Charles Eugène de Croÿ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Croÿ.
Charles Eugène de Croÿ
CEdeCroy.jpg

Tombeau de Charles Eugène de Croÿ dans l'église Saint-Nicolas (Tallinn)

Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Grade militaire
Conflit

Charles Eugène de Croÿ, ([ʃaʁl øʒɛn də kʁwi]; russe: Карл Евгений де Круа) né au Rœulx dans le Hainaut en 1651 et mort à Tallinn en Estonie en 1702, est un maréchal du Saint-Empire et de l'Empire russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Eugène de Croÿ est un lointain descendant d'Antoine Ier le Grand de Croÿ. Il est né au sein de la noblesse de Ponthieu en Picardie dans la famille de Croÿ. Il est le fils de Jacques Philippe de Croÿ, prince de Croÿ (1614-1685), seigneur de Rœulx, et de la comtesse Johanna van Bronckhorst-Batenburg (née en 1627), fille de Johann Jakob von Bronckhorst-Batenburg (1582-1630).

Charles Eugène de Croÿ épouse en 1681 la comtesse Juliana van den Bergh (né le 20 janvier 1638 à Zutphen, dans la région de Gueldre, aux Pays-Bas et morte en octobre 1714), fille du comte Henri de Bergh (1573-1638). Il épouse en secondes noces Catherine, comtesse de Hieronyma Spaur (1600-1683).

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

En 1676, Charles Eugène de Croÿ participe à la bataille de Lund.

En 1683, il combat avec succès dans l'armée impériale du Saint-Empire contre les Turcs et participe à la libération de Vienne et à l'attaque de Belgrade, en 1690. Il est promu au rang de maréchal du Saint-Empire.

En 1697, il entre au service du tsar russe Pierre le Grand et est commandant de l'armée russe en Livonie. Le 20 novembre 1700, il commande les troupes russes dans la bataille de Narva, gagnée par les Suédois ; les troupes russes s'étant soulevées contre leur commandant, De Croÿ et les membres de son état-major, non russes, préfèrent se rendre aux Suédois.

Croÿ meurt en 1702 à Tallinn, prisonnier de guerre. Personne ne voulant payer pour ses funérailles, on laisse sa dépouille dans une chapelle, où elle se momifie et devient un objet de curiosité. On l'ensevelit finalement en 1897 et il repose dans l'église Saint-Nicolas de Tallinn[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'histoire est racontée par Alexandre Dumas dans son "Voyage en Russie", chapitre "En mer"