Bataille de Tazizaoute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bataille de Tazizaoute ou de Tazigzaoute entre dans le cadre des opérations de la guerre du Maroc, avant-dernier bastion de la résistance Amazighe au Haut Atlas Oriental, en 1932.Le Général Huré, commandant supérieur des troupes au Maroc, dirigeait personnellement les opérations. Il avait installé son PC à Boumia, cette bataille aura lieu dans les montagnes d'Agheddou zone montagneuse difficile d'accès .
Ce bastion de résistance fut vaincu, après tant d'efforts contre la résistance de Mouha Ou Hammou Zayani, celle de Mouha Ou Saïd Ouirra d'(El Ksiba), la résistance de Sidi Rehou des Ait Seghrouchen et celle de Abdelkrim El Khattabi !a Français avaient donc les mains libres pour réduire cette résistance et de se préparer à l'assaut finale au Haut Atlas (Saghro), marqué par la soumission de Assou Oubasslam.

Sidi El Mekki Amhaouch négocia sa reddition mettant ainsi terme à l'inutile carnage de la population et se rend au général Huré commandant en chef, il sera par la suite nommé caid des Aït Soukhmane.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Tazizaoute est un adjectif qui signifie en Tamazight « La verte » (tazizawt) en raison de la situation géographique de la région il s'agit d'un paysage alpestre, tourmenté, fait de gorges, de croupes, de ravines, de sommets aigus et boisé de cèdres et de chênes verts…

Déroulement[modifier | modifier le code]

Sidi El Mekki Amhaouch mena une farouche contre le premier groupement de la Région militaire de Meknès, sous les ordres du colonel Richert, fort de trois bataillons et les caïd Zayans engagés au côté des légionnaires notamment les caïds Amahrok, Moulay Hmad et Bouazza fils de Mouha Ou Hammou Zayani y touva la mort. Elle a eu lieu dans les ravins boisés de Tazizaoute, dans les montagnes d'Agheddou (région d'accès difficile se situant à une centaine de kilomètres au sud ouest de Tounfite. Les tribus ayant participé à cet événement: Aït Sidi Ali, Aït Sidi Yahya Ou Youssef, Ichequiren, Aït Ihand, Aït Amer, Aït Sidi Hsain (Aghbala), Aït Hnini (Tikajouine), Aït Hamou, les Aït Icha, des Aït Yahya, des Aït Soukhmane et des Aït Hdiddou.

La bataille de Tazizaoute dans la mémoire collective orale[1][modifier | modifier le code]

La poèsie Amazigh en tant qu'instrument de la narration historique integrée dans la tradition orale temoigne de cette bataille
mmut Buâzza, may ttabaâm a yimnayen S ixf ULEMSID ibbi wuzzal tassa nnes
Bouâzza est mort, cavaliers, inutile de
Charger vers Almsid, le fer a percé ses entrailles.
Ar ittru WEGHBALA allig isru IKWSAL ar ittru BUWATTAS, a TIZI n TURIRT
Aghbal pleur et fait pleurer Ikousal
Et Bouwatta, ô Tizi n Tewrirt
A TUNFIYT ttughen Saligan wessaght afella nnem ad d iâdel I sselk ad d iddu ghurrem
O Tounfiyt, les sénagalais s’activent,
Pour te relier au Chrétien par téléphone
Inna m BAB n WAYYAD a tizi n taqqat Han arumy ibedda d a nebdu g imyamazn
Bab n Wayyad te dit, ô col
Le colon est là et les combats s’annoncent.
Les attaques françaises se déroulent aussi sur la frontière maroco-algérienne. C’est ce que ce vers nous révèle sur la prise du village de Boubnib au Sud Est. Ha BUDNIB ijjmeâd ddunit lla ttemmenzaghn inselmen d irumin afella nnun Boudnib, centre d’intérêt du monde Théâtre d’affrontement entre chrétiens et musulmans.
Un autre poète exprime la défaite.
a- Yakk a Tazizawt ur ejjin i telli mayd ikkan ennigam
b- Eddan imghar, ettuttin isun urd iqqim umazigh
a- Tu es témoin ô Tazizawt ! aucune bataille ne t’égale
b- Les décideurs sont morts, les tribus décimées, il n y a plus d’amazighe.

  • Bouazza est le fils de Mouha Ou Hammou Zayani qui participa à la pacification du haut Atlas oriental au côté de la France .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie et référence[modifier | modifier le code]

  • [2]Résistances para-nationales chez les Ayt Sokhman et Ayt Yafelman dans le Haut Atlas marocain (1929-1933)

Liens Internes[modifier | modifier le code]

Autres figures de la résistance marocaine:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]