Discussion:Eau

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Eau : "Cet article manque de sources"[modifier le code]

Hahahahaha ! Très bon ça ! Une belle perle de Wikipédia : bandeau à garder, même si on trouve les sources ;-) Edel 7 août 2007 à 16:04 (CEST)

Couleur de l'eau[modifier le code]

Wikipédia décrit, comme toute les encyclopédies, l'eau comme un liquide incolore. Or, la l'eau a une couleur légèrement bleuté, d'où la teinte de l'océan ! Il faudrait corriger cela et le préciser. Sources : http://www.podcastscience.fm/dossiers/2011/03/04/pourquoi-la-couleur-de-locean-est-elle-bleue/

CapitaineSaucisse.

J'ai ajouté une note explicative à côté de "liquide incolore" dans l'infobox. Merci pour la référence ! Il est vrai qu'elle est bleutée, mais il serait trompeur de la décrire ainsi alors que cette couleur est totalement invisible à l'œil lorsqu'on manipule de l'eau, donc j'ai quand même laissé "incolore". D'autres solvants sont peut-être légèrement colorés, après tout, mais il n'y a que l'eau que l'on observe en telles quantités que ça en devient perceptible. N'hésitez pas à contribuer, vous avez eu le bon réflexe en passant par la page de discussion pour un ajout qui n'est pas évident. Esprit Fugace (d) 11 juin 2012 à 10:07 (CEST)

Osmose et Osmose inverse[modifier le code]

Dans le cadre de l'information je m'efforce de convaincre des personnes à employer des mots justes pour qualifier le phénomène de

1) l'osmose 2) celui de l’inverse de l’osmose ou osmose inverse .

Étant dans une démarche holistique pour " soigner l'eau " dans sa globalité, il me parait normal de parler des phénomènes qui lui sont attachés, d'une manière cohérente, dans mes explications de relation de cause à effet.

La critique n'est pas de mise ici mais je fais appel à votre expérience afin que vous me donniez votre avis sur le sujet.

Phénomène de l’osmose

PHYS., BIOL.Osmose Phénomène caractérisé par le passage de la solution la moins concentrée vers la solution la plus concentrée, lorsque deux liquides de concentration différente sont séparés par une membrane semi-perméable (c'est-à-dire laissant passer le solvant mais non la substance dissoute). Sur les mauvaises herbes (...), la saumure agit par osmose en pompant toute l'humidité de la plante à travers ses membranes cellulaires. Le soleil évapore ensuite l'eau de la saumure, active les phénomènes d'osmose et la plante, complètement desséchée, meurt (STOCKER, Sel, 1949, p.88).

Dans l'eau distillée, ou dans une solution de concentration inférieure à 8 p 1000 de sel marin (1 à 3 p 1000 par exemple), de l'eau pénètre par osmose dans les hématies; celles-ci augmentent de volume, leur hémoglobine diffuse et se dissout dans l'eau. On dit qu'il y a hémolyse (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p.149).

Cause : Phénomène de l’osmose Ou procédé osmotique -> effet : solution osmotique « le mot osmosée » ne convenant pas il n' existe dans aucun dictionnaire de chimie ou d'hydrologie .

Phénomène de l'osmose inverse Osmose inverse. Mouvement inverse de celui de l'osmose, obtenu par l'application, sur la solution la plus concentrée, d'une pression supérieure à la pression osmotique. En appliquant une pression suffisante sur la solution la plus concentrée, on peut inverser le phénomène: c'est l'osmose inverse.

INVERSE adj. XVIIe siècle. Emprunté du latin inversus, participe passé d'invertere, « retourner, renverser ». Qui est exactement opposé, par rapport à l'ordre, au sens, à la direction actuelle ou naturelle des choses.

Cause : Phénomène de l’osmose inverse

                                                                                           Effet : ultrafiltration, eau ultrafiltrée

A mon avis, c’est une erreur de parler d’eau « osmosée » ou eau osmotique issue du phénomène contraire de l’osmose.

Parlons simplement d’eau ultrafiltrée car c'est de l'eau issue d'une ultrafiltration, tout comme l'eau filtrée est issue d'une filtration.

Autrement appellons le résultat issu du procédé de l'osmose ....la filtration, car cela me paraît de la même logique d'entendre que le résultat issu de procédé l'inverse de l'osmose ...c'est de l'eau osmotique ou "osmosée".

il est logique et cohérent de préserver la dénomination du résultat suivant le cas de l'osmose ou de l'inverse de l'osmose, au même titre qu'une chose aspirée est le résultat de l'action d'aspirer, également, une chose souflée est le résultat d'une action de souffler.

