Première épître aux Thessaloniciens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

I Thessaloniciens
Image illustrative de l’article Première épître aux Thessaloniciens
La première page de la première épître aux Thessaloniciens dans le Minuscule 699.

Auteur traditionnel Paul
Datation traditionnelle vers 51
Nombre de chapitres 5
Canon chrétien Épîtres pauliniennes

La première épître aux Thessaloniciens est un livre du Nouveau Testament.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'épître est envoyée par l'apôtre Paul, depuis la ville de Corinthe, à l'Église de Thessalonique, au cours de sa première visite en Europe. Selon toute vraisemblance, elle a été écrite en 50-51. De ce fait, il s'agit du plus ancien écrit du Nouveau Testament.

Son œuvre en Thessalonique est décrite dans Actes 17. Il voulait y retourner mais ne put le faire (1 Th 2:18). Il envoya donc Timothée réconforter les convertis et leur dire comment il allait. Il écrivit la première épître pour exprimer sa gratitude lors du retour de Timothée.

Cette épître est jugée authentique par les spécialistes.

Résumé[modifier | modifier le code]

Soutien de Paul à l'église de Thessalonique[modifier | modifier le code]

Après des actions de grâce (1,1-3) et la louange des mérites de l'église de Thessalonique (1,4-10); Paul rappelle la manière dont il les a évangélisés (2,1-12). Malgré les obstacles, leur foi est pour lui une source de joie et de gloire (2,13-20). N'ayant pu venir les visiter lui-même pour les affermir dans la foi, il leur a envoyé Timothée qui lui a rapporté de bonnes nouvelles à leur sujet (3,1-9). Par sa prière, Paul continue à les soutenir (3,10-13).

Enseignements sur le comportement des chrétiens[modifier | modifier le code]

Paul leur rappelle certains préceptes relatifs à la maîtrise du corps et de ses passions (4,1-5), à l'honnêteté et au désintéressement (4,6-8), à l'amour fraternel (4,9-10) et au travail (4,11-12). Il les enseigne ensuite sur la résurrection des morts (4,13-15) et sur la venue du Seigneur (4,16-18), dont il développe le contexte et la préparation (5,1-11). Il termine sa lettre par des recommandations diverses (5,12-25) puis des salutations (5,26-28).

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simon Légasse, Les Épîtres de Paul aux Thessaloniciens, Cerf, 1999, 464 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]