Homme de Steinheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Crâne de Steinheim)

Homme de Steinheim
Image illustrative de l’article Homme de Steinheim
Le crâne de Steinheim original
Coordonnées 48° 58′ 06″ nord, 9° 16′ 34″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bade-Wurtemberg
Localité voisine Steinheim an der Murr
Daté de 340 000 à 300 000 ans
Période géologique Pléistocène moyen
Époque géologique Paléolithique moyen
Découvert le 1933
Découvreur(s) Karl Sigrist
Âge 25 ans
Sexe féminin
Identifié à Homme de Néandertal
Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg
(Voir situation sur carte : Bade-Wurtemberg)
Homme de Steinheim
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Homme de Steinheim

L'Homme de Steinheim est le nom donné à un crâne humain fossile découvert en 1933 à Steinheim an der Murr, à 20 km au nord de Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Le fossile, daté d'environ 340 000 à 300 000 ans, est aujourd'hui majoritairement attribué à l'Homme de Néandertal.

Historique[modifier | modifier le code]

Le crâne de Steinheim a été trouvé le 24 juillet 1933 par Karl Sigrist, au cours de l'exploitation de sa gravière, à Steinheim an der Murr, au milieu d’un mur de gravier de 15 mètres de hauteur. Le paléontologue allemand Fritz Berckhemer est arrivé de Stuttgart sur place le jour même et a pu ainsi examiner la découverte encore insérée dans le mur[1].

Le fossile a été décrit en 1936 par Fritz Berckhemer, aidé de son assistant Max Böck[2]. Il a à cette occasion créé l'appellation Homo steinheimensis, qui n'a pas été retenue par la communauté scientifique.

Description[modifier | modifier le code]

Le crâne, jugé gracile, serait celui d'une femme d'environ 25 ans[3].

Le crâne est légèrement aplati par déformation taphonomique. Il présenterait une capacité crânienne de 1 110 à 1 200 cm3. D'autres auteurs l'évaluent à 1 179 ± 30 cm3 ou, en 2003, 1 270 ± 10 cm3 [4].

L'oreille interne du crâne possède une forme propre aux Néandertaliens[5].

Selon une étude de 2003, le crâne de Steinheim présente une déformation pathologique qui pourrait constituer la plus ancienne preuve de méningiome (tumeur au cerveau) connue[6],[7].

Datation[modifier | modifier le code]

L'âge du fossile est estimé entre 340 000 et 300 000 ans, correspondant à la période interglaciaire du stade isotopique 9.

Attribution[modifier | modifier le code]

Après avoir un temps été rattaché à l'espèce Homo heidelbergensis en raison de son ancienneté, le fossile est aujourd'hui généralement attribué à l'Homme de Néandertal[5].

En 2016, l'étude génétique des spécimens fossiles de la Sima de los Huesos, à Atapuerca, en Espagne, datés de 430 000 ans et attribués à l'Homme de Néandertal, a montré que cette espèce était bien plus ancienne que ce que l'on pensait jusque là.

Phylogénie des espèces récentes du genre Homo, d'après Strait, Grine & Fleagle (2015)[8], et Meyer & al. (2016)[9] :

 Homo  

 Homo antecessor †  Antecessor Skull.png






 Homo heidelbergensis




 Homo denisovensis



 Homo neanderthalensis †  Neanderthalensis Skull.png






 Homo rhodesiensis



 Homo sapiens   Sapiens Skull.png






Conservation[modifier | modifier le code]

Le fossile original est conservé au Musée de la Porte des Lions, à Stuttgart, qui fait partie du Musée national d'histoire naturelle de Stuttgart.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Karl Dietrich Adam, Der Urmensch von Steinheim an der Murr und seine Umwelt – Ein Lebensbild aus der Zeit vor einer viertel Million Jahren, Jahrbuch des Römisch-Germanischen Zentralmuseums, n° 35, 1988, p.3–23
  2. (de) Fritz Berckhemer, Der Urmenschenschädel aus den zwischeneiszeitlichen Fluß-Schottern von Steinheim an der Murr, Forschungen und Fortschritte - Nachrichtenblatt der Deutschen Wissenschaft und Technik, volume 12, n° 28, Berlin, 1936, p.349–350
  3. (de) Steinheimer Urmensch, foerderverein-urmensch-museum.de
  4. (en) Hermann Prossinger, Horst Seidler, Lothar Wicke, Dave Weaver, Wolfgang Recheis, Chris Stringer et Gerd B. Müller, « Electronic removal of encrustations inside the Steinheim cranium reveals paranasal sinus features and deformations, and provides a revised endocranial volume estimate », The Anatomical Record, vol. 273B, no 1,‎ , p. 132–42 (PMID 12833273, DOI 10.1002/ar.b.10022)
  5. a et b (en) Christopher Brian Stringer, The Origin of Our Species, Penguin / Allen Lane, 2011, p.60, (ISBN 978-1846141409)
  6. (en) Alfred Czarnetzki, Erwin Schwaderer, Carsten M. Pusch, Fossil record of meningioma, Lancet, volume 362, n° 9381, aout 2003, p.408 (ISSN 1474-547X), DOI:10.1016/S0140-6736(03)14044-5, PMID 12907030
  7. (de) Tübinger Forscher finden erstmals Schädeltumor bei frühen Menschen, université de Tübingen, 11 aout 2003
  8. [Strait, Grine & Fleagle 2015] (en) David Strait, Frederick Grine et John Fleagle, « Analyzing Hominin Phylogeny : Cladistic Approach », dans Winfried Henke & Ian Tattersall, Handbook of Paleoanthropology, (ISBN 9783642399787, lire en ligne), p. 1989-2014.
  9. [Meyer et al. 2016] (en) Matthias Meyer et al., « Nuclear DNA sequences from the Middle Pleistocene Sima de los Huesos hominins », Nature, vol. 531, no 7595,‎ , p. 504-507 (DOI 10.1038/nature17405, résumé).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]