Aussi je souhaite, partager mes réflexions sur la sémantique utilisée avec vous, et surtout avoir votre avis.

franck.rajjou@orange.fr

Indice de réfraction de l'eau[modifier le code]

Ce chapitre tient plutôt du charabia. Spedona 8 fev 2005 à 23:14 (CET)

Il faudrait l'alléger des généralités pour les passer dans Indice de réfraction après filtrage. Hervé Tigier 10 fev 2005 à 15:17 (CET)

Je l'ai déplacé dans la section "Physique" ; libre à une personne plus compétente ou intéressée que moi de traiter ou supprimer ce chapitre. — Thbz (@) 31 mars 2006 à 12:54 (CEST)

Ce qui est embêtant c'est surtout que ce qui est écrit est globalement faux, au moins dans le sens qu'on donne aux termes. S'il est parfaitement vrai qu'un rayon va changer de direction lorsqu'il passe d'un milieu donné à un autre milieu présentant un indice différent (enfin, pas tout le temps malgré tout, mais bon), ça n'est pas du tout la définition de l'indice de réfraction, ça n'en est qu'une conséquence. La définition de l'indice de réfraction d'un milieu est bien plus directe et moins floue. L'indice de réfraction d'un milieu est directement relié à la vitesse à laquelle la lumière se déplace dans ce milieu. l'indice est alors la vitesse de la lumière dans le vide (la célérité c ~300 000 km/s) divisé par la vitesse de la lumière dans le milieu. Par exemple, un milieu d'indice 2 est un milieu dans lequel la lumière se déplace 2 fois moins vite que dans le vide. Comme je disais, le fait que le rayon change de direction à une interface entre deux milieux d'indices différents (l'interface s'appelle dioptre) n'est qu'une conséquence de cette définition, même si c'est cette conséquence qui a donné le nom à cette propriété (phénomène de réfraction...) Palleas 9 août 2006 à 16:20 (CEST)

indice et pression[modifier le code]

  • Je cite : L'indice de réfraction est également une fonction de la pression de l'eau, mais la dépendance est tout à fait faible en raison de l'incompressibilité relative de l'eau (comme tous les liquides). En fait, sur les gammes normales des températures (0-30 °C), l'augmentation approximative du n(w) est 0,000016 quand la pression de l'eau augmente d'une atmosphère.
  • je commente : pourtant sachant qu'on gagne grossomodo 1 athmosphère tous les 10m, à 10 000m de profondeur l'augmentation est à peu près de 0,01... donc pas si faible que ca... --Moala 25 mar 2005 à 00:19 (CET)

Les molécules comme H2O ou O2 ont un comportement dipolaire électrique donc peuvent entrer en résonance lorsqu'elles sont exposées à des ondes électromagnétiques. Les fréquences auxquelles il y a résonance sont pour la molécule H2O: 22,3 GHz, 183,3 GHz et 323,8 GHz; et pour la molécule O2: 60 GHz et 118,74 GHz.

N'avez-vous pas confondu avec la pression atmosphérique ? 101325 etc... Que vient faire la formule décrivant la variation de la pression atmosphérique (l'air) avec l'altitude et la pression de l'eau ? Si ce n'est que cette dernière augmente avec la profondeur d'eau depuis la surface ?--86.65.152.102 (d) 19 mars 2013 à 15:56 (CET)

Ah, ça pourrait être plus clair, en effet. Je crois qu'il faut considérer les deux équations ensemble : la deuxième équation parle de la température d'ébullition de l'eau, et utilise la pression atmosphérique définie dans la première équation pour montrer que cette température dépend de l'altitude (elle dépend de la pression, donc de l'altitude d'après la première équation). Esprit Fugace (d) 19 mars 2013 à 16:42 (CET)

Point triple[modifier le code]

L'article indique le point triple pour une pression de 611.2 Pa, mais le diagramme de phase(s'il n'a pas une échelle logarithmique) indiquerait plutôt quelque chose comme 600 hPa. Quelqu'un a la bonne valeur? . Madlozoz

Radiolyse[modifier le code]

Ne faudrait-il pas rajouter un chapitre sur la radiolyse de l'eau ?

