Suspension (chimie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
De la farine suspendue dans de l'eau

En chimie, l'Union internationale de chimie pure et appliquée définit une suspension comme une dispersion d'un solide dans un liquide (suspension liquide) ou d'un solide dans un solide (dispersion solide)[1]. Certaines de ces suspensions peuvent être des dispersions colloïdales, un "colloïde", ou "système colloïdal" correspondant comme un état de subdivision particulier de la matière, avec des molécules ou des particules faites de plusieurs molécules dispersées dans un mileu dont au moins une dimension, dans une direction donnée, est entre un nanomètre (milliardième de mètre) ou un micromètre (millionième de mètre); sont également considérés comme colloïdaux des systèmes qui comportent des discontinuités de cet ordre de grandeur[1].

Quelques exemples[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) IUPAC Compendium of Chemical Terminology: Gold Book, IUPAC, (ISBN 978-0-9678550-9-7, DOI 10.1351/goldbook., lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]