Cinquième Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le terme de Cinquième Suisse désigne le groupe des Suisses de l'étranger. Il est notamment utilisé lors de commentaires après des votations ou des élections.

Les Suisses de l'étranger peuvent voter depuis le 1er juillet 1992. Ils ont la possibilité de voter par correspondance sur le plan fédéral et dans certains cantons il est même possible de le faire au plan cantonal et communal.

Plus de 703 640[1] expatriés (2011) sont recensés dont 143 000 sont inscrits dans les registres électoraux[2]. Parmi ceux-ci, 70 % ont la double nationalité[3].

En 2012, ce chiffre s'élevait à 716 000 Suisses vivant à l'étranger[4] et en 2013, à 732 183, soit à peu près 10 % de la population suisse et l'équivalent du troisième canton le plus peuplé de Suisse, celui de Vaud[5]. En 2014, les chiffres sont encore en augmentation avec une hausse de 2 %, le nombre s'établit à 746 885[6].

Étymologie[modifier | modifier le code]

À partir de la Première Guerre mondiale, la Nouvelle société helvétique postule l'existence d'une « quatrième Suisse » désignant les suisses de l'étranger[7]. Suite à la reconnaissance du romanche comme quatrième langue nationale en 1938, l'expression désignant les suisses de l'étranger est devenue la « cinquième Suisse »[7].

Communautés suisses à l’étranger (2016)[8][modifier | modifier le code]

Pays Nombre de résidents
1. France 200 730
2. Allemagne 89 390
3. États-Unis 81 075
4. Italie 51 895
5. Canada 40 280
6. Grande-Bretagne 34 971
7. Espagne 25 168
8. Australie 25 148
9. Israël 19 433
10. Argentine 15 816
11. Brésil 15 321
... Sao Tomé-et-Principe 1

Communautés suisses à l’étranger (2013)[9][modifier | modifier le code]

Pays Nombre de résidents
1. France 191 362
2. Allemagne 82 626
3. États-Unis 77 520
4. Italie 50 716
5. Canada 39 253
6. Grande-Bretagne 31 501
7. Espagne 24 242
8. Australie 24 007
9. Israël 16 913
10. Argentine 15 864
11. Brésil 15 299
... Sao Tomé-et-Principe 1
... Micronésie 1
... Kiribati 1

Communautés suisses à l’étranger (2011)[modifier | modifier le code]

Pays Nombre de résidents
1. France 183 754
2. Allemagne 79 050
3. États-Unis 75 537
4. Italie 49 555
5. Canada 39 045
6. Grande-Bretagne 29 778
7. Espagne 23 978
8. Australie 23 378
9. Argentine 15 715
10. Israël 15 172
11. Brésil 14 758


Communautés suisses à l’étranger (2006)[10][modifier | modifier le code]

Pays Nombre de résidents
1. France 171 732
2. Allemagne 72 384
3. États-Unis 71 984
4. Italie 47 012
5. Canada 36 374
6. Grande-Bretagne 27 326
7. Espagne 22 680
8. Australie 21 291
9. Argentine 15 061
10. Brésil 13 878
11. Autriche 13 380
12. Israël 12 011
13. Afrique du Sud 8 821
14. Nouvelle-Zélande 6 281
15. Thaïlande 4 849
16. Chine 2 794
17. Égypte 1 300
18. Tunisie 1 094

Communautés suisses à l’étranger (2003)[modifier | modifier le code]

Pays Nombre de résidents
1. France 163 034
2. États-Unis 70 994
3. Allemagne 69 619
4. Italie 44 544
5. Canada 35 794
6. Grande-Bretagne 26 139
7. Espagne 20 987
8. Australie 20 314
9. Argentine 14 631
10. Brésil 13 252
11. Autriche 12 840
12. Israël 10 712
13. Afrique du Sud 8 809


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Auslandschweizer-Statistik 2011, Organisation des Suisses de l'étranger, consulté le 2 novembre 2012
  2. Renouvellement du CSE pour la période 2013 - 2017, Organisation des Suisses de l'étranger, consulté le 2 novembre 2012
  3. Statistique des Suisses de l'étranger Consulté le 27 septembre 2007
  4. Près de 716’000 Suisses vivent à l’étranger, Communiqué de presse, consulté le 19 janvier 2013
  5. Statistiques 2013 des Suisses de l'étranger, aso.ch, consulté le 31 janvier 2014
  6. La cinquième Suisse continue de croître, Romandie.com, consulté le 30 janvier 2015
  7. a et b « Suisses de l'étranger » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  8. (de) Auslandschweizerstatistik 2016, DFAE, consulté le 3 avril 2017
  9. (de) Auslandschweizerstatistik 2013 nach Wohnländern und Konsularkreisen, DFAE, consulté le 31 janvier 2014
  10. [PDF] Source

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]