J'ai ajouté un petit début de chapitre, n'hésitez pas à l'améliorer.--Lamiot (d) 8 septembre 2011 à 21:02 (CEST)

Lien externe mort[modifier le code]

Bonjour,

Pendant plusieurs vérifications automatiques, un lien était indisponible. Merci de vérifier si il est bien indisponible et de le remplacer par une version archivée par Internet Archive si c'est le cas. Vous pouvez avoir plus d'informations sur la manière de faire ceci ici. Les erreurs rapportées sont :

Eskimbot 31 janvier 2006 à 01:54 (CET)

Article de qualité?[modifier le code]

Bonjour,

en voyant cette page il me semble que cet article est complet. Peut-être qu'il est temps d'en faire un article de qualité.

jajaloic 12 août 2006 à 13:03 (CEST)

les composants de l'eau[modifier le code]

Je voudrais bien savoir les composants de l'eau et les méthodes pour la purifier

Traitement de l'eau

La Sade (drôle de nom...n'est-ce pas ? En fait:Société Auxiliaire des Distributions d'Eau) fut crée en 1918 par la compagnie générale des eaux... http://www.veoliaeau.com/histoire/1918/

Concernant les eaux de source... Vichy,faisant penser au "gouvernement de Vichy" remonte au XVII ème siècle...

http://www.aquadesign.be/news/article-6501.php

Vittel ,pouvant faire le jeu de mots Vit-elle ? a 150 ans

http://www.vittel.be/fr/history.aspx

Evian est un peu plus vieille....1789...c'est une révolution !!!

http://www.evian.fr/flash/index.html

Frydman Charles

Amélioration[modifier le code]

Je pense que la partie symbolique et croyances de l'eau peut encore être revue. Il n'y a pas beaucoup de références notamment par rapport aux dieux greco-romains dont l'histoire est liée à l'eau (poséidon, les océans...)

N'hésitez pas à compléter l'article, sans oublier de sources les ajouts importants. Dans un article sur l'eau, la source s'impose, de même que la fluidité, la clarté, voire la limpidité du texte--Lamiot (d) 8 septembre 2011 à 21:04 (CEST).

symbolique de l'eau[modifier le code]

Pourquoi n'y a-t-il pas une partie eau source de vie? de plus, l'eau destructrice n'est qu'une image à mon avis et non pas un aspect à part entière de l'eau

source de vie[modifier le code]

j'ai ajouté la partie manquante avec quelques informations sur les divinités de l'océan! je sais que ce n'est pas très complet mais c'est à revoir plus tard--Chai 11 mai 2007 à 16:41 (CEST)

Importance de l'article[modifier le code]

Je propose que l'importance de l'article soit portée à "maximum" car il me semble qu'il correspond à un "sujet est très important au niveau universel ; il est traité par toutes les encyclopédies imprimées." pour des raisons pratiques, je le passe immédiatement en "maximum", si vous n'êtes pas d'accord vous pouvez (et devez) le replacer dans sa catégorie initiale en argumentant un minimum ci-dessous. Cordialement, Raziel {boudoir} 7 juin 2007 à 23:13 (CEST)

oui, je vois que c'est fait. Kelson 7 août 2007 à 16:07 (CEST)

scission[modifier le code]

J'ai déplacé les informations (physique et chimique) concernant l'eau pure vers l'article eau pure, les informations fournient n'étaient vrai que pour l'eau pure et approximative pour de l'eau au sens commun. J'ai réécrit l'intro pour faire ressortir le problème et changer la redirection H2O vers eau pure. Vincnet G 18 août 2007 à 11:41 (CEST)

Réorganisation et neutralisation[modifier le code]

J'ai un peu réorganisé l'article mais surtout neutralisé le passage sur la "guerre de l'eau" qui avait le ton d'un pamphlet, jouait abusivement avec les gras et ne comportait aucune source pour des données pourtant chiffrées, ce qui invalide totalement cesdites données. L'article mérite mieux. --Dauphiné (d) 11 septembre 2008 à 21:14 (CEST)

Si quelqu'un parle anglais et allemand, il y a surement matière à faire un article très correct en traduisant et en recoupant les articles en:Water et de:Wasser. Dosto (d) 26 septembre 2008 à 00:23 (CEST)

L'ascension pelliculaire est un phenomene qui permet a l'eau de monter contre la gravite.


A surveiller : mémoire de l'eau / Montagnier[modifier le code]

Je passe juste sur cet article le temps d'ajouter une ref, et remarque à cette occasion :

"A très faible concentration, l'eau peut transporter des signaux (ondes électromagnétiques produites par résonance, par les molécules composant certaines séquences de l'ADN). Ce phénomène a été découvert avec un ADN bactérien de Mycoplasma pirum (souvent associée au VIH). Il semble issu d'une résonance provoquée par le fond électromagnétique ambiant des ondes de très basse fréquence. L'ADN génomique de la plupart des bactéries pathogènes contient des séquences pouvant générer de tels signaux[12]. Ceci pourrait conduire à développer des système de détection très sensible pour des infections bactériennes chroniques dans les maladies humaines et animales[12]."

