Portail:Culture ivoirienne

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail Portail ProjetProjet Terrasse Terrasse du Maquis


237 articles sont actuellement liés au portail.


Actualité & Agenda

Mai 2009

  • 1er mai : Cérémonie « Elitshow time » - Remise de trophées aux meilleurs artistes, promoteurs Ivoiriens et Africains à Cocody.
  • 7-8 mai : Les 30 ans de carrière de Zoumana au Palais de la culture de Treichville (Comédie théatrale).


Le Saviez vous ?

  • La Colgata est une danse créée par Dj Phéno qui consiste à faire comme si on se brossait les dents en ajoutant une touche d'originalité.
  • En Côte d’Ivoire, la grippe aviaire n’est plus seulement une maladie. Elle est aussi devenue une danse imitant les mouvements d’un poulet à l’agonie (étendre les bras, plier les poignets, et se mettre à se trémousser comme un possédé). Cette initiative amusante, promue par DJ Lewis et l’ambianceur Bédel, a pour but d’éloigner la psychose qui s’est emparée des Ivoiriens depuis l’annonce de l’apparition du virus H5N1 sur le continent africain.


Lumière sur ...

Masque Bété du 20e siècle

Les masques de Côte d'Ivoire revêtent une très grande importance dans les cérémonies d'Afrique, notamment à l'occasion des cérémonies funéraires.

Le mot désigne aussi bien l'objet que la personne qui le porte à l'occasion de ces cérémonies. À l'époque coloniale, ils ont fait l'objet de véritables autodafés organisés par des « missionnaires » qui y voyaient une dangereuse concurrence religieuse.

Comme la plupart des pays africains, la Côte d'Ivoire n'autorise pas et n'a jamais autorisé l'exportation des « masques authentiques ». De surcroit, une résolution prise par l'Unesco interdit, depuis le début des années 1990, de faire sortir masques et statues du continent africain.

Image de qualité

Lougah1.JPG
Mausolée de François Lougah près de Lakota (Côte d'Ivoire)

François Lougah, de son vrai nom Dago Lougah, est né le 22 juin 1942 à Lakota dans le Centre-Ouest de la Côte-d’Ivoire de Dago Gnahoua, chef de canton. L’art passionne Lougah, mais la musique le fascine. Il choisira de s’y adonner jusqu’à sa mort en 1997. Avec la complicité de Joseph Miézan-Bognini et Michel Parayso, Lougah constitue un groupe le « Trio Midiloms ». Après l’éclatement de cette première formation il s’associe à Yves Beugré et Viera Koré pour créer les « Cocoblicos », avant de remporter le deuxième prix de l'émission radiophonique Le jeu de la chance de R. Lanzac. Suivra le Grand Prix du Music-Hall en 1968.

Liens connexes

Index des articles

----

Culture
Société & vie quotidienne

Serengeti Lion 2.jpg

Architecture
Architecture

Red right arrow.svg Tous les articles sur l'architecture....

Maison des Députés de Yamoussoukro Architecture Vénaculaire Sénoufo

Littérature
Littérature

Red right arrow.svg Tous les articles sur la littérature....

Cinéma
Cinéma

Red right arrow.svg Tous les articles sur le cinéma....

Gastronomie
Gastronomie

Red right arrow.svg Tous les articles sur la gastronomie....

Manioc Gambas Légumes d'Aubergines

Religion
Religion

Red right arrow.svg Tous les articles sur la religion....

Cathédrale Saint-Paul à Abidjan Mosquée de Korhogo

Patrimoine mondial et national

Lamto


Musique
Musique

Red right arrow.svg Tous les articles sur la musique....

Balafon Julien Goualo Abou Nidal

Communications
Médias

Red right arrow.svg Tous les articles sur les médias....

Divers
Divers