Chronologie de la ville de Batna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Présentation chronologique, par date, d'évènements historiques de la ville de Batna la capitale des Aures.

Sundial (PSF).svg
Article principal : Histoire de Batna.

De 1844 à 1860[modifier | modifier le code]

  • 1844, 12 février, un noyau militaire est fondé par l'armée française au centre d’un relief accidenté de forêts[1] ;
  • 1845, La mosquée du Camp voit le jour ;
  • 1848, la ville de Batna voit le jour sur décret du 12 septembre, signé par Napoléon III ;
  • 1848, la ville prend le nom de Nouvelle Lambèse ;
  • Entre 1848 et 1860, la population est de 24 209 habitants, dont 3 688 Européens et de 20 521 Indigènes[2] ;
  • 1849, 20 juin, la ville reprend le nom de Batna ;
  • 1851, ouverture des deux premières écoles (Jules-Ferry et Gambetta) et arrivée des Sœurs de la doctrine ;
  • 1853, installation d'un palais de justice de paix ;
  • 1855, Paludisme et choléra touchent les soldats et les ouvriers ;
  • 1858, une église est construite depuis 1855 et consacrée en 1863 ;
  • 1860, Batna devient une commune de plein exercice sur décret.

De 1861 à 1880[modifier | modifier le code]

  • 1865, début juin, l'empereur Napoléon III visite Batna ;
  • 1866, élection du premier conseil municipal et construction d'un hôpital militaire. Les Européens sont agacés par les vols que provoque la famine de 1866 et de 1867 dont souffrent les habitants de la région ;
  • 1867, 11 juillet, le choléra asiatique touche la subdivision de Batna : au 15 juillet, le nombre des malades présents à l’hôpital est de 47 (30 militaires, 15 civils européens, et 2 civils indigènes), le 21 juillet on en dénombre 85[3]. Un tremblement de terre fait de nombreuses victimes dans la ville la même année ;
  • 1871, Révolte des Mokrani : Batna est assiégée ;
  • 1875, construction du chemin de fer.

De 1881 à 1900[modifier | modifier le code]

De 1901 à 1920[modifier | modifier le code]

  • 1914-1918, les Ouled Soltane provoquent une guerre, 82 Européens morts.

De 1921 à 1940[modifier | modifier le code]

  • 1925, Irrigation du monument de consécration des morts de la première guerre mondiale, conçu par l'architecte Charles Montaland.

De 1941 à 1962[modifier | modifier le code]

De 1962 à 1985[modifier | modifier le code]

de 1986 à 2000[modifier | modifier le code]

de 2001 à aujourd’hui[modifier | modifier le code]

  • 2003, ouverture aux fidèles de la Grande mosquée 1er novembre 1954 ;
  • 2007 création de la première revue gratuite des AURES BATNA INFO
  • 2007, 7 septembre, un attentat-suicide commis peu de temps avant l'arrivée du président Abdelaziz Bouteflika fait 22 morts et 107 blessés[10] ;
  • 2010, 1er novembre, création du marathon Imadghassen ;
  • 2011, 9 janvier, émeutes : des jeunes habitants parmi lesquels figurent des jeunes diplômés-chômeurs dans les quartiers de Bouakal, Tamachite et Sonatiba bloquent les routes et lancent des pierres sur la police, aucune victime n'est signalée[11] ;
  • 2011, en 8 avril, la 45e finale de la Coupe d’Algérie séniors hommes de volley-ball, opposant le MB Béjaïa au NRBB Arréridj, est organisée dans la salle du complexe sportif du 1er novembre de Batna[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) RAPPORT FINAL D’UN PROJET DE RECHERCHE C N E P R U page 06
  2. (fr) Églises d'Algérie, Population des communes. 9B. Département de BATNA Consulter le 04.06.2011
  3. (fr) Mesures de préservation prises à Batna pendant le choléra de 1867 consulter en ligne
  4. (fr) GeneaWiki/Batna Consulter le 04.06.2011
  5. Mostéfa Merarda, Sept ans de maquis en Aures, chap. 1 (« Un jeune homme avant la révolution »)
  6. (fr) Le MTLD, le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (1947-1954), Jacques Simon
  7. Mostéfa Merarda, Sept ans de maquis en Aures, chap. 2 (« Novembre 1954, avec Grine Belkacem »), p. 36
  8. Jean-Pierre Marin (préf. Jean Deleplanque), Au forgeron de Batna, Paris, L'Harmattan, coll. « Graveurs de mémoire », , 493 p. (ISBN 2747593118, OCLC 123475998, lire en ligne), p. 268
  9. Ranking web of world Universities Consulté le 7 janvier 2012
  10. (fr) Algérie : 22 morts dans un attentat à Batna, Libération, édition du 8 septembre 2007
  11. (fr) Émeutes à Batna 2011: Nuit agitée dans la banlieue Consulté le 04.06.2011
  12. (fr) Volley-ball. Finale de la Coupe d’Algérie MBBJ – NRBBA vendredi à Batna Consulté le 18 septembre 2011 sur le site de Batna Info