Problème, ces travaux de Montagnier, bien que supportés par une référence a priori sérieuse (je ne connais pas la publication Interdisciplinary Sciences: Computational Life Sciences de chez Springer), restent pour le moins fragiles et manquent cruellement d'une confirmation par d'autres équipes. Supprimer ? mettre en contexte avec l'affaire de la mémoire de l'eau qui renvoie à l'histoire de sciences ? Je ne sais pas comment approcher un tel truc dans la ligne de l'article Eau. Grosbulot (d) 21 mai 2012 à 00:25 (CEST)

En effet, j'ai supprimé, c'est de la pseudoscience à mon sens: travaux pas confirmés, publiés dans une toute petite revue et phrase qui ne veut pas dire grand chose ("résonance provoquée par le fond électromagnétique", bizarrement en physique personne n'en a entendu parler...)193.54.213.200 (discuter) 13 juillet 2015 à 11:16 (CEST)
+ 1 vieille lune sans plus aucun intérêt -- Titou (d) 13 juillet 2015 à 12:35 (CEST)
De mémoire, le principal "appui" de cette théorie est un documentaire "On a retrouvé la mémoire de l'eau !" - notez le point d'exclamation - de 52 minutes, réalisé par Christian Manil en 2013 et diffusé sur France 5.
Le souci, comme souvent, c'est la reproductibilité de la chose, comme par hasard non-établie, et le lien avec la "mémoire de l'eau" historique qui a débouché sur l'homéopathie.
Le documentaire est assez sensationnaliste, et présente cette "découverte" de façon peu objective, malgré une liste de crédits au générique plutôt sérieuse... J'ai l'impression de voir un "documentaire" sur la dernière théorie du complot en cours.
L'essai principal se passe en posant des tubes à essai sur un capteur, lui-même posé sur une table, sans isolation quelconque ni cage de Faraday !! Au minimum, je m'attendais à voir ce "scan" de l'eau effectué dans une enceinte parfaitement confinée... Le côté "mémoire de l'eau" est masqué par une sorte de "téléportation" d'un signal enregistré et repassé dans un flacon rempli de bases ADN et de polymérases. L'hypothèse serait que des ondes électromagnétiques (issues par exemple d'un ADN dilué dans l'eau) sont "piégées" dans des sortes de nanosphères de molécules d'eau, qui "mémorisent" cette information, et sur l'intrication quantique onde/matière. Pas un mot sur le fait qu'analyser ces "ondes piégées" les détruit forcément (cf. physique quantique), mais par contre on a un chapitre sur l'autisme dans le documentaire !
Cela fait vraiment bricolage, et pas très sérieux. Je suis même étonné de voir un récipiendaire du prix Nobel se prêter à ce genre de chose, d'ailleurs. Toutefois, au moins un intervenant parle de devoir reproduire les expériences, ce qui donne un joker au réalisateur pour faire "sérieux".
En tout cas, +1 pour la suppression. Il sera toujours temps de la rajouter si ça débouche un jour sur un autre prix Nobel... Mort de rire
 Mac LAK Discuter ] 15 juillet 2015 à 11:05 (CEST)

Masse volumique et infobox[modifier le code]

Bonjour,

Pourquoi la masse volumique de l'eau n'est-elle pas notée dans son infobox ? N'est-ce pourtant pas une propriété qui lui est inhérente et constante ? Cordialement, --82.224.165.208 (d) 8 janvier 2013 à 16:19 (CET)

je lis 1 g·cm−3 à °C; que souhaitez vous de plus? Pano38 (d) 8 janvier 2013 à 16:50 (CET)

Proposition d'anecdote pour la page d'accueil[modifier le code]

Une proposition d'anecdote pour la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil, et basée sur cet article, a été proposée sur la page dédiée.
N'hésitez pas à apporter votre contribution sur la rédaction de l'anecote, l'ajout de source dans l'article ou votre avis sur la proposition. La discussion est accessible ici.
Une fois l'anecdote acceptée ou refusée pour publication, la discussion est ensuite archivée .
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 04 novembre 2016 à 07:46)

Les conditions physiques nécessaires pour la formation de la molécule H2O[modifier le code]

