Musée du martyre de la wilaya de Batna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée du martyre de la wilaya de Batna
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Ville Batna
Coordonnées 35° 31′ 31″ nord, 6° 11′ 53″ est
Informations générales
Date d’inauguration 22 mars 1997
Collections Art algérien
Superficie 780 m2

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Musée du martyre de la wilaya de Batna

Géolocalisation sur la carte : Batna

(Voir situation sur carte : Batna)
Musée du martyre de la wilaya de Batna

Le musée du martyre de la wilaya de Batna (ar : متحف المجاهد لولاية باتنة [1]), ouvert le 22 mars 1997, est situé sud-est de la ville de Batna, près du cimetière des martyrs de la révolution algérienne de la région et proche du centre anti-cancéreux de Batna ville[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’idée de la construction du musée provient de la wilaya de Batna, de la daïra de Batna et de l’organisation des martyrs de la wilaya de Batna dans les années 1980[3]. Ce projet a été envisagé en même temps que les projets de l’école régionale des beaux-arts de Batna et de l'institut régional de formation musicale de Batna, et d'un monument pour les martyrs d’une hauteur de 80 m qui porte le nom des martyrs de Batna de 1954 à 1962[3].

Mais aux raisons économiques de la commune au début des années 1990, le projet n’as pas pu être lancé. La salle d’exposition de 780 m2 a été ouverte le 22 mars 1997 par le ministre des martyrs, peu de temps après la demande de l'extension du musée qui fut communiqué le 25 mai 1997[3].

En mai 2002, le bureau d’étude et la société travaux publics et bâtiment (Sotraba) ont entamé les travaux pour l’extension du musée, jusqu’à sa fin en novembre 2004. Le 20 septembre 2004, le président Abdelaziz Bouteflika l’a inauguré[3].

Collection[modifier | modifier le code]

Salle d’exposition[modifier | modifier le code]

La salle d’exposition comporte une grande collection de photos historiques et quelques tableaux sur des thèmes d’histoire nationale[3].

Première galerie[modifier | modifier le code]

La première galerie représente la chronologie de l’histoire algérienne en photo avec des commentaires sur les évènements les plus importants. Les périodes des œuvres vont du début de l'Algérie jusqu'au 1er novembre 1954, date de révolution algérienne[3].

Deuxième galerie[modifier | modifier le code]

La deuxième galerie situe une autre période de l’histoire algérienne, allant de 8 mai 1945[3] à aujourd'hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]