Mikhaïl Kamenski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kamenski.

Mikhaïl Fedotovitch Kamenski
Mikhaïl Kamenski

Naissance
Décès (à 71 ans)
Origine Drapeau de la Russie Russie
Grade Feld-maréchal

Le comte Mikhaïl Fedotovitch Kamenski (en russe : Михаил Федотович Каменский) ( - 12 août 1809) était un feld-maréchal russe pendant les guerres de Catherine II de Russie et de Napoléon Ier.

Mikhaïl Kamenski sert comme volontaire dans l'armée française en 1758 et 1759. Il participe ainsi à la guerre de Sept Ans. En 1783, il est nommé gouverneur général de Riazan et de Tambov.

Quand le prince Grigori Potemkine doit être remplacé, son commandement est confié à Mikhaïl Kakhovski. Pour raison d'ancienneté, Kamenski refuse de se subordonner à ce nouveau chef et doit démissionner. En 1797, le tsar Paul Ier accorde à Kamenski le titre de comte. En 1806, Kamenski est nommé commandant en chef de l'armée en Prusse, avec laquelle il affronte les armées françaises de Napoléon. Six jours après sa prise de commandement, à la veille de la bataille de Pułtusk, il passe le commandement à Friedrich Wilhelm von Buxhoeveden prétendant être malade et gagne son domaine près d'Orel.

Kamenski était connu pour maltraiter ses serfs. En 1809, il est tué par l'un d'entre eux. Sa mort a inspiré une poésie sentimentale de Vassili Joukovski. Il était le père des généraux Sergeï Kamenski et Nikolaï Kamenski.

Sources[modifier | modifier le code]