Grandes vacances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes, voir Étiévan et Etiévant.

Les grandes vacances désignent, depuis le XIXe siècle en Europe, la plus longue période de vacances scolaires, correspondant généralement aujourd'hui aux mois de juillet et d'août[1]. Cette période est celles des moissons dans l'hémisphère nord, qui nécessitaient auparavant la présence des enfants auprès de leurs parents dans les champs pour les travaux agricoles[2]. Depuis la seconde moitié du XXe siècle qui vit l'avènement des congés payés, les grandes vacances sont synonymes des vacances d'été[3] et leurs conséquences touristiques.

En France[modifier | modifier le code]

En France, elles débutent généralement après les examens tels que le brevet des collèges ou le baccalauréat, donc début juillet, et se terminent généralement au tout début du mois de septembre, sauf pour les élèves travaillant 4 jours par semaine ou pour les étudiants de faculté, pour lesquels la rentrée a lieu entre début septembre et début octobre.

Durant cette période, les étudiants en profitent pour gagner de l'argent grâce aux emplois d'été (saisonniers).

Cette période est accompagnée par un afflux massif de touristes venant des quatre coins du monde, mais également des bouchons sur les autoroutes, en particulier sur l'autoroute du Soleil.

L'instauration de 15 jours de congés payés par les accords Matignon du lors du front populaire, donna l'occasion à la classe ouvrière de pouvoir partir en vacances durant ces périodes.

Au Québec[modifier | modifier le code]

Pour les élèves du primaire et du secondaire, les vacances d'été débutent un peu avant la Fête nationale du Québec, le 24 juin. L'école reprend en général à la fin d'août ou au début de septembre. Le férié marquant la rentrée des classes est la Fête du Travail le premier lundi de septembre

Au cégep et à l'université, les examens de fin d'année terminent généralement en mi-juin, et le trimestre d'automne commence autour de la Fête du Travail.

À la fin de juin, les écoles secondaires, les cégeps et les universités organisent les bals des finissants. Les finissants du secondaire ont leur remise de diplômes et dans le milieu universitaire on célèbre les collations des grades.

La Fête du Canada le 1er juillet étant aussi au Québec le Jour du déménagement, plusieurs étudiants qui ont pris un appartement pour vivre plus près de leur cégep ou université et qui terminent leurs études déménagent au début des vacances.

Le début des vacances scolaires d'été coïncide avec l'ouverture des piscines publiques extérieures et le début de l'ouverture quotidienne des zoos et des parcs d'attraction comme La Ronde. D'ailleurs, plusieurs étudiants travaillent dans ces installations et d'autres postes saisonniers dans le domaine du tourisme. Ils peuvent se faire engager aussi dans des magasins ou dans des restaurants puisqu'il faut garantir des remplaçants aux employés qui prennent leurs vacances. Certains se servent de leur salaire pour payer leurs matériaux, livres et droits de scolarité pour l'année scolaire suivante.

Plusieurs familles où les deux parents travaillent au cours de l'été inscrivent leurs enfants plus jeunes dans les camps de jour. Certaines institutions telles que l'Université de Montréal ou le Cégep Marie-Victorin en organisent ; d'autres par leur municipalité. Beaucoup de jeunes partent une semaine en camps de vacances organisé par les scouts ou des camps thématiques, tels les camps musicaux tels que le camp musical Père-Lindsay en Lanaudière. Les municipalités organisent également des ligues de baseball ou de soccer où peuvent s'inscrire les enfants.

En fin juillet et début août les vacances de la construction ont lieu, où le domaine de la construction et les industries connexes cessent de travailler pendant deux semaines. Plusieurs parents en profitent pour prendre un voyage en famille avec leurs enfants, causant des embouteillages importantes aux postes frontaliers vers les États-Unis.

Les élèves ayant échoué des cours au secondaire ont droit à une session de rattrapage grâce à laquelle ils reprennent des examens. Dans les universités, certains cours sont offerts durant l'été.

Au Japon[modifier | modifier le code]

Au Japon, la notion de vacances est différente de celle que nous avons en occident. En effet, l'année scolaire commence en avril pour se terminer en mars. Elle se divise en deux semestres, juillet étant le mois des vacances de l'O-bon. Ensuite, les élèves ont congé pour le Temps des fêtes. Cette manière d'organiser le calendrier scolaire fait en sorte qu'il n'existe pas de notion de grandes vacances, mais bien de relâches périodiques pour revenir en force le semestre suivant.

Les activités[modifier | modifier le code]

Durant les grandes vacances, environ la moitié des Français prennent la plus grande part de leur congé. Ils quittent le plus souvent leur résidence principale, pour partir en direction de lieux éloignés des villes afin de se ressourcer en pleine nature (mer, campagne, montagne, …) ou chercher le dépaysement total en allant dans les pays étrangers. Cette période permet aussi à certaines familles de profiter de leurs résidences secondaires.

Toutefois, pour les personnes n'ayant pas le désir ou les moyens financiers de partir, cette période est souvent propice aux loisirs qui ne sont pas effectués habituellement durant le reste l'année, comme les activités sportives (piscine, promenade, …), ludiques (jeux de société, parc d'attraction, …) ou culturelles (lecture, visite de musée, …). C'est également une période favorable aux réunions familiales.

Réduction potentielle[modifier | modifier le code]

Les élèves français sont parmi ceux qui ont le plus grand nombre d'heures de cours, mais le plus faible nombre de journées passées à l'école. Les élèves de primaire passent 144 jours à l'école contre 185 en moyenne dans les autres pays européens. Ces chiffres sont à contextualiser car le nombre d'heure par jour d'école n'est pas évoqué.

Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, annonce qu’il va organiser fin juin 2010 un débat national sur les rythmes scolaires. Il envisage notamment de raccourcir les grandes vacances et de mettre en place un zonage, comme pour les autres vacances. Son projet paraît alors séduire une large majorité de Français[4], mais le ministre ne se dit pas moins conscient « des conséquences économiques » que cela pourrait engendrer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Moatti : Vers 1800, les mois d'août et septembre à cause des vendanges.
  2. Moatti : « À l’origine, les vacances rimaient avec les principales manifestations religieuses du catholicisme, à l’exception des grandes vacances qui étaient liées aux activités rurales… dès 1231, le pape Grégoire II accordait des vacances pour les travaux agricoles. »
  3. Congés payés obtenus en 1936 mais il faudra attendre les années 1950 et les Trente Glorieuses pour avoir les moyens de les prendre.
  4. Jean-Pierre Thiollet, Près de deux Français sur trois veulent raccourcir les vacances d'été, France-Soir, 5 mai 2010

Sources[modifier | modifier le code]

  • Daniel Moatti, chercheur associé au Laboratoire d’Anthropologie, Mémoire, Identité et Cognition sociale : Petite histoire des grandes vacances

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]