Courbu blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courbu Blanc B
Courbu blanc
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le courbu blanc est un cépage de France de raisins blanc.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le courbu blanc est un cépage du Sud-Ouest entrant dans l’appellation jurançon.

Le courbu noir est probablement la variété noire du courbu blanc. Le Petit Courbu est également très semblable au courbu blanc.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau cotonneux blanc à liseré carminé.
  • Jeune feuilles duveteuses, vertes, à plages bronzées
  • Feuilles adultes, à 3 lobes (rarement 5 lobes) avec des sinus latéraux larges et à fonds concaves, un sinus pétiolaire en lyre étroite, dents ogivales et moyennes, un limbe aranéeux.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de troisième époque hâtive: 25 jours après le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont petites et les baies sont de taille petite. La grappe est cylindrique, parfois ailée. Le cépage est vigoureux et fertile avec une taille généreuse. Il est légèrement sensible à la pourriture grise, à l'oïdium et à la cochylis.

Les vins sont de grande qualité, fin, plutôt neutre et souple. Le courbu blanc est souvent vinifié avec le petit manseng.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Bordeleza zuria au pays basque espagnol
  • Cougnet dans l’appellation Pacherenc du Vic-Bilh
  • Courbu Blanc, Courbu Petit, Courtoisie à Portet
  • Vieux Pacherenc à Lembeye
  • Xuri Cerratia au pays basque.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 (ISBN 2-0123633-18)