Crisolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Crisolles
Crisolles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Compiègne
Canton Noyon
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Noyonnais
Code postal 60400
Code commune 60181
Démographie
Population
municipale
957 hab. (2016 en diminution de 7,8 % par rapport à 2011)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 20″ nord, 3° 01′ 01″ est
Altitude Min. 48 m
Max. 181 m
Superficie 10,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Crisolles

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Crisolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Crisolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Crisolles

Crisolles est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2014[1] Gérard Lecomte PS  
2014[1] 2015 Gérard Delanef SE Élection annulée par le Conseil d’État

Les élections municipales de 2014 ont été annulées par le Tribunal administratif d'Amiens le 27 mai 2014. Le nouveau maire, élu à une voix près face à une autre tête de liste, s'étant pourvu devant le Conseil d'État[2], celui-ci a annulé définitivement les deux tours des élections le 27 mai 2015 et une délégation spéciale mise en place pour administrer la commune dans l'attente d'un nouveau scrutin qui a été organisé le 5 juillet 2015[3], au terme duquel la liste conduite par Gérard Delanef (SE) a remporté l'élection avec 174 de plus que celle d’Annie Lalanne-Kesteman (SE) et 220 de plus que celle de Gérard Lecomte (SE)[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 957 habitants[Note 1], en diminution de 7,8 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
376348496530506506513493492
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
483527552572574497474516493
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
546522532391528562487521553
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
5985895607688729851 0171 038957
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 22,5 %, 30 à 44 ans = 20,5 %, 45 à 59 ans = 23,9 %, plus de 60 ans = 11,8 %) ;
  • 50,1 % de femmes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 22,2 %, 45 à 59 ans = 21,4 %, plus de 60 ans = 16,7 %).
Pyramide des âges à Crisolles en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,6 
3,9 
75 à 89 ans
5,5 
7,7 
60 à 74 ans
10,6 
23,9 
45 à 59 ans
21,4 
20,5 
30 à 44 ans
22,2 
22,5 
15 à 29 ans
19,0 
21,3 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Crisolles

Les armes de Crisolles se blasonnent ainsi :

D'argent, à l'arc de gueule posé en barre ; au renard rampant d'azur, posé en bande et brochant sur l'arc ; à la bordure d'azur, chargée : en chef d'une croix pattée d'or accompagnée aux angles de deux besants d'argent ; sur les flancs deux calices d'or ; en pointe d'une billette couchée d'argent, accompagnée sur les flancs de deux autres besants du même

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marcel Poulin (Ham, 25 décembre 1899 - Stassfurt, 3 décembre 1944).
Maire du village dans les années 1930-40 et propriétaire de la sucrerie de l'époque, ainsi que de celles de Quesmy, Muirancourt, Sermaize et Ercheux (Somme).
Marcel Poulin a participé activement à la Résistance dans le Noyonnais durant la Seconde Guerre mondiale. Il est mort en déportation le 3 décembre 1944 d'un œdème pulmonaire.
La commune de Crisolles lui a rendu hommage en donnant son nom à une rue et en érigeant un monument à son effigie sur la place du village[11].

Activités associatives, culturelles, sportives[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « CRISOLLES (60) Un maire élu, et... trois démissions : L’ex-adjointe Annie Lalanne-Kesteman et ses colistiers ont démissionné vendredi lors de l’élection Gérard Delanef comme nouveau maire de Crisolles (nord-est de l’Oise) », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2014).
  2. Pierre Pauma et Karine Leroy, « Le maire de Crisolles saisit le Conseil d’État et reste en place », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2014).
  3. « De nouvelles élections municipales programmées en juillet à Crisolles », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  4. Florent Hélaine, « Élections municipales à Crisolles : Gérard Delanef reprend son bien », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Évolution et structure de la population à Crisolles en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)
  11. Site de l'Académie d'Amiens