Forêt du Mesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forêt du Mesnil
Image illustrative de l’article Forêt du Mesnil
Le dolmen Maison des Fées, en forêt du Mesnil
Localisation
Coordonnées 48° 29′ 13″ nord, 1° 50′ 07″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Géographie
Superficie 603 ha
Altitude
 · Maximale
 · Minimale

76 m
43 m
Compléments
Protection ZNIEFF[2]
Statut Forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Essences Chênes, Hêtre européen, Pin sylvestre et Pin maritime
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Forêt du Mesnil
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Forêt du Mesnil
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Forêt du Mesnil

La forêt du Mesnil est une forêt domaniale située à Mesnil-Roc'h et au Tronchet dans le département d'Ille-et-Vilaine. Elle couvre une superficie de 603 hectares[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La forêt occupe principalement le territoire de la commune du Tronchet (242 hectares) à l'ouest, et s'étend aussi sur les communes limitrophes de Tressé à l'est (197 hectares), Saint-Pierre-de-Plesguen au sud (146 hectares), et Miniac-Morvan au nord (18 hectares)[Note 2].

On la distingue de la forêt communale du Tronchet, qui, situé dans la continuité nord de la forêt domaniale, s'étend sur une superficie d’environ 100 hectares[Note 3].

La forêt est traversée du nord au sud par la route départementale 73 qui relie Combourg à Saint-Malo, ainsi que d'est en ouest par la route départementale 9 qui joint Le Tronchet à Tressé.

Des chemins forestiers découpent la forêt plusieurs carrefours en étoile (le Pertuis aux Chevreuils, le Jardin d'Amour[Note 4]). Caractéristiques du XVIIIe siècle, ces carrefours favorisaient notamment le déplacement des équipages de chasse à courre[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mot Mesnil viendrait du mot maison. La forêt fut la propriété de Robert Surcouf, corsaire malouin, qui l’avait achetée pour y chasser et faire construire un pavillon de chasse[4]. En 1933, l’État achète la forêt, qui devient domaniale et gérée de nos jours par l'Office national des forêts (ONF)[5].

Activités[modifier | modifier le code]

La forêt est exploitée en sylviculture avec un volume de 4 000 m3 de bois abattus annuellement[4].

21 km de sentiers de randonnées sont balisés et entretenus par la communauté de communes Bretagne Romantique[6].

La forêt est bordée par le golf de Saint-Malo, Le Tronchet[7].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

La forêt est composée aux trois quarts de feuillus avec une majorité de chênes rouvres et de hêtres. Le reste est planté de résineux comme des pins sylvestres ou des épicéas[8].

La richesse floristique est marqués par la présence de muguets de mai, d'épipactis et de renoncules. Ces espèces sont inscrites sur la liste des espèces végétales menacées dans le massif armoricain[8].

La faune est abondante au niveau des oiseaux (pouillots siffleurs, engoulevents d'Europe et pics mars) et des amphibiens (lissotritons vulgaris et tritons alpestre)[8].

Enfin la forêt abrite des chevreuils, sangliers, lapins, renards, blaireaux, etc.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

La Maison des Fées[modifier | modifier le code]

Située à la frange ouest de la forêt, la Maison des Fées est une allée couverte classée au titre des monuments historiques en 1889. Elle a été fouillée et restaurée en 1931.

Le lac de Mireloup[modifier | modifier le code]

La forêt est bordée au nord par le lac de Mireloup. Un barrage en béton, inauguré le 15 décembre 1976 suite à la sécheresse de 1976, a créé une retenue de 20 hectares, barrant le passage de la rivière Meleuc[9]. Avec 1,3 million de m3, le lac, avec l’étang de Beaufort à Plerguer, est un des réservoirs qui alimentent en eau potable la ville de Saint-Malo[10].

Le Haut Mesnil[modifier | modifier le code]

En lisière de la forêt, le long de la RD 73, le château du Haut-Mesnil est une construction de type malouinière construit en 1849 par Adolphe Surcouf, l'un des fils de Robert Surcouf. Ce dernier avait fait construire dans le parc du château un garde manger pour conserver le gibier issus de ses chasses. Une chapelle édifié en 1870 y est adjoint[11]. Une association veille à son entretien[12] et propose parfois des visites[13].

Le Mesnil des Bois[modifier | modifier le code]

Dans ce hameau situé en plein cœur de la forêt, un premier manoir en granite, flanqué d'une tour abritant un escalier à vis, a été construit au milieu du XVIe siècle[14].

Une deuxième construction, en face de la première, est une demeure imposante en moellon de granite de Lanhélin, ayant été occupé par la famille Surcouf[15]. Une chapelle bénie en 1866 a été édifiée à proximité[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Surface calculée à partir des données ONF en projection Lambert 93.
  2. Surface calculée à partir des données ONF en projection Lambert 93.
  3. Surface calculée à partir des données ONF en projection Lambert 93
  4. Tel que indiqué sur la carte topo IGN (SCAN25 TOUR).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ZNIEFF 530006074 - FORET DU MESNIL 2ème génération », sur INPN (consulté le 12 novembre 2020)
  2. [1]
  3. Jérôme Buridant, « La gestion des forêts de vénerie au XVIIe siècle », Dix-septième siècle, Presses Universitaires de France, no 226,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  4. a et b Circuit 40 - Circuit de Mireloup, Communauté de communes Bretagne Romantique (lire en ligne [PDF])
  5. « Les forêts du mesnil et de Coetquen », sur Mesnil-Roc'h (consulté le 12 novembre 2020)
  6. « La forêt du Mesnil se fait belle pour le public », sur ouest-france.fr, (consulté le 12 novembre 2020)
  7. « Golf de Saint-Malo, Le Tronchet - Parcours de Golf en Bretagne », sur Saint-Malo Golf Resort (consulté le 12 novembre 2020)
  8. a b et c FRIN Philippe 2016, p. 2.
  9. « Barrage, Mireloup (Le Tronchet) - Inventaire Général du Patrimoine Culturel », sur patrimoine.bzh (consulté le 12 novembre 2020)
  10. « Equipements - Syndicat mixte de production d'eau potable de la Côte d'Emeraude », sur www.syndicat-eau-cote-emeraude.fr (consulté le 12 novembre 2020)
  11. « Château, dite "malouinière" le Haut Mesnil (Le Tronchet) - Inventaire Général du Patrimoine Culturel », sur patrimoine.bzh (consulté le 12 novembre 2020)
  12. « Le Haut-Mesnil », sur lehautmesnil35.e-monsite.com (consulté le 12 novembre 2020)
  13. « Le Tronchet. Dans la maison des Surcouf », sur ouest-france.fr, (consulté le 12 novembre 2020)
  14. « Manoir, le Mesnil des Bois (Le Tronchet) - Inventaire Général du Patrimoine Culturel », sur patrimoine.bzh (consulté le 12 novembre 2020)
  15. « Demeure, le Mesnil des Bois (Le Tronchet) - Inventaire Général du Patrimoine Culturel », sur patrimoine.bzh (consulté le 12 novembre 2020)
  16. « Chapelle de la Salette, le Mesnil des Bois (Le Tronchet) - Inventaire Général du Patrimoine Culturel », sur patrimoine.bzh (consulté le 12 novembre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Frin, 30006074, Forêt du Mesnil, SPN-MNHN Paris, INPN, , 13 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]