Escape the room

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Escape the room (évadez vous de la pièce) ou escape game est un type de jeu vidéo d'aventure dont le principe consiste pour le joueur à parvenir à s'échapper d'une pièce dans laquelle il est enfermé. Il doit pour y parvenir trouver des éléments cachés dans le décor et suivre une séquence ou un enchaînement de mouvements précis. Tout cela culmine souvent par la découverte d'une clé où d'un élément qui permet de « s'évader de la pièce ».

Structure[modifier | modifier le code]

Ce jeu d'aventure graphique adopte une représentation de type vision subjective à la première personne (walking simulator) et il se joue avec la souris (pointer-et-cliquer). Ce sont des jeux le plus souvent gratuits, à jouer dans une fenêtre du navigateur web et codés avec Adobe Flash ou désormais en Unity WebGL.

Origine[modifier | modifier le code]

Ce type de jeu a été popularisé en 2004 avec le jeu japonais de Toshimitsu Takagi Crimson Room[1], mais le premier jeu de ce type fut Mystery of Time and Space (en)[2] où le joueur doit s'évader d'un complexe futuriste, et pas uniquement d'une chambre. Ce genre de jeu rencontre un succès auprès des amateurs et les sites de jeux en ligne consacrent souvent une page spécifiquement à ces jeux.

Au Japon, et inspiré par l’œuvre de Toshimitsu Takagi, Takao Kato décide de donner une dimension physique au concept. Pour ce faire, via sa société Scrap, il ouvre le premier live rooms escape en 2007[3]. Il propose alors aux joueurs une expérience réelle où ceux-ci doivent résoudre des énigmes, dans un temps imparti, afin de pouvoir s’échapper d’une salle.

Jeux grandeur nature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : jeu d'évasion grandeur nature.

Ce principe de jeu a aussi été porté dans le monde réel. Cette déclinaison dite de jeu d'évasion grandeur nature se pratique maintenant partout dans le monde avec plus de huit mille salles ouvertes[4]. À Paris, en 2018, cette activité est proposée dans plus de quarante établissements[5] ; en France, plus de trois cent soixante-dix établissements ont été ouverts et plus de mille salles sont proposées aux joueurs[6].

En Pologne, en 2019, treize escape rooms ont été fermées en raison de l'absence d'issue de secours[7], après la mort dans un incendie, par inhalation de monoxyde de carbone, de cinq adolescentes fêtant leur anniversaire[8]. Des interrogations sur la sécurité de ces sites avaient été publiées sur internet mais n'avaient pas été communiquées aux autorités compétentes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jouer à Crimson Room.
  2. Jouer à MOTAS.
  3. « Définition : Quel est le sens du mot Escape Game ? », sur olomap.fr
  4. « Room Escape Game Reviews », sur Escape Reviewer (consulté le 10 mai 2016)
  5. « Live Escape Game Paris et Ile de France », sur Escape Game France (consulté le 13 avril 2018)
  6. « Live Escape Game France », sur Escape Game France (consulté le 13 avril 2018)
  7. (en) AP Varsovie, « Poland shuts down 13 escape rooms after five teenagers killed in fire », sur theguardian.com, (consulté le 6 janvier 2019).
  8. « Cinq adolescentes meurent dans l'incendie d'un escape game », sur lci.fr, (consulté le 6 janvier 2019).