Petit Courbu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la vigne et le vin
Cet article est une ébauche concernant la vigne et le vin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Petit Courbu B
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le Petit Courbu B[1] est un cépage blanc français.

Origine[modifier | modifier le code]

Il est cultivé dans le vignoble du Sud-Ouest et plus particulièrement dans le piémont pyrénéen. (Jurançon, Pacherenc du Vic-Bilh ou Côtes de saint-mont).

Afin de préserver les réserves génétiques de ce cépage rare, une collection de clones a été mise en place. Dans cette population, deux clones ont été agréés. Ils sont disponibles à la multiplication en pépinière. Ils portent les numéros 813 et 885. Le premier est un peu plus productif.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

Le petit courbu présente une extrémité de rameau cotonneux. Les jeunes feuilles sont carminées à plages bronzées.
Le rameau comporte de nombreuses vrilles qui s'enroulent entre elles.
Les feuilles adultes sont de taille moyenne, pentagonales à trois ou cinq lobes. Le sinus pétiolaire est peu ouvert, voire à lobes chevauchants. Les sinus latéraux sont profonds et ouverts. La dentelure du lord du limbe est très courte, à bords convexes ou droits. Le limbe est légèrement révoluté, fortement bullé, voire gaufré.
Les grappes sont petites et les baies très petites et de forme arrondie.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Culturales[modifier | modifier le code]

Ce cépage est peu vigoureux et un petit producteur. Il doit être taillé long pour permettre une récolte significative.

Sensibilité aux maladies[modifier | modifier le code]

Il se montre assez sensible à la pourriture grise.

Technologiques[modifier | modifier le code]

Il donne des vins très fins, aromatiques. Rarement commercialisé seul, il est souvent utilisé en association avec l'Arrufiac et le petit manseng. Il apporte à l'assemblage complexité et équilibre, que ce soit pour des vins secs ou moelleux.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet, le Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000

ISBN 2-0123633-18

  • ENTAV-INRA-ENSAM-ONIVINS, Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, Paris, ENTAV éditeur, (ISBN 978-2-9509682-0-3 et 2-9509682-0-1), p. 204 et 328