Edith Wharton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edith Wharton
Description de cette image, également commentée ci-après

Edith Wharton en 1889, à 28 ans (photo de E. F. Cooper)

Nom de naissance Edith Newbold Jones
Naissance
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 75 ans)
Saint-Brice-sous-Forêt, Val-d'Oise, Drapeau de la France France
Activité principale
Écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture anglais
Genres

Œuvres principales

Edith Wharton, née Edith Newbold Jones à New York le et morte à Saint-Brice-sous-Forêt (Val-d'Oise) le , est une romancière américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edith Newbold Jones est le troisième enfant et la première fille de George Frederic et Lucretia Jones. Sa famille appartenait à la haute société new-yorkaise. Elle passe une partie de son enfance en Europe, à Paris d'abord, puis à Bad Wildbad en Allemagne et à Florence. Sa famille ne retourne à New York qu'en 1874. Dès son enfance, elle fait preuve d'une intelligence et d'une imagination exceptionnelles. Adolescente, elle écrit des poèmes et une nouvelle, Fast and Loose, achevée en 1877. Elle publie à compte d'auteur un recueil de poèmes, Verses, en 1878. Plusieurs de ses poèmes paraissent dans l'Atlantic Monthly à partir de 1880.

À 23 ans, elle épouse Edward (Teddy) Robin Wharton, issu du même milieu qu'elle mais de douze ans son aîné. Ils ne partagent aucun intérêt intellectuel et artistique et finissent par divorcer en 1913, après de nombreuses infidélités de Teddy, dont la santé mentale décline.

En 1890, sa première nouvelle, Mrs Manstey's View, paraît dans le Scribner's Magazine où elle publiera régulièrement.

En 1893, elle rencontre aux États-Unis pour la première fois l'écrivain Paul Bourget, qui l'introduira dans la haute société parisienne lorsqu'elle se rendra en France.

Son premier ouvrage, The Decoration of Houses, écrit en collaboration avec son ami architecte Ogden Codman (en) et paru en 1897, est un succès immédiat.

The Mount, la propriété d'Edith Wharton à Lenox, Massachusetts (crédit photo: David Dashiell, 2006)

En 1902, elle s'installe à The Mount, la maison que les Wharton ont fait construire à Lenox (en), mais retourne en Europe en 1903, où elle rencontre en Angleterre Henry James, avec lequel elle restera liée jusqu'à la mort du « Dearest cher Maître » en 1916.

En 1905, elle publie Chez les heureux du monde (The House of Mirth), dans le Scribner's Magazine.

En 1907, elle s'installe à Paris. Au fil des années, elle fréquente des écrivains français tels que Paul Bourget, Jacques-Émile Blanche, Anna de Noailles, André Gide et Jean Cocteau, ainsi que plusieurs « grands de passage », tels que Henri Adams, Henry James, Theodore Roosevelt, Walter Gay. Son installation à Paris, puis après 1919 dans sa villa Pavillon Colombe à Saint-Brice-sous-Forêt, n'altérèrent guère son goût du voyage. Elle loue à Hyères (ville qu'elle a connue grâce à Paul Bourget), le Castel Sainte-Claire et devient l'amie de Marie-Laure de Noailles.

Plaque apposée au no 53 de la rue de Varenne à Paris, où Edith Wharton habita de 1910 à 1920

En 1911, Sous la neige, commencé l'année précédente, paraît dans le Scribner's Magazine, suivi par L'Écueil en 1912.

Pendant la Première Guerre mondiale, elle fonde les American Hostels for Refugees, collecte des dons et visite les hôpitaux du front. Les récits de ses visites sont publiés dans un recueil intitulé : La France en Guerre (Fighting France: From Dunkerque to Belfort). Elle est décorée de la Légion d'honneur.

En 1920, paraît Le Temps de l'innocence (The Age of Innocence), pour lequel elle recevra l'année suivante le prix Pulitzer. En 1923, elle est la première femme à être faite Docteur honoris causa de l'Université Yale.

En 1927, elle achète le Castel Sainte-Claire-du-Château, à Hyères, et se rend souvent chez ses grands amis, Paul Bourget et son épouse, Minnie, dans leur propriété du Plantier de Costebelle.

Le 27 avril 1934, elle publie son autobiographie, A Backward Glance. Le 11 avril 1935, à 73 ans, elle a une crise cardiaque, sans séquelle. Une nouvelle crise se produit le 1er juin 1937, à laquelle elle succombe le 11 août. Elle est inhumée au cimetière des Gonards à Versailles. En 1937, est publié son recueil Ghosts, qui est traduit en français près de soixante années plus tard, en deux volumes distincts : Grain de grenade et Le Triomphe de la nuit.

