Épître aux Éphésiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éphésiens
Image illustrative de l’article Épître aux Éphésiens
Manuscrit de la première page de l'Épître aux Éphésiens, vers 1300

Auteur traditionnel Paul
Auteur(s) selon l'exégèse disciples de Paul
Datation traditionnelle vers 61
Datation historique vers 80-100
Nombre de chapitres 6
Canon biblique Épîtres pauliniennes

L'Épître aux Éphésiens est un livre du Nouveau Testament. Le texte est constitué d'une lettre attribuée à l'apôtre Paul et adressée à l'Église d'Éphèse (située dans l'actuelle Turquie).

Authenticité[modifier | modifier le code]

Seules sept des épîtres attribuées à Paul sont jugées authentiques par la majorité des chercheurs : Rm, 1 Co, 2 Co, Ga, Ph, 1 Th et Phm. On les appelle « épîtres proto-pauliniennes »[1].

Les autres sont les trois « épîtres deutéro-pauliniennes », rédigées par des disciples directs de Paul (Ép, Col et 2 Th), et enfin les trois « épîtres trito-pauliniennes » ou « pastorales », dues à des disciples plus tardifs (1 Tm, 2 Tm et Tt)[1].

Selon la tradition chrétienne, Paul de Tarse aurait écrit cette lettre alors qu'il se trouvait à Rome, vers 61-62. Cependant, de nombreux critiques ont mis en doute l'attribution de cette lettre à Paul et estiment qu'elle pourrait avoir été écrite une vingtaine d'années après sa mort (entre 80 et 100), tout comme les Épîtres pastorales[2],[3],[4].

Résumé[modifier | modifier le code]

L'épître débute par une salutation, un hymne christologique puis une prière aux Éphésiens (1).

Section doctrinale[modifier | modifier le code]

Salut personnel (1-10)[modifier | modifier le code]

Dieu nous sauve de la mort, par le moyen de la foi en Lui.

Les versets 1 à 3 décrivent cette condition tragique dans laquelle nous avons tous “ marché autrefois ”, en particulier nous, les gens des nations

En se donnant comme exemple (1-9), Paul dévoile la vocation de l'Église (10-12), pour laquelle il prie (13-21).

Salut communautaire (11-22)[modifier | modifier le code]

La vie avec le Christ n'est pas réservée à certains "élus" mais elle est pour tous les hommes.

Section pratique[modifier | modifier le code]

Suit un encouragement, à la communauté d'Éphèse pour vivre dans l'unité et la paix (4,1-4,16), et à chacun pour vivre en homme nouveau, comme Fils de lumière ; ce qui a des conséquences pratiques pour la vie de tous les jours (4,17-5,21), notamment entre époux, parents et enfants, maîtres et serviteurs (5,22-6,9).

Enfin, il révèle quelles sont les armes de Dieu pour combattre les ténèbres (6,10-18) et conclut par une demande d'intercession et une bénédiction (6,19-24).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François Vouga, « Le corpus paulinien », in Daniel Marguerat (dir.), Introduction au Nouveau Testament : Son histoire, son écriture, sa théologie, Labor et Fides, 2008 (ISBN 978-2-8309-1289-0), p. 164-165.
  2. Bart D. Ehrman, The New Testament: A Historical Introduction to the Early Christian Writings, New York, Oxford, , 381–384 p. (ISBN 0-19-515462-2).
  3. « USCCB – NAB – Ephesians – Introduction » [archive du ] (consulté le ).
  4. Markus Barth, Ephesians: Introduction, Translation, and Commentary on Chapters 1–3 (New York: Doubleday and Company Inc., 1974), p. 50–51.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • François Vouga, Une société en chantier : Chrétiens au cœur de la mondialisation selon l'épître aux Éphésiens, éditions du Moulin, 2005