Lavastrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lavastrie
Le barrage de Grandval sur la commune de Lavastrie
Le barrage de Grandval sur la commune de Lavastrie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Arrondissement de Saint-Flour
Canton Neuvéglise
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jeanine Richard
2017-2020
Code postal 15260
Code commune 15099
Démographie
Population 263 hab. (2014)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 56′ 10″ nord, 3° 02′ 35″ est
Altitude Min. 660 m
Max. 1 042 m
Superficie 24,14 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Neuvéglise-sur-Truyère
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 15.svg
Lavastrie

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 15.svg
Lavastrie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lavastrie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lavastrie

Lavastrie est une ancienne commune française, située dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle a fusionné le 1er janvier 2017 avec les communes d'Oradour, Neuvéglise et Sériers pour constituer la commune nouvelle de Neuvéglise-sur-Truyère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Massif central, la commune se compose de nombreux villages (Chaussines, Grandval, Combret, La Rochette, La Brugère, Fauges, Polignac, Montbrun, Serres, Le Mas, Tarrieux, Fontbonne, Robis, Chamalières et Levers).


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lavastrie
Sériers Alleuze
Neuvéglise Lavastrie
Saint-Martial Fridefont

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est bordée au sud et au sud-est par la Truyère (lacs de retenue du barrage de Lanau et très partiellement, celui du barrage de Grandval.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie du Vicomté de Carlat.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 en cours Jeanine Richard SE Retraitée
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1985 Henri Gaston    
1985 mars 1996 Jean Vigier    
mars 1996 mars 2001 Marius Demaria    
mars 2001 décembre 2016 Jeanine Richard[1] SE Retraitée

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 263 habitants, en augmentation de 15,86 % par rapport à 2009 (Cantal : -1,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
872 835 966 939 901 955 740 706 645
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
670 624 650 567 562 591 637 588 548
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
545 573 514 502 521 503 431 520 345
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
584 388 303 276 241 224 225 262 263
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

À côté de Lavastrie se trouve un lieu-dit nommé Bennac. Village fermier autrefois, deux exploitants y sont encore domiciliés. Sur 13 habitations, 9 sont habitées en permanence, deux sont inoccupées, 1 est devenue résidence secondaire et la coopérative laitière a été transformée en gîte. Ce sont 17 personnes qui vivent dans ce village.

Tout près, Chaussines, un village qui renaît après avoir été inhabité pendant plusieurs années ; une première famille s'y installe en 1991 et aujourd'hui ce sont deux familles à l'année qui ont investi deux des quatre maisons existantes. Les deux autres demeurent des résidences secondaires !

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires du Cantal, site de la préfecture du Cantal (consulté le 17 juillet 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]