Son dernier roman Les Boucanières, inachevé, est publié à titre posthume en 1938. Une nouvelle version, achevée par Marion Mainwaring à partir du synopsis et des notes écrits par Wharton, est publiée en 1993.

Edith Wharton à l'âge de 45 ans (photo de 1907)

Hommage[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Fruit of the Tree, 1907
    Première publication en France en 1990 sous le titre Le Fruit de l'arbre, trad. de Marthe Gauthier, Paris, Flammarion. Réédition : en 2002, trad. de Marthe Gauthier, Paris, 10/18, coll. Domaine étranger no 3380.
  • Ethan Frome, 1911
    Première publication en France en 1912 sous le titre Sous la neige, Paris, Plon-Nourrit et Cie. Rééditions : en 1969 sous le titre Ethan Frome, nouvelle traduction de Pierre Leyris, Paris, Mercure de France ; en 1982 : Paris, Gallimard, coll. L'Imaginaire no 128 ; en 1993 : UGE, 10/18 no 2431 ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans Libre et légère, Paris, Flammarion, coll. Mille et une pages ; en 2014 : nouvelle traduction de Julie Wolkenstein, Paris, P.O.L..
  • The Reef, 1912
    Première publication en France en 1986 sous le titre L'Écueil, trad. Sabine Porte, Paris, C. Bourgois. Réédition en 1989, Paris, UGE, 10/18, coll. Domaine étranger no 2027.
  • The Custom of the Country, 1913
    Première publication en France en 1964 sous le titre Les Beaux Mariages, trad. Suzanne Mayoux, Paris, Robert Laffont. Rééditions : en 1983 : Paris, Union générale d'éditions, 10/18 coll. Domaine étranger no 1584 ; en 1994 (même éditeur) ; 2003 : Paris, La Découverte, coll. Culte fictions ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans La Splendeur des âmes, Paris, Omnibus.
  • Summer, 1917
    Première publication en France en 1918 sous le titre Plein été, Paris, trad. Louis et Dominique Gillet, Plon-Nourrit et Cie. Rééditions : en 1985 sous le titre Été, Paris, UGE, 10-18, coll. Domaine étranger no 1683 ; en 2006 : Paris, La Découverte, coll. Culte fictions ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans La Splendeur des âmes, Paris, Omnibus ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans Libre et légère, Paris, Flammarion, Mille et une pages.
  • The Marne, 1918
  • The Age of Innocence, 1920 (prix Pulitzer 1921)
    Première publication en France en 1921 sous le titre Au temps de l'innocence, Paris, Plon-Nourrit et Cie. Rééditions : en 1985 sous le titre Le Temps de l'innocence, trad. de Diane de Margerie, Paris, Flammarion ; en 1987 : Paris, Garnier-Flammarion no 474 ; en 1993 : Paris, J'ai lu no 3393 ; en 1993 : Paris, Garnier-Flammarion no 786 ; en 2012 ; réédition avec d'autres romans dans La Splendeur des âmes, Paris, Omnibus.
  • The Glimpses of the Moon, 1922
    Première publication en France en 2000 sous le titre La Splendeur des Lansing, trad. de Sophie Mayoux, Paris, Flammarion. Réédition : en 2003 : Paris, J'ai lu no 6494 ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans La Splendeur des âmes, Paris, Omnibus.
  • A Son at the Front, 1923
    Première publication en France en 1924 sous le titre Un fils au front, trad. de Paul Alfassa, Paris, Plon-Nourrit et Cie. Réédition en 2004 sous le titre Un fils sur le front, nouvelle traduction de Jean Pavans, Paris, Flammarion.
  • The Mother's Recompense, 1925
    Première publication en France en 1928 sous le titre Le Bilan, trad. de Louis Gillet, Paris, Perrin. Rééditions récentes : en 1983 sous le titre La Récompense d'une mère, trad. de Louis Gillet, Paris, Flammarion, coll. Bibliothèque anglaise ; en 1986 : Flammarion, Garnier-Flammarion no 454 ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans Libre et légère, Paris, Flammarion, coll. Mille et une pages.
  • Twilight Sleep, 1927
    Première publication en France en 1999 sous le titre Les New-Yorkaises, trad. Jean Pavans, Paris, Flammarion. Réédition en 2001, J'ai lu no 5905.
  • The Children, 1928
    Première publication en France en 1931 sous le titre Leurs enfants, trad. Louis Gillet, Paris, Plon. Rééditions : en 1983, Paris, UGE, 10-18, coll. Domaine étranger no 1585 ; en 1995 : même éditeur.
  • Hudson River Bracketed, 1929
    Première publication en France en 1996 sous le titre Sur les rives de l'Hudson, trad. Jean Pavans, Paris, Flammarion. Réédition en 1998, Paris, J'ai lu no 4932.
  • The Gods Arrive, 1932
    Première publication en France en 1999 sous le titre Les Dieux arrivent, trad. Jean Pavans, Paris, Flammarion. Réédition en 2001, Paris, J'ai lu no 6075.
  • The Buccaneers, 1938 (roman inachevé)
    Première publication en France en 1994 sous le titre Les Boucanières, trad. Gabrielle Rolin, Paris, Plon, coll. Feux croisés. Rééditions : en 1998, Paris, 10/18, coll. Domaine étranger no 3007 ; en 2010 : Paris, collection : Points. Signatures no P2432.
  • Fast and Loose, 1938 (roman inachevé)
    Première publication en France en 2002 sous le titre Libre et légère, suivi de Expiation, trad. Jean Pavans, Flammarion. Rééditions : en 2006, Paris, J'ai lu no 8030 ; en 2012 : réédition avec d'autres romans dans Libre et légère, Paris, Flammarion, coll. Mille et une pages.

