Charlotte Motor Speedway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charlotte Motor Speedway
Image illustrative de l'article Charlotte Motor Speedway
Charlotte Motor Speedway
Anciens noms Charlotte Motor Speedway (1960-1998, 2010-présent)

Lowe's Motor Speedway (1998-2009)

Caractéristiques générales
Lieu 5555 Concord Parkway South
Concord, NC 28027
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 35° 21′ 03″ nord, 80° 41′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Charlotte Motor Speedway

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Nord

(Voir situation sur carte : Caroline du Nord)
Charlotte Motor Speedway

Géolocalisation sur la carte : Charlotte (Caroline du Nord)

(Voir situation sur carte : Charlotte (Caroline du Nord))
Charlotte Motor Speedway
Construction 1959
Ouverture 1960
Propriétaire Speedway Motorsports, Inc.
Exploitant Speedway Motorsports, Inc.
Coût de construction $1,25 million
Architecte Bruton Smith
Forme Quad-oval
Capacité Selon configuration
171,000 à 91,000 sièges[1],[2]
Événements

All-Star Challenge
Coca-Cola 600
Bank of America 500

Carquest Auto Parts 300
Dollar General 300

Quaker Steak and Lube 200
Dimensions
Longueur 2,414 km (1,5 miles)
Inclinaison Virages : 24°
Ligne droite : 5°

Le Charlotte Motor Speedway (auparavant Lowe's Motor Speedway) est un complexe automobile de type ovale classique utilisé en NASCAR. Il se trouve à Concord ville située dans la banlieue nord à 13 milles (20,921472 km) de Charlotte dans l'état de Caroline du Nord aux États-Unis[3].

Les courses NASCAR les plus renommées qui s'y dispute sont le Coca-Cola 600 disputé le weekend du Memorial Day, l'All-Star Race et le Bank of America 500.

Le speedway fut construit en 1959 par Bruton Smith et est considéré comme le circuit mère de la NASCAR puisque beaucoup d'écuries sont implantées dans la région de Charlotte. Le circuit est propriété de la société Speedway Motorsports, Inc. (SMI) présidée par Marcus G. Smith (fils de Bruton Smith).

Les circuits[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du circuit.

Le quad-oval[modifier | modifier le code]

Le circuit de type quad-oval (ovale comportant une ligne droite formant un coude) est long de 1,5 milles (2,414 km) avec des virages inclinés à 24° et des lignes droites inclinées 5°. Actuellement le circuit accueille des courses de NASCAR Cup Series, de NASCAR Xfinity Series et de NASCAR Camping World Truck Series.

Sur l'aire intérieur de l'ovale se trouve un circuit de route avec 13 virages, long de 2,42 milles (3,895 km) et un circuit de cart long de 0,6 milles (0,966 km).

Un circuit long de 0,25 milles (0,402 km) en forme d'ovale plat est également placé derrière la ligne droite arrière et accueille les courses de NASCAR Whelen Southern Modified Tour (en), le Summer Shootout Series et d'autres événements tels que le Legends Millon (en).

Le zMAX Dragway[modifier | modifier le code]

Le zMAX Dragway est une dragstrip (piste pour dragsters) à quatre bandes situé sur un terrain de 125 acres (506 m2) propriété du circuit au-delà de l'autoroute U.S. Highway 29. Il fut construit en 2008 impliquant 1 876 ouvriers pour un total de 636 000 heures. Avec une moyenne de 300 ouvriers travaillant en moyenne 11 heures par jour, le chantier initialement prévu pour durer 13 mois sera termine en 6 mois. À un moment donné, pendant la construction de la piste, certains riverains ont entamé une action par devant le Conseil de la ville de Concord prétextant de fortes nuisances sonores causées par les dragsters, espérant ainsi faire cesser les travaux. Smith, suite à cette action, menaçe de fermer définitivement le circuit Charlotte Motor Speedway et de le recréer ailleurs dans la banlieue de Charlotte[4],[5]. Interrogé sur cette réelle intention, Smith répliqua "I am deadly serious" (Je suis extrêmement sérieux)[5]. Après un mois de négociations, la question était réglée et plutôt que de fermer le circuit, Smith annonce un investissement de 200 millions de $ pour d'une part, améliorer les infrastructures routières et autoroutières et d'autre part, réduire les nuisances sonores de la piste de dragsters[4].

Le zMAX Dragway ouvre officiellement le 20 août 2008 et une séance portes ouvertes est organisée quelques jours plus tard. La première compétition NHRA se déroule les 11 au 14 septembre 2008[6].

Ce dragstrip est la seule piste de quatre lignes des États-Unis dont le revêtement est en béton. la tour située sur la ligne de départ est de 34 000 ????? ( ?) et on y trouve 16 suites luxueuses, la salle de contrôle et une salle de presse. Deux tribunes (situées de part et d'autre de la piste) peuvent accueillir 30 000 spectateurs. Vingt-quatre suites luxueuses (hébergement inclus) sont situées au-dessus de la tribune principale. Deux tunnels sous la piste permettent aux spectateurs de passer d'une tribune à l'autre[7].

La piste en terre[modifier | modifier le code]

La piste en terre battue (Dirt track) de Charlotte[8] est un circuit plat en forme d'ovale d'une longueur de 0,4 milles (0,644 km). Par rapport au circuit de NASCAR, il se situe au-delà de l'autoroute Highway 29. Construit en 2000, il possède environ 14 000 sièges. Il accueille des compétitions de Dirt Late Models, Modifieds, Sprint Car racing (en), Monster Trucks et la prestigieuse finale des World of Outlaws (en)[9] In 2013, the track hosted the Global Rallycross Round 8.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Charlotte Motor Speedway fut dessiné par Bruton Smith avec l'aide de son partenaire et pilote Curtis Turner en 1959. La première course de NASCAR World 600 se déroule sur le circuit le 19 juin 1960. Le 8 décembre 1961, le circuit fait aveu de faillite. Le Juge J.B. Craven de l' US District Court du nord-ouest de la Caroline réorganise sa structure en vertu du chapitre 