Bonjour.
La lecture (rapide) de cet article, https://www.newscientist.com/article/2119475-planet-earth-makes-its-own-water-from-scratch-deep-in-the-mantle/, m'a surpris en ce sens que produire de l'eau semble réclamer des conditions physiques (chaleur, pression,...) assez contraignantes.
L'eau est souvent posée comme existante dans le système solaire, et d'origine peut-être cométaire pour ce qui est de la Terre. Mais cela ne dit rien sur la création de l'eau elle-même (l'eau des comètes vient d'où ?). Il serait donc peut-être bon d'en dire un mot. (J'ai trouvé ça : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/univers/cycEauCosm.html ).--Philipchek (discuter) 29 janvier 2017 à 14:43 (CET)

Bonjour Notification Philipchek :,
N'hesitez pas à vous lancer et modifier l'article, d'autant plus que votre source est sérieuse. > lire aussi : Wikipédia:N'hésitez pas ! ;
Cordialement, --Heather.Ruby (discuter) 29 janvier 2017 à 14:55 (CET)
Notification Heather.Ruby : Et bien j'hésite à intervenir moi-même, car je me souviens avoir synthétisé de l'eau à l'école, dans un tube à essai (expérience décrite ici: http://www.sciences-en-ligne.com/DIST/Data/Ressources/lic2/chimie/fondamentaux/stoechio/exo/Equi_r_chi_eau.htm )donc des conditions sans commune mesure avec le manteau profond de la Terre ou "l'atmosphère" de certaines étoiles. C'est donc confus pour moi, c'est pourquoi je lançais cet appel à plus compétent sur ce sujet. --Philipchek (discuter) 8 février 2017 à 09:20 (CET)
Notification Philipchek : Bonjour Sourire,
Je ne suis pas du tout spécialiste du sujet, je ne peux malheureusement pas vous aider. Cependant, vous pouvez poser vos questions sur la page de discussion du projet Chimie (ici : Discussion Projet:Chimie), qui est suivie par des personnes s'interessant à ce sujet.
Cordialement, --Heather.Ruby (discuter) 8 février 2017 à 15:39 (CET)

Eau et Molécule d'eau[modifier le code]

Discussion transférée depuis Wikipédia:Pages à fusionner

Le second article parle un peu de la molécule mais surtout des propriétés de l'eau, qui sont bien sûr l'un des sujets principaux du premier article. Et je ne pense pas qu'il y ait matière à garder un article qui ne parlerait que de la molécule. Une fois la fusion effectuée, on pourrait éventuellement scinder l'article en deux, aspects physicochimiques d'un côté, aspects biologiques et sociétaux de l'autre, mais c'est une autre discussion. — Ariel (discuter) 7 juillet 2017 à 22:23 (CEST)