Courts romans[modifier | modifier le code]

  • The Touchstone, 1900
  • Sanctuary, 1903
  • Madame de Treymes, 1907
  • Bunner Sisters, 1916

Note : Ces quatre courts romans ont paru en France en 1986 sous le titre Madame de Treymes et autres nouvelles, traduction du recueil Madame de Treymes and others. Traduction de Frédérique Daber et Emmanuèle de Lesseps, publiés à Paris par C. Bourgois. Réédition en 1991, Paris, UGE, 10/18, coll. Domaine étranger no 2180.

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Greater Inclination, 1899
  • Souls Belated, 1899
  • Crucial Instances, 1901
  • The Valley of Decision, 1902
  • The Reckoning, 1902
  • The Descent of Man and Other Stories, 1903
  • The Other Two, 1904
    Publié en France en 1909 dans le recueil Les Metteurs en scène, Paris, Plon-Nourrit et Cie. Rééditions : en 1983, Paris, UGE, 10/18 no 1586 ; en 2001, Paris, M. Houdiard, 2001 ; en 2009, Toulouse, Éditions Ombres[1]
  • The Hermit and the Wild Woman and Other Stories, 1908
  • Tales of Men and Ghosts, 1910
  • Xingu and Other Stories, 1916
    Publié en France sous le titre Xingu (sans les autres nouvelles), trad. Claudine Lesage, Paris, Mille et une nuits, La Petite Collection no 294, 2000
  • Old New York, 1924
    Publié en France sous le titre Vieux New York, trad. Claire Malroux, Paris, Flammarion, 1989 ; réédition, Paris, Garnier-Flammarion no 614, 1993
  • Here and Beyond, 1926
  • Certain People, 1930
  • Human Nature, 1933
  • Roman Fever, 1934
    Publié en France sous le titre Fièvre romaine, trad. Claire Malroux, Paris, Flammarion, 1988 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2700, 1989 ; réédition, Paris, Garnier-Flammarion no 818, 1994 ; réédition avec d'autres romans dans Libre et légère, Paris, Flammarion, Mille et une pages, 2012
  • The World Over, 1936
  • Ghosts, 1937
    Première publication en France en 1989 en deux tomes sous le titre Le Triomphe de la nuit (Ghosts), tome I, trad. Florence Lévy-Paoloni, Paris, Terrain Vague. Rééditions : en 1993, Paris, UGE, 10/18 no 2430 ; en 2001, Paris, Losfeld, coll. Arcanes
    Publication du tome II en 1990 sous le titre Grain de grenade (Ghosts), tome II, trad. Florence Lévy-Paoloni, Paris, Terrain Vague. Rééditions : en 2001, Paris, UGE, 10/18 no 2511, 1994 ; réédition, Paris, Losfeld, coll. Arcanes.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Verses, 1878
  • Artemis to Actaeon and Other Verse, 1909
  • Twelve Poems, 1926

Essais[modifier | modifier le code]

