Radiodiffusion télévision ivoirienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Groupe RTI)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (août 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'entreprise. Pour la chaîne de télévision, voir RTI 1.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Radiodiffusion télévision ivoirienne
logo de Radiodiffusion télévision ivoirienne
Création
Fondateurs Gouvernement ivoirien
Personnages clés Mamadou Ben Soumahoro
Forme juridique Société anonyme à régime de conseil d'administration
Slogan La marque du service public
Siège social Drapeau de Côte d'Ivoire Cocody, Abidjan (Côte d'Ivoire)
Direction Ahmadou Bakayoko
Actionnaires Gouvernement de Côte d'Ivoire
Activité Audiovisuel
Produits RTI1, RTI2, Radio Côte d'Ivoire, Fréquence2, RTI Bouaké, RTI Distribution, RTI Multimedia, RTI Mobile
Effectif 750
Site web www.rti.ci

La Radiodiffusion-télévision ivoirienne (RTI) est un groupe ivoirien de télévision et de radio créé le , et dont le capital est exclusivement détenu par l’État ivoirien. Il s'agit d'un média de service public financé par la redevance, la publicité et des subventions de l'État.

Son conseil d'administration est composé de personnalités désignés par le président de la République, des ministres et des personnes issues de la société civile.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) est née le 7 août 1963, de la volonté du président de la République Félix Houphouët-Boigny. Il voulait en faire un instrument de développement au service des populations et ne diffusait que 5 heures 30 d'émissions radio hebdomadaires. Elle ne disposait que d'un seul émetteur de 10 kW installé à Abidjan dans la commune d'Abobo et d'un studio de 47 m2 dans la commune du Plateau, actuel siège.

C'est quatre années plus tard, le 4 août 1966 qu'est inaugurée la Maison de la Télévision à Cocody dotée de deux studios de 100 m2 et 400 m2 et de matériel technique de pointe de l'époque.

En 1973, la télévision passe à la couleur. L'effort de couverture du territoire, entrepris sept ans plus tôt, se concrétise avec l'ouverture d'une antenne du journal télévisé en 1973 à Bouaké, dans le centre du pays, qui est transformée en station régionale en 1980. Cette couverture du territoire national se termine en 1988 avec l'inauguration de l'émetteur de Dabakala.

À la suite du lancement d'une seconde chaîne de télévision, Canal 2, le 9 décembre 1983, l'ancienne unique chaîne de télévision de la RTI est rebaptisée La Première.

Lors de la Crise ivoirienne de 2010-2011, la chaîne devient l'instrument de propagande du président sortant Laurent Gbagbo. Elle interrompt brièvement sa diffusion du 31 au 1er avril et de nouveau du 4 au 8 avril 2011 à la suite d'attaques des Forces nouvelles de Côte d'Ivoire, des bombardements de l'ONUCI et de la Force Licorne alliés au président reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara. Lui-même a créé une chaîne de télévision nommée Télévision Côte d'Ivoire - TCI - ayant commencé à émettre le 22 janvier 2011.

Après avoir diffusé les émissions de la TCI depuis le 11 avril 2011, Le 9 août 2011, la chaîne est de nouveau diffusée avec le logo RTI1 en ayant intégré les équipes de TCI à son personnel. La programmation de celle-ci est généraliste et institutionnelle et diffère donc de RTI 2 qui propose des programmes axés sur le divertissement.

En août 2011, à l'occasion du changement de logo, le slogan de la chaîne devient « La chaîne qui rassemble ». Le précédent slogan était « Voir et entendre sous tous les horizons ».

Activités[modifier | modifier le code]

La Radiodiffusion Télévision ivoirienne est une entreprise en charge du service public des médias. Elle dispose de trois chaînes de télévision, trois chaînes de radio et des supports digitaux (Site web, applications mobiles et réseaux sociaux).

Ses activités sont :

- La diffusion et la retransmission

- La production audiovisuelle

- La distribution et la commercialisation de contenus

- Le développement de nouveaux supports et nouveaux formats de contenus

- La commercialisation d'espaces publicitaires

Radio[modifier | modifier le code]

