Deuxième épître de Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

II Pierre
Image illustrative de l’article Deuxième épître de Pierre
Le papyrus Bodmer VIII contenant la fin de la deuxième épître de Pierre, Bibliothèque apostolique vaticane

Auteur traditionnel Pierre
Datation traditionnelle vers 64
Nombre de chapitres 3
Canon chrétien Épîtres catholiques
Codex liturgique copte contenant des passages de la deuxième épître de Pierre, musée du Louvre

La deuxième épître de Pierre est un livre du Nouveau Testament. Elle est envoyée par « Simon Pierre, esclave et apôtre de Jésus-Christ » (1:1).

Datation[modifier | modifier le code]

Certains exégètes représentant la critique moderne considèrent qu'il s'agit de l'écrit le plus tardif du Nouveau Testament. Schlosser et Brown par exemple proposent une datation autour de 130[1],[2].

Les raisons sont le parallélisme entre les chapitres 2 et 3 et l'épître de Jude (le texte est presque identique, la principale différence étant l'absence des citations des livres apocryphes de l'Ancien Testament, ce qui amène ces exégètes à dater la deuxième épître de Pierre après l'événement qu'ils considèrent comme le moment de fixation du canon juif de l'Ancien Testament à Jamnia), le fait que les lettres de Paul sont constituées en recueil et considérées comme Écriture sainte (2P 3, 15s), l'évocation de la disparition de la première génération chrétienne (2P 3, 2 et 3,4b). Par ailleurs, Clément de Rome et Irénée de Lyon ne connaissent qu'une seule Épître de Pierre.

D'autres exégètes, qui tiennent une position plus traditionnelle, datent l'épître des années 60. L'on peut se référer au texte même et aux témoignages de l'Église ancienne[3] . L'auteur serait alors Pierre, éventuellement par l'intermédiaire d'un secrétaire[4],[5].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le chapitre 1 exhorte les saints à affermir leur vocation et leur élection. Le chapitre 2 met en garde contre les faux docteurs. Le chapitre 3 parle des derniers jours et de la seconde venue du Christ.

Références[modifier | modifier le code]

  1. J. Schlosser, « La deuxième épître de Pierre », dans Introduction au Nouveau Testament, sous la dir. de D. Marguerat, Genève, Labor et Fides, 2001.
  2. R.E. Brown, Que sait-on du Nouveau Testament?, Paris, Bayard, 2000.
  3. A.D. Baum, Pseudepigraphie und literarische Fälschung im frühen Christentum, WUNT 2/138, Tübingen, Mohr Siebeck, 2001
  4. A. Kuen, Introduction au Nouveau Testament, tome 3 : Les épîtres générales, Saint-Légier, Éditions Emmaüs, 1996
  5. (en) D. A. Carson, D.J. Moo et L. Morris, An Introduction to the New Testament, Zondervan, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :