Fête du Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fête du Canada
Feu d'artifice pour la fête du Canada au-dessus du Centennial Park à Toronto.
Feu d'artifice pour la fête du Canada au-dessus du Centennial Park à Toronto.

Nom officiel Fête du Canada
Canada Day
Autre(s) nom(s) Jour du déménagement (Québec)
Observé par Drapeau du Canada Canada
Type Fête nationale
Signification Commémoration de la création du Canada le
Date 1er juillet

La Fête du Canada[1], anciennement appelée Jour de la Confédération[2] puis Fête du Dominion[3], est un jour férié commémorant la date de formation du Canada. C'est la reine Victoria du Royaume-Uni qui a, le , pris une proclamation fixant la date de création de la fédération au .

La fête est célébrée le . Il s'agit aussi d'un jour férié légal qui est reporté au si la fête du Canada tombe un dimanche[4]. Ce jour est observé par toutes les institutions fédérales. Des spectacles, des défilés et des feux d'artifice sont alors organisés à travers tout le pays pour célébrer l'événement.

Observation de la fête[modifier | modifier le code]

Au Québec[modifier | modifier le code]

Feu d'artifice de la fête du Canada à Quidi Vidi, St.John's, Terre-Neuve.

Au Québec, de nombreux citoyens changent de domicile à cette date ou autour de cette date, notamment parce que la majorité des contrats de bail prennent fin le  ; c'est ce qu'on appelle au Québec le jour du déménagement ou la « journée nationale du déménagement ». C'est pour ne pas perturber l’année scolaire des enfants affectés par les déménagements qu'une loi a été adoptée en 1974 pour changer la date de fin des baux du  au .

Communautés autochtones[modifier | modifier le code]

Pour certaines communautés autochtones, la fête du Canada est une célébration de la colonisation des terres autochtones.

En 2017, une importante polémique avec des allégations selon lesquelles les commémorations ont minimisé le rôle des peuples autochtones dans l'histoire du pays et les difficultés auxquelles ils sont confrontés de nos jours marque le 150e anniversaire du Canada[5],[6].

En 2020, le mouvement en défense des droits autochtones Idle No More organise une série de rassemblements à l'occasion de la fête du Canada pour dénoncer le « génocide en cours au Canada contre les peuples autochtones », mentionnant les meurtres et disparitions de femmes autochtones, les alertes à la naissance, l'approvisionnement en eau potable de qualité inférieure dans les réserves indiennes, la brutalité policière et la stérilisation contrainte[7].

En 2021, les découvertes de sépultures anonymes près d'anciens pensionnats pour autochtones, notamment à Kamloops[8], Marieval[9] et Cranbrook[10], assombrissent la veille des célébrations. Plusieurs villes en Colombie-Britannique[11], au Nouveau-Brunswick[12] et dans d'autres régions à travers le pays annulent leurs célébrations de la fête du Canada en signe de solidarité avec les peuples autochtones. L'édition 2021 est marquée par l'organisation de marches pacifiques à la mémoire des milliers d'enfants qui ont péri dans les pensionnats pour autochtones[13] et les gens sont invités à porter un chandail orange en soutien aux communautés autochtones[14]. Dans un aspect plus radical, plusieurs personnes appellent à la cancel culture sur les réseaux sociaux via le hashtag #CancelCanadaDay[15],[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Loi instituant des jours de fête légale », sur canlii.org (consulté le ).
  2. « Histoire de la fête du Canada », sur canada.ca (consulté le ).
  3. « Fête du Dominion », sur canada.ca (consulté le ).
  4. « Loi instituant des jours de fête légale », sur laws-lois.justice.gc.ca.
  5. (en) John Geddes July 1 et 2017, « 'Home on native land' on Parliament Hill », sur Macleans.ca, (consulté le ).
  6. (en) « Many Indigenous people see little reason to celebrate Canada’s 150th birthday | Toronto Star », sur web.archive.org, (consulté le ).
  7. (en) Nicole Bogart, « Cancel Canada Day: Marches protesting Indigenous injustice held in multiple cities », sur CTVNews, (consulté le ).
  8. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Pensionnats autochtones : découverte « déchirante » des restes de 215 enfants | Pensionnats pour Autochtones : macabre découverte à Kamloops », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  9. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « 751 tombes anonymes découvertes sur le site de l’ancien pensionnat de Marieval », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  10. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « 182 sépultures non marquées découvertes près d'un pensionnat en C.-B. | Pensionnats pour Autochtones : macabre découverte à Kamloops », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  11. (en) Alyse Kotyk, « More Canada Day festivities cancelled in B.C. following residential school discovery », sur British Columbia, (consulté le ).
  12. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Annulation de la fête nationale : le mouvement prend de l’ampleur au N.-B. », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  13. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Une fête du Canada assombrie par le drame des pensionnats », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  14. « Le chandail orange du mouvement #ChaqueEnfantCompte » (version du 2 juillet 2021 sur l'Internet Archive), sur noovo.ca (consulté le ).
  15. (en-CA) Tristin Hopper, « Cancel Canada Day? The vast majority of Canadians disagree », sur nationalpost, (consulté le ).
  16. « #CancelCanadaDay : Pourquoi certains Canadiens ne prennent pas part à la fête cette année », sur globalcitizen.org, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]