Je partage l'initiative d'Ariel tant qu'à fusionner ces deux articles pour ensuite les scinder et tendre vers un article de bonne qualité. —— DePlusJean (Discuter) 8 juillet 2017 à 07:50 (CEST)
Contre Faisant confiance à Ariel, je n'avais pas regardé attentivement les deux articles. Il y a en effet des choses à fusionner, mais plus à la limite de eau => molécule d'eau que l'inverse. "Molécule d'eau" est un article détaillé de Eau, qui devrait être un article très général axé sur les aspects écologiques, sociétaux, culturels, propriétés bien sûr (mais résumé de molécule d'eau), origine de l'eau sur terre (résumé de l'article correspondant) etc.. etc.. Le plan de en:Water me semble très bien, avec seulement un chapitre sur 8, et pas le plus long, consacré à la molécule d'eau. --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juillet 2017 à 14:09 (CEST)
Contre Le résultat d'une fusion sera un infâme boudiboulga. Laissons l'aspect chimie dans un article à part. Skiff (discuter) 8 juillet 2017 à 14:54 (CEST)
Bonjour Jean-Christophe BENOIST et Skiff Bonjour. Comme je pense l'avoir dit au départ, je ne suis pas contre séparer les aspects chimiques (et physiques, géophysiques et astronomiques) des autres (écologiques, sociétaux, culturels), mais alors il faudrait déplacer une bonne partie de l’actuel article Eau vers l'autre (il y a vraiment trop de redondances mais aussi de chassés-croisés). Et il faudrait trouver un meilleur titre que « Molécule d'eau », qui à mes yeux ne représente pas bien le composé chimique Eau. — Ariel (discuter) 8 juillet 2017 à 15:07 (CEST)
Oui tout à fait, la situation actuelle est insatisfaisante et il faut réorganiser. Je ne suis pas contre renommer Molécule d'eau, mais le titre actuel ne me dérange pas. Eau (physique) semble exclure la chimie et plus encore la biologie (alors que la molécule d'eau y joue un rôle central). Propriétés de l'eau comme WP:en semble le meilleur titre après Molécule d'eau (qui implique naturellement ses propriétés physiques, chimiques, biologiques etc.. --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juillet 2017 à 16:37 (CEST)
Bien sûr Contre la fusion. Mais l'interaction entre ces deux articles mérite en effet d'être revue. Molécule d'eau me semble un titre trop réducteur : l'article va bien au-delà de la molécule. Il n'est en outre plus guère en phase avec les pratiques actuelles sur les titres. Je propose donc de ↳ Renommer Renommer Molécule d'eau en Eau (physique). On collerait ainsi au contenu, à la wiki anglophone et on pourrait revoir cet article. Car actuellement, c'est un triste agglomérat de banalités : l'absence de lien vers Modèle d'eau n'en n'est qu'un symptôme. Borvan53 (discuter) 8 juillet 2017 à 16:20 (CEST)
Tu excluerais donc la biologie de l'article Eau (physique) ? et la chimie ? Je pense que toutes les propriétés physiques, chimiques, biologiques de la molécule d'eau devrait y prendre place. --Jean-Christophe BENOIST (discuter)
J'entendais la physique au sens large, c'est-à-dire englobant la chimie. Je conçoit qu'on peut l'entendre différemment. Peut-être qu'un terme plus général serait préférable: on peut calquer les wikis anglaise et allemande: Propriétés physiques de l'eau.
Mais effectivement, j'exclurais la biologie car on y adjoint cet aspect, amha c'est pas la peine d'essayer: le sujet explose car la bio au sens large implique l'agriculture, la santé, etc. Borvan53 (discuter) 8 juillet 2017 à 16:51 (CEST)
Oups, je voulais dire biochimie, pas biologie. Bref, les processus biologiques à l'échelle moléculaire/cellulaire. Je suis d'accord, pour la biologie au sens large c'est dans eau. --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juillet 2017 à 16:59 (CEST)
C'est vrai que pour la biochimie, c'est plus subtil… Je relève Eau métabolique… à coordonner avec Hydratation (physiologie) ? Je me demande si un article dédié sur l'eau en biochimie ne serait pas utile… après une reprise de l'articulation des articles entre eux, et obtention d'un contenu significatif. Pfiou plus je regarde, plus je constate que le thème est désordonné : je relève Hydrophile et Hydrophobie (physique). Faudra homogénéiser les titres un jour! Borvan53 (discuter) 8 juillet 2017 à 23:22 (CEST)
  1. Contre L'article sur l'eau doit parler de la pluie et du beau temps, du Sahara, des cumulonimbus mais sûrement pas de la structure de la molécule et de ses propriétés quantiques. Tout ce qui a trait à la chimie et la physique de l'eau devrait être transféré dans l'article molécule d'eau.Malosse [Un problème de météo ou de planeur?] 8 juillet 2017 à 22:43 (CEST)

chaleurs latentes de changements d'états[modifier le code]

Dans les caractéristiques il manque les chaleurs latentes de changement d'état solide-liquide (80 cal/g.° d'après mes souvenirs d'école) et liquide-vapeur. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Smiquar (discuter), le 4 août 2017 à 13:32 (CEST).

Je reviens sur ma discussion - que je n'avais pas su signer veuillez m'en excuser. D'abord je me suis un peu trompé dans l'unité de chaleur latente, ce ne sont pas des cal/g.° mais des cal/g puisque pendant le changement d'état la température reste constante. Ensuite je me suis aperçu que - les chaleurs latentes de l'eau sont décrites dans Wikipédia, mais ailleurs - le terme 'chaleur latente' (que j'ai appris à l'école vers 1970) semble aujourd'hui obsolète, remplacé par 'enthalpie de changement d'état' - l'unité plus communément utilisée aujourd'hui est le kJ/kg, à mon regret car en cal/g ça donnait des chiffres ronds (80 calories pour passer 1 gramme d'eau à 0° de l'état solide à liquide, et 1 calorie pour échauffer 1 gramme d'eau liquide de 1 degré). Ainsi les valeurs sont : 334 kJ/kg à 0° pour la fusion et 2 264,76 kJ/kg à 100° pour la vaporisation. Je trouve qu'il est important de mentionner ces données dans le tableau des caractéristiques et même de les commenter dans l'article principal. En effet l'enthalpie de fusion élevée donne à la glace fondante un énorme pouvoir de tampon thermique à 0° : il faut se rendre compte que pour faire fondre un morceau de glace à 0° sans que sa température augmente il faut lui fournir autant de chaleur que pour l'échauffer ensuite de 80° ! Ce qui permet notamment de conserver longtemps des aliments au frais à l'étal sur un lit de glaçons, et aussi peut-être à la banquise de jouer un rôle régulateur thermique important sur le climat terrestre. L'enthalpie de vaporisation est quant à elle encore bien plus élevée, ce qui permet par exemple d'oublier un peu une casserole d'eau sur le feu sans que tout s'évapore et que la température s'envole. Je ne me sens pas de niveau pour intervenir sur l'article, je laisse ce soin à l'auteur ou un scientifique. --Smiquar (discuter) 18 mars 2018 à 04:11 (CET)

