tom Senior, « Path of Exile Review », sur PC Gamer, .
  23. (en) « Path of Exile », sur Metacritic.
  24. (en) « Path of Exile », sur GameRankings.
  25. « 1.0.0 Release Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 15 juin 2017)
  26. « 1.1.0 Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 3 avril 2016)
  27. « 1.2.0 Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 3 avril 2016)
  28. (en) « 1.3.0 Patch Notes », sur www.pathofexile.com, (consulté le 3 avril 2016)
  29. « Path of Exile 2.0.0: The Awakening Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 3 avril 2016)
  30. « Content Update 2.1.0 Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 3 avril 2016)
  31. « Path of Exile 2.2.0: Ascendancy Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 3 avril 2016)
  32. « Content Update 2.3.0 Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 4 juin 2016)
  33. « Path of Exile 2.4.0: Atlas of Worlds Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 3 septembre 2016)
  34. « Content Update 2.5.0 Patch Notes », sur www.pathofexile.com (consulté le 2 décembre 2016)
  35. (en) « Content Update 2.6.0 Patch Notes », sur Path of Exile (consulté le 3 mars 2017)
  36. (en) « Path of Exile 3.0.0: The Fall of Oriath Patch Notes », sur Path of Exile (consulté le 4 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]