Forêt de Coëtquen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt de Coëtquen
Chapelle Notre-Dame de Bon Secours, dans la forêt de Coëtquen
Chapelle Notre-Dame de Bon Secours, dans la forêt de Coëtquen
Localisation
Coordonnées 48° 27′ 14″ nord, 1° 56′ 56″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine, Côtes-d'Armor
Géographie
Superficie 558 ha
Compléments
Protection Natura 2000,
Statut Forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Essences Chêne pédonculé

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Forêt de Coëtquen

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Coëtquen

La forêt de Coëtquen est une forêt domaniale située sur les départements d'Ille-et-Vilaine et de Côtes-d'Armor sur les communes de Saint-Hélen, Saint-Pierre-de-Plesguen, Les Champs-Géraux, Lanvallay. Celle-ci est propriété de l'État depuis le 5 septembre 1983. Elle est gérée par l'Office national des forêts.

La forêt porte le nom d'un village situé à sa périphérie, le hameau de Coëtquen situé au nord-ouest.

La forêt de Coëtquen s'étend sur une superficie de 558 ha, répartie sur différentes communes de la façon suivante :

Communes Superficie en ha
Saint-Hélen 398
Les Champs-Géraux 121
Saint-Pierre-de-Plesguen 26
Lanvallay – Saint-Solen 13
Total 558

Les essences forestières[modifier | modifier le code]

La forêt de Coëtquen est composée de différentes essences. Celles-ci se répartissent selon la surface de la façon suivante :

  • Chêne pédonculé : 21 % ;
  • Épicéa de Sitka : 16 % ;
  • Hêtre commun : 15 % ;
  • Chêne rouvre : 14 % ;
  • Pin maritime : 6 % ;
  • Sapin de Douglas : 5 % ;
  • Châtaignier : 5 % ;
  • Pin sylvestre : 4 % ;
  • Autres résineux : 7 % ;
  • Autres feuillus : 5 %.

Points remarquables[modifier | modifier le code]

  • Le rocher Durand, groupement de rochers arrondis 48° 26′ 58,5″ N, 1° 56′ 54,9″ O
  • Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours (48° 26′ 38,1″ N, 1° 57′ 56,7″ O, Les Champs-Géraux), chapelle de 1821 inventoriée[2]
  • Le chêne des Forts. Ce chêne séculaire serait âgé de plus de quatre cents ans. Au XVIe siècle, « fort » désigne ce en quoi quelqu'un excelle. Le nom est sans doute, à l'origine, celui d'une compagnie d'archers. Cette hypothèse semble confirmée par le roman Patira, dont l'action se situe en forêt de Coëtquen, et qui fait état d'une confrérie des douze archers[3].
  • La cabane de Patira, par référence au roman Patira (1875) de Raoul de Navery
  • Le Vieux Château, motte castrale féodale, vestige de l'ancien château de Coëtquen
Vestiges du château de Coëtquen
  • Le château de Coëtquen, en partie dynamité en 1953, a été démantelé par les révolutionnaires en 1794, afin d’éviter qu’il ne devînt un foyer de la chouannerie. Une partie est habitée et l'autre en ruines. Inscrit monument national, c'est une propriété privée. Une légende évoque les ruines de cette forteresse datant du XVe siècle : la dernière marquise de Coëtquen y aurait été enfermée dans les oubliettes, coupable d’avoir aimé un roturier et d’avoir refusé le mari qu’on lui imposait. La forêt a été la propriété de la famille Coëtquen avant le IXe siècle et jusqu’aux environs de 1850. Il se situe à la frontière nord de la forêt, dans le hameau du même nom[4].
  • L'oratoire Notre-Dame de Coëtquen, également situé dans le hameau, fut édifié sur l’emplacement de l’ancienne chapelle Saint Martin construite au XVe siècle[4].
Il porte les mentions « Notre-Dame de Coëtquen, » « NETRA NA DEN NE VIR ONZUMP KERZOUT VAR DU AR PAL » (devise en breton des Seiz Breur, mouvement d'artistes bretons de l'entre-deux-guerres, signifiant « Rien ni personne ne nous empêchera de marcher vers le but »), et « Les arbres m'en apprennent plus que les livres » (saint Bernard).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnée relevées sur Google Maps
  2. Notice no IA00004881, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Chêne des forts — Saint-Hélen », sur Topic Topos.
  4. a et b [PDF] « Circuit de la forêt de Coëtquen », sur Pays de la baie du Mont-Saint-Michel – Bretagne romantique

Voir aussi[modifier | modifier le code]