Gouvernement Andreotti III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andreotti.
Gouvernement Andreotti III
(it) Governo Andreott III

République italienne

Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de famille du gouvernement Andreotti III après son assermentation au palais du Quirinal.
Président de la République Giovanni Leone
Président du Conseil des ministres Giulio Andreotti
Élection et
Législature VIIe
Formation
Fin
Durée 1 an, 7 mois et 9 jours
Composition initiale
Parti politique Démocratie chrétienne (DC)
Ministres 20
Femmes 1
Hommes 19
Représentation
Chambre des députés
265 / 630
Sénat de la République
138 / 315
Drapeau de l'Italie

Le gouvernement Andreotti III (en italien : Governo Andreotti III) est le 33e gouvernement de la République italienne, en fonction entre le et le , sous la VIIe législature du Parlement.

Dirigé par l'ancien président du Conseil démocrate-chrétien Giulio Andreotti, il est formé par la seule Démocratie chrétienne (DC) et gouverne grâce à l'abstention du Parti communiste italien (PCI). Cette coopération inédite est la première application concrète de la stratégie de compromis historique promue par Aldo Moro. Il succède au gouvernement Moro V et cède le pouvoir au gouvernement Andreotti IV.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par l'ancien président du Conseil des ministres démocrate-chrétien Giulio Andreotti, précédemment ministre du Budget, ce gouvernement est constitué par la seule Démocratie chrétienne (DC), qui dispose de 262 députés sur 630, soit 41,6 % des sièges de la Chambre des députés, et 135 sénateurs sur 315, soit 42,9 % des sièges du Sénat de la République. Il bénéficie du soutien sans participation du Südtiroler Volkspartei (SVP) et de l'Union valdôtaine (UV), qui disposent de trois députés, soit 0,5 % des sièges de la Chambre, et trois sénateurs, soit 1 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections générales anticipées des et .

Il succède donc au cinquième et dernier gouvernement du démocrate-chrétien Aldo Moro, constitué de la seule DC et qui disposait du soutien sans participation du Parti socialiste (PSI), du Parti socialiste démocrate (PSDI), du Parti républicain (PRI), du Parti libéral (PLI), du SVP et de l'UV.

Au cours du scrutin parlementaire, la Démocratie chrétienne se maintient comme première force politique italienne sans engranger de gains significatifs. À l'inverse, le Parti communiste italien (PCI) — deuxième formation du pays depuis  — réalise sa meilleure performance électorale avec plus d'un tiers des voix dans chaque chambre du Parlement. Bien que la majorité sortant puisse être reconduite, l'effondrement du PSDI et du PLI et la crise interne au PSI ne le permettent pas politiquement.

Le président du Conseil sortant s'entend alors avec le secrétaire politique de la DC Benigno Zaccagnini et le secrétaire du PCI Enrico Berlinguer pour mettre en place une ébauche de coopération selon la stratégie du compromis historique : établir un gouvernement minoritaire démocrate-chrétien — sous la houlette du ministre du Budget Giulio Andreotti — toléré par l'abstention des parlementaires communistes.

Formé le , le troisième exécutif d'Andreotti est le premier à compter une femme ministre de plein exercice en son sein, la ministre du Travail Tina Anselmi. Il remporte quelques jours plus tard la confiance des chambres, seul le Mouvement social (MSI-DN) et le Parti libéral se prononçant contre.

À la suite de sa démission le , Andreotti est reconduit dans ses fonctions et forme son quatrième gouvernement six semaines plus tard, qui bénéficie cette fois-ci du vote de confiance du PCI.

Composition[modifier | modifier le code]

Fonction Titulaire Parti
Président du Conseil des ministres Giulio Andreotti DC
Ministre pour les Interventions extraordinaires dans le Mezzogiorno Ciriaco De Mita DC
Ministre des Affaires étrangères Arnaldo Forlani DC
Ministre de l'Intérieur Francesco Cossiga DC
Ministre des Grâces et de la Justice Francesco Paolo Bonifacio DC
Ministre du Budget et de la Programmation économique Tommaso Morlino DC
Ministre des Finances Filippo Maria Pandolfi DC
Ministre du Trésor Gaetano Stammati DC
Ministre de la Défense Vito Lattanzio (jusqu'au 18/07/1977)
Attilio Ruffini
DC
Ministre de l'Instruction publique Franco Maria Malfatti DC
Ministre des Travaux publics Nino Gullotti DC
Ministre de l'Agriculture et des Forêts Giovanni Marcora DC
Ministre des Transports Attilio Ruffini (jusqu'au 18/07/1977)
Vito Lattanzio
DC
Ministre des Postes et des Télécommunications Vittorino Colombo DC
Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat Carlo Donat-Cattin DC
Ministre de la Santé Luciano Dal Falco DC
Ministre du Commerce extérieur Rinaldo Ossola DC
Ministre de la Marine marchande Francesco Fabbri (jusqu'au 20/01/1977)
Attilio Ruffini a.i. (jusqu'au 18/07/1977)
Vito Lattanzio a.i.
DC
Ministre des Participations de l'État Antonio Bisaglia DC
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Tina Anselmi DC
Ministre des Biens culturels et environnementaux Mario Pedini DC
Ministre du Tourisme et du Spectacle Dario Antoniozzi DC

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]