Jean-Pierre Naugrette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Naugrette
Naissance (59 ans)
Versailles, Yvelines, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Pierre Naugrette (né le à Versailles) est un universitaire, romancier et traducteur français, auteur de quelques romans postmodernes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de L'École normale supérieure, professeur de littérature anglaise à l'Institut du monde anglophone (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3), il a codirigé un colloque international de Cerisy avec Gilles Menegaldo.

Il est spécialiste d'Arthur Conan Doyle et de Robert Louis Stevenson, et aussi traducteur. Il a traduit Le Chien des Baskerville de Conan Doyle (La Bibliothèque Gallimard), L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde et Le Creux de la vague de Stevenson, de même que des classiques des littératures britannique et américaine, dont Les Contes de la véranda d'Herman Melville, Un sourire de la fortune de Joseph Conrad (2010), Kerfol et autres histoires de fantômes d'Edith Wharton (Le Livre de poche, 2011).

Il a publié cinq romans et un recueil de nouvelles, Retour à Walker Alpha (Le Visage vert, 2011). Son dernier opus, Edward Hopper, Rapsodie en bleu, met en scène, outre le peintre et sa femme, Francis Scott Fitzgerald, John Dos Passos et Hemingway[1].

Il est membre du comité de rédaction de la Revue des deux Mondes[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le Crime étrange de Mr Hyde (Actes Sud-Babel, 1998),
  • Les Hommes de cire (Climats, 2002),
  • Les Variations Enigma (Terre de Brume, 2006), où se croisent les univers littéraires de Robert Louis Stevenson et d’Arthur Conan Doyle.
  • Exit Vienna (le Visage Vert, 2012)
  • Edward Hopper, Rhapsodie en bleu (Nouvelles éditions Scala, 2012)

Essai[modifier | modifier le code]

  • Robert Louis Stevenson, l'aventure et son double (Presses de l'ENS, 1987)
  • Lectures aventureuses (éditions de l'espace européen, 1991)
  • R. L. Stevenson & A. Conan Doyle : aventures de la fiction (Rennes, Terre de Brume, 2003).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Naugrette, Edward Hopper, Rapsodie en bleu,‎ , 168 p. (lire en ligne)
  2. Revue des deux Mondes, Numéro de mai 2013 (ISBN 978-2-35650-062-5), p. 128.