Troisième épître de Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
III Jean
Auteur traditionnel Jean
Auteur(s) selon l'exégèse inconnu, issu de l'école johannique
Datation historique vers 110
Nombre de chapitres 1
Canon chrétien Épîtres catholiques
Précédent II Jean Jude Suivant

La Troisième épître de Jean est un livre du Nouveau Testament.

Auteur, lieu et date de production[modifier | modifier le code]

L'auteur de cette épître et des deux précédentes ne donne pas son nom mais se nomme l'« Ancien » qui est à considérer comme une figure importante de l'école johannique et dont l'assimilation parfois propose à Jean le Presbytre relève de la conjecture. La lettre provient d'Asie Mineure, peut-être d'Éphèse, où elle a été rédigée vers 110[1]

Contenu[modifier | modifier le code]

Jean félicite quelqu'un du nom de Gaïus pour sa fidélité et l'aide qu'il apporte à ceux qui aiment la vérité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Zumstein, « Les épîtres johanniques », dans Daniel Marguerat (dir.), Introduction au Nouveau Testament, Labor et Fides,‎ , 4e éd. (1re éd. 2001), p. 408

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]