Fabian Gottlieb von Osten-Sacken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osten-Sacken.
Fabian Gottlieb von der Osten-Sacken
Image illustrative de l'article Fabian Gottlieb von Osten-Sacken

Naissance 20 octobre 1752
Reval (actuellement Tallinn)
Décès 7 septembre 1837 (à 85 ans)
Kiev
Origine Flag of Russia.svg Russie impériale
Grade Feld-maréchal
Faits d'armes 1806 : bataille de Pułtusk
1807 : Bataille d'Eylau
1813 : Bataille de Leipzig
Distinctions Ordre de Saint-André Ordre de Saint-André

Ordre de St-Georges IIe classe Ordre de Saint-Georges
Ordre de Saint-Vladimir Ie classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Saint Alexandre Nevski Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de Sainte-Anne Ie classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de l'Aigle rouge Ordre de l'Aigle rouge

Famille Osten-Sacken

Le prince Fabian Gottlieb von Osten-Sacken ou Fabian Wilhelm von der Osten-Sacken, né le 20 octobre 1752 à Reval (actuelle Tallinn), mort le 7 septembre 1837 à Kiev, est un militaire russe d'origine germano-balte qui a joué un rôle notable pendant les guerres napoléoniennes.

En particulier, c'est lui qui a conquis le duché de Varsovie en 1813 ; il a aussi été gouverneur militaire de Paris pendant la période de l'occupation par la coalition ; il a été promu à la dignité de feld-maréchal en 1826.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines familiales et jeunesse[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'origine allemande implantée dans les pays baltes, il est le fils du baron Wilhelm-Ferdinand von Osten-Sacken, adjudant-major du comte Burckhardt de Munnich avant sa mort.

Il connaît une enfance marquée par une certaine pauvreté. Il fait des études à l'université de Dorpat (actuelle Tartu), puis se entre comme aspirant au régiment de mousquetaires de Kaporle (18 octobre 1766).

Débuts militaires (1768-1806)[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre guerre russo-turque de 1768-1774, il participe, entre autres au blocus de Khotin. Il est promu enseigne en 1769, sous-lieutenant en 1770. Il sert alors dans le régiment de mousquetaires de Nasheburg sous le commandement d'Alexandre Souvorov jusqu'en 1773, participant à la guerre de soutien au roi de Pologne Stanislas Auguste Poniatowski contre la Confédération de Bar.

En 1786, il devient lieutenant-colonel au régiment de grenadiers de Moscou ; le 19 juillet 1789, il passe dans le régiment de mousquetaires de Rostov, unité avec laquelle il participe à la guerre russo-turque de 1787-1792. Il reçoit l'ordre de Saint-Vladimir pour son action dans la bataille de la Prut et la prise de Focşani. Il se distingue aussi à Izmail : Souvorov dit de lui qu'il est, par son courage et discrétion, un de ceux qui ont plus contribué à la victoire.

Le 10 août 1792, il est promu colonel et en 1793 sert dans le régiment des mousquetaires de Tchernigov. Pour son rôle dans un combat près de Vilnius contre les Polonais de l'insurrection de Kosciuszko, il reçoit une épée d'or avec une inscription Pour le courage. Le 28 septembre 1797, il prend le commandement du régiment de grenadiers de Yekaterinoslav avec le grade de général de division et, à partir du 11 juillet 1799, de lieutenant-général.

Durant la guerre contre la France, il est fait prisonnier lors de la première bataille de Zurich (juin 1799) et reste emprisonné à Nancy jusqu'en 1801. À son retour en Russie, il reçoit le commandement des corps de réserve postés dans les gouvernorats de Grodno et de Vladimir.

Guerres napoléoniennes (1806-1815)[modifier | modifier le code]

Suite aux batailles de Pułtusk (décembre 1806) et d'Eylau (février 1807), le baron von Osten-Sacken reçoit l'ordre de Saint-Vladimir de seconde classe et l'Ordre de l'Aigle rouge de Prusse. Peu après, l'hostilité du comte Levin August von Bennigsen le contraint à démissionner.

Quand Napoléon envahit la Russie, Osten-Sacken reprend du service à la tête du corps de réserve basé en Volhynie. Il est chargé de défendre les frontières méridionales contre une possible invasion par les armées de la Saxe et de l'Autriche. Dans la bataille près de Volkovyssk, il défait une unité française et en la poursuivant, il franchit la frontière du duché de Varsovie. Joignant ses forces à celles du comte Mikhaïl Andreïevitch Miloradovitch, il prend Varsovie et affronte avec succès le prince Joseph Poniatowski. En récompense, il reçoit l'ordre de Saint-Alexandre-Nevski.

À la fin des guerres napoléoniennes, il participe aux campagnes de l'armée de Silésie sous le commandement de Blücher ; il est promu général d'infanterie après la bataille de Katzbach (août 1813). Pour sa bravoure dans la bataille de Leipzig, il reçoit l'ordre de Saint-Georges de seconde classe.

Il commande l'armée russe lors de la bataille de Brienne (janvier 1814) et reçoit l'ordre de Saint-André. Dans les engagements suivants, il commande l'armée de Silésie en remplacement de Blücher.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

À l'issue de la guerre, Osten-Sacken commande le 3e corps d'infanterie jusqu'à la mort de Barclay de Tolly, qui lui permet d'être nommé général en chef de la 1re armée.

Le 26 août 1818 il est admis au Conseil d'état de l'Empire russe. Le titre de comte de la Russie impériale lui est accordé le 8 avril 1821 et le titre de prince en novembre 1832.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]