Salut ! Sourire
En fait, si tu avais mieux regardé, tu aurais trouvé ces grandeurs (commentées) dans l'article (§ L'eau comme fluide thermodynamique) et bien d'autres encore ! Papatt (discuter) 18 mars 2018 à 12:30 (CET)

L'eau est-elle la propriété des chimistes ?[modifier le code]

Je me suis bien fait chier à tenter d'améliorer l'introduction de l'article (en fait juste le premier paragraphe, sauf détail), pour qu'elle soit un peu moins réductionnniste et scientiste, qu'elle présente une vision plus globale et aussi plus "naturelle" de l'eau, sujet de l'article : voici ma version :

« L'eau est une substance (une matière) liquide, présente en abondance sur Terre et dans le sous-sol, essentielle à la vie, et composée en majorité de molécules d'eau. En chimie et dans un sens abstrait, l'eau est un composé chimique ou une substance chimique idéale constituée uniquement de molécules H2O. Ce composé est très stable et néanmoins très réactif. L'eau liquide est aussi un excellent solvant. De ce point de vue scientifique et abstrait, l'eau au sens courant désigne une solution aqueuse diluée qui comprend en fait de nombreuses autres substances dissoutes ou en suspension (eau douce, eau potable, eau de mer, eau de chauxetc.). »

Cette modification a été annulée avec le commentaire suivant :

« (Annulation de la modification de Denispir (d) non, ça ne va pas : (1) on ne peut pas dire que c'est une substance liquide composée en majorité de molécules d'eau, c'est mélanger la lange courante (« liquide ») et le langage scientifique ; (2) on ne peut pas dire qu'« au sens abstrait » c'est un composé chimique) »

— Ariel_Provost

Or, j'ai l'outrecuidance d'affirmer que durant 99,99999…% de la vie sur Terre, et pour 99,99999…% des humains, l'eau a eu l'outrecuidance d'exister sans le soutien, moral ou autre, des chimistes. Et oui, l'eau, c'est liquide, on peut même dire sans crainte que l'eau, ça mouille… Et non, l'eau n'appartient pas aux scientistes. Et oui, le sens du terme eau en chimie est bien abstrait, càd non situé dans la réalité, c'est un concept idéal et même purement idéel. (Comparez ma version avec le début de l'intro de l'article actuel.) ⟨ la vita e estranj ⟩ (discuter) 8 septembre 2019 à 11:01 (CEST)

PS : D'ailleurs, l'article ne donne pas seulement une vision de chimiste de l'eau, mais aussi des points de vue alimentaire, politique, économique, et symbolique. Il faudrait donc améliorer à nouveau l'intro pour refléter le contenu réel. ⟨ la vita e estranj ⟩ (discuter) 8 septembre 2019 à 11:01 (CEST)