  • The Decoration of Houses, 1897
  • Italian Villas and Their Gardens, 1904
    Publié en France en 1995 sous le titre Villas et Jardins d'Italie, trad. de Michèle Hechter, Paris, Salvy. Réédition en 2009, Paris, Tallandier.
  • Italian Backgrounds, 1905
    Publié en français en 2012 sous le titre Paysages italiens, Paris, Rivages.
  • A Motor-Flight Through France, 1908
    Publié en France en 2015 sous le titre La France en automobile, trad. Jean Pavans, Paris, Mercure de France.
  • Fighting France, from Dunkerque to Belfort, 1915
    Publié en France en 1916 sous le titre Voyages au front, de Dunkerque à Belfort, Paris : Plon-Nourrit et Cie[2].
  • French Ways and Their Meaning, 1919
    Publié en France en 1999 sous le titre Les Mœurs françaises et comment les comprendre, Paris, Payot.
  • In Morocco, 1920
    Publié en France en 1996 sous le titre Voyage au Maroc, Monaco, Éditions du Rocher. Réédition en 2001, Paris, Gallimard, L'Imaginaire no 446.
  • The Writing of Fiction, 1925
    Publié en France en 2006 sous le titre Les Règles de la fiction, trad. Jean Pavans, Paris, V. Hamy.

Autobiographies[modifier | modifier le code]

  • A Backward Glance, 1934
    Publié en français sous le titre Les Chemins parcourus, suivie de La Vie et moi, trad. Jean Pavans, Paris, Flammarion, 1995 ; réédition, Paris, 10/18 no 3324, 2001
  • The Letters of Edith Wharton, 1989
    Publié en français sous le titre Lettres, 1900-1915, Paris, Seuil, 2000

Autres recueils de nouvelles et ouvrages publiés en France[modifier | modifier le code]

  • Les Metteurs en scène
    Publié en France en 1909, Paris, Plon-Nourrit et Cie. Rééditions : en 1983, Paris, UGE, 10/18 no 1586 ; en 2001, Paris, M. Houdiard, 2001 ; en 2009, Toulouse, Éditions Ombres
  • Le Fils et autres nouvelles
    Publié en France en 1991, trad. d'Anne Rolland, Paris, Mercure de France. Rééditions : en 1995, Gallimard, coll. L'Étrangère ; en 2002, Paris, Gallimard, L'Imaginaire no 455.
  • Les Yeux (The Eyes)
    Publié en France en 1997, trad. Guillaume Villeneuve, Paris, Mille et une nuits, La Petite Collection no 140.
  • Lettres à l'ami français
    Publié en France en 2001, trad. de Claude Lesage, Paris, M. Houdiard
  • Une affaire de charme
    Publié en France en 2004, trad. Jean Pavans, Paris, Flammarion. Réédition en 2002, Paris, J'ai lu no 6921.
  • Les Lettres (The Letters)
    Publié en France en 2003, trad. d'Anne Rolland, Paris, Gallimard, Folio 2 euros no 3935.
  • Les Entremetteurs et autres nouvelles (The Introducers)
    Publié en France en 2004, trad. de Claire du Parc et Aude de Mézerac, Paris, La Découverte. Rééditions en 2003, Paris, LGF, Le Livre de poche. Biblio no 3435 ; en 2012, LGF, Le Livre de poche. Les Classiques de poche no 32657.
  • Le Vice de la lecture (The Vice of Reading)
    Publié en France en 2009, trad. de Shaïne Cassim, Paris, Éditions du Sonneur, La Petite Collection
  • Le Miroir (The Mirror), suivi de Miss Mary Pask
    Publié en France en 2010, Paris, Gallimard, Folio 2 euros no 5185.
  • Kerfol et autres histoires de fantômes
    Publié en France en 2011, trad. de Jean-Pierre Naugrette, Paris, Le Livre de Poche, coll. Les Classiques de poche no 31815.
  • La Plénitude de la vie (The Fullness of Life)
    Publié en France en 2013, trad. de Maxime Rovere, Paris, Payot et Rivages, Rivages poche no 790.
  • La France en automobile (A motor-flight through France)
    Publié en France en 2015, trad. de Jean Pavans, Paris, Mercure de France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice n°: FRBNF31642954 de la Bibliothèque nationale de France
  2. Notice n°: FRBNF31642945 de la Bibliothèque nationale de France

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Documents[modifier | modifier le code]

  • Anne Ullmo : Edith Wharton, The age of innocence : l'art du contretemps, Ellipses, 2001
  • Anne Ullmo : Edith Wharton : la conscience entravée, Belin, 2001

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]