  • Radio Côte d'Ivoire : La radio connaît depuis novembre 1991 de profondes mutations pour mieux s’adapter à un environnement très concurrentiel. Elle diffuse 24h/24 sur l’ensemble de son réseau, 280 heures de programmes par semaine. C’est une chaîne généraliste à vocation nationale et régionale. Elle ouvre son antenne à tous les genres de programmes. Elle accorde également une place de choix aux informations régionales et en langues nationales ainsi qu’aux émissions religieuses et de services. Depuis peu, elle se veut la radio, "première sur l'Information et le Sport".
  • Fréquence 2 : Chaîne thématique de loisirs, de distractions et de détente, Fréquence 2 émet 147 heures d’émissions hebdomadaires. "Fréquence 2, Fréquence Jeunes" a pour cibles essentielles la jeunesse, la femme et l’enfant et s’est dotée d’une grille de programmes proche de la culture et de la société ivoirienne. Fréquence 2 fait de la couverture des évènements culturels son cheval de bataille. Elle dispose d'une application mobile pour Androïd et IOS.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • RTI 1 La chaîne qui rassemble". Chaîne généraliste à vocation nationale et régionale, RTI 1 est diffusée par satellite sur l’ensemble du territoire et par faisceaux hertziens à Abidjan. RTI 1 couvre près de 75% du territoire national et émet à partir de 25 émetteurs TV repartis sur le territoire national. RTI 1, c’est 21 heures de programmes journalier avec un éventail de genres. Trois grandes éditions du journaux télévisés sont à distinguer : 13 heures, 20 heures et 23 heures. A celles-ci s’ajoutent deux (2) flashs quotidiens à 10h et 18h. En termes d’audience, RTI 1 occupe une bonne place avec 1.704.760 téléspectateurs par jour selon un sondage en 2012 de TNS Sofres.
  • RTI 2 "Un autre regard". RTI 2 est une chaîne mini-généraliste qui couvrait environ 150 kilomètres dans le rayon de la capitale ivoirienne Abidjan. Depuis le début de l’année 2014, la zone de couverture de RTI2 s’est étendue peu à peu à tout le territoire national. Aujourd’hui de l’est à l’ouest et du nord au centre, nous retrouvons RTI 2 par réseau hertzien. Chaîne à vocation culturelle, RTI 2 est la vitrine des valeurs traditionnelles, des faits de société et des préoccupations quotidiennes des ivoiriens et principalement des jeunes et des femmes. La chaîne est quotidiennement alimentée par divers programmes composés des éditions du journal, de documentaires, de fictions et de productions nationales. Le journal télévisé comporte deux éditions d’une durée de 15 minutes chacune : 12h 30, 19h 30 auxquelles il faut ajouter le JT en images de 6h 30 et 2 flashes d’information, 30 minutes avant les deux éditions susmentionnées. Depuis avril 2013, la chaine RTI 2 est reçue par satellite à l'étranger grâce à un partenariat entre Canal Satellite et le Groupe RTI.
  • RTI Bouaké : régionale

RTI Distribution[modifier | modifier le code]

La RTI aborde une autre étape de la filière télévisuelle et cinématographique avec en aval la production et la coproduction sur des projets de réalisateurs ivoiriens et en amont  l'exploitation des programmes nationaux sur les chaînes étrangères.

RTI Distribution est une plateforme de distribution internationale qui a pour objectif de valoriser en Côte d’Ivoire et à l’étranger, les productions propres du groupe RTI, ainsi que celles produites par des producteurs indépendants. Cette plateforme permettra à la RTI d’assurer sa présence sur les salons et les marchés internationaux avec des programmes nationaux de qualité.

Dans cette position de fournisseur de contenus, RTI Distribution se lancera sur le marché des programmes d’abord avec des programmes de fiction ivoirienne, avant de diversifier son offre avec des documentaires, des courts et longs- métrages…   

Elle a coproduit plusieurs séries avec des structures ivoiriennes et africaines.   

- "Sœurs ennemies"   

- "Rêves sans faim"   

- "Blog"   

- "20, 30, 40"   

- "National Security"   

- "Brouteurs.com" Le Lieutenant Cynthia et son collègue Patrick de la plate-forme de lutte contre la cybercriminalité sont aux trousses de Géraud et Camso, deux cybercriminels recherchés par leur victime, le saoudien El Bachir. Les flics ripoux, Naja et Blanco pourchassés également par la police, sont eux aussi à la poursuite de Géraud et Camso, à qui ils veulent faire la peau ! C’est la chasse aux cybercriminels et aux policiers corrompus… Mensonge, loyauté, vengeance et tolérance sont les leitmotivs de cette saison 2. L’avènement des nouvelles technologies, tels que les smartphones et l’Internet ont permis à l’humanité de passer à une étape importante de son évolution.

Cette révolution a aussi créé une nouvelle race de truands, qu’on appelle en Côte d’Ivoire : "LES BROUTEURS". Géraud, champion en la matière, décide de nous raconter sa vie de « brouteur ». Son génie et ses méthodes incroyables ont fait de nombreuses victimes en Europe et ailleurs. En face des brouteurs, la PLCC : Plate-forme de lutte contre la cybercriminalité.

Recevoir les chaînes de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne[modifier | modifier le code]

Bâtiment de la RTI à Abidjan.

Les populations du nord de la Côte d'Ivoire pourront recevoir la RTI. Depuis la crise de 2002-2007 le nord ne percevait que le journal télévisée de la première, les autres programmes étaient verrouillés. Le nécessaire est entrepris pour couvrir la totalité de la Côte d'Ivoire en radiodiffusion sonore et télévisuelle.

Internationalisation[modifier | modifier le code]

Radio Côte d'Ivoire, Fréquence 2 et RTI 1 s'internationalisent, ces derniers sont présents sur le bouquet Canalsat Horizons et sont disponibles dans le monde par satellite et câble. Les chaînes sont aussi disponibles en direct dans le monde par Internet depuis le site officiel du groupe audiovisuel.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

[1],[2]

  1. François-Xavier Freland, « Audiovisuel ivoirien : la RTI à la conquête de l’international », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  2. François-Xavier Freland, « Ahmadou Bakayoko : « À la RTI, nous misons sur le divertissement » », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]