Bonjour Denispir Bonjour. Je ne suis pas contre distinguer dans le RI l'eau de la langue courante de l'eau du langage scientifique. Si j'ai annulé votre modification c'est que j'ai pensé que la nouvelle formulation était plus mauvaise que la précédente, notamment parce qu'elle disait explicitement que l'eau est (toujours) liquide ! Je pensais que vous chercheriez une meilleure formulation, et à défaut je me proposais d'y réfléchir de mon côté. Maintenant que le sujet est sur la table, je pense qu'avec d'autres contributeurs on pourra atteindre un consensus. Avec s'il vous plaît un peu plus de considération : tous les lecteurs ayant fait des études scientifiques ne sont pas des « scientistes » ! — Ariel (discuter) 8 septembre 2019 à 10:10 (CEST)
Bonjour Ariel Provost Bonjour [Je ne mets pas de décalages car ça empêche de bien structurer le texte.] [Attention, vous causez à qq'un qui a bcp bcp discuté et réfléchi à ce genre de chz-là. Ca veut pas dire que j'ai mieux raison, mais que si vous vous contentez d'idées réflexes (cf. idéologies) pour répondre, eh bien soit vous vous coulez vous-même, soit on aboutit à un dialogue de sourds. Notez aussi que j'ai moi-même une formation techno-scientifique, et surtout poursuis une immense enquête poly-disciplinaire.]
J'apprécie et approuve votre point de vue et votre proposition. Je vous suis donc, avec 3 réserves :
  • La vision plus globale de l'eau, qui est aussi infiniment plus commune et certainement plus naturelle, est selon moi non seulement première mais principale, et aussi plus juste. Ne serait-ce, justement, que parce qu'elle est plus globale donc moins réductionniste. Pour être correct, il faut donc la présenter clairement, puis définir le sens du chimiste comme un décalage (abstrait) par rapport à la vision commune. (Il vaut mieux partir du sens scientifique et le présenter comme juste lorsque celui-ci corrige une erreur manifeste du sens commun ; or là ce n'est pas le cas, c'est plutôt l'inverse en fait. La notion de substance chimique pure (même s'il en existait aussi dans la nature) et "multi-états", est complètement abstraite et artificielle.)
  • Oui, il existe des scientifiques non-scientistes, j'en connais ; et j'ai une grande affection et admiration pour tous les vrais chercheurs, un peu quêteurs ; on me dit parfois qu'à ma façon (systémique & polymathe) j'en suis un. Mais il est bien scientiste de vouloir présenter surtout et avant tout une vision chimiste de l'eau, surtout dans l'intro, et de présupposer que cette vision est une vérité. [Eh non, la science ne décrit pas la réalité, ça aussi c'est scientiste, mais des constructions abstraites souvent totalement dépourvues de référents qui soient des "choses" (phénomènes existants).]
  • Eh si, l'eau est liquide. L'eau, la vapeur, la glace, ce sont des choses (phénomènes) bien différents. L'idée qu'elles sont en quelque sorte, mais vrai-ment, "la même chose", est non seulement abstraite, artificielle, et réductionniste (à la molécule), mais totalement et fondamentalement fausse. Sortez qq instants de la vision purement chimiste (que vous en soyez ou ou pas, on nous a conditionnés à ça), et avec un peu de chance ça va vous apparaître comme litéralement une évidence : un fait qu'il suffit d'observer pour le savoir, au moins intuitivement. Sinon, rationnellement, il suffit d'en lister les différences (physiques, biologiques, chimiques, alimentaires, techniques…), alors qu'elles n'ont seul qu'un point commun.
Plus :
  • Dans notre cas, présenter principalement la vision commune de l'eau permet facilement et "naturellement" d'introduire les autres aspects de l'eau (alimentaire, politique, économique, et symbolique), et donc d'améliorer l'intro pour refléter l'article.
J'ajoute, à propos de la discussion sur l'éventuelle fusion de cet article-ci avec molécule d'eau (section 21 ci-dessus), et aussi pê l'eau purifiée, que moi je ferais plutôt un article du genre eau (sciences physiques) avec des données physique, chimique, biologique, géologiques… article qui incluerait des infos sur la molécule et sa réactivité, sur l'eau pure, et sur ses "états" (au sens physique)… Un résumé de cet article-là aurait une large place dans celui-ci. Je mentionne ça ici car ses 2 débats se recouvrent en partie.
Je suis assez d'accord pour ouvrir Wikipédia aux thèses "communes" ( ? ), mais très peu pour les opposer aux théories scientifiques, surtout si l'on confond scientifique et scientiste ! Et surtout sur l'eau, siège des théories naturelles les plus catastrophiques. Et l'expression "d'un point de vue scientifique et abstrait" me parait lunaire. Donc je suis assez d'accord avec l'annulation de Ariel Provost, qui, par dessus le marché, a pris la peine de l'expliquer, ce qui est trop rare de nos jours sur wikipédia. Maintenant, il se peut très bien que l'acceptation humaine de l'eau (peut-être dirait-on "culturelle" aujourd'hui ? ), certes tout aussi réelle que l'acceptation scientifique, soit présentée dans l'article. Ça l'est déjà, il me semble. Mais, si c'est sur la base d'idées qu'il suffirait d'observer un fait pour le savoir intuitivement, que nous serions conditionnés par les scientistes, car il serait bien évident que la glace et l'eau ça ne serait pas la même chose, non. (surtout qu'aucun scientifique, aucun chimiste, le dirait, c'est un faux procès ; au contraire, scientifiques et chimistes proposent une explication précise de la différence entre glace et eau liquide). --Touam (discuter) 11 septembre 2019 à 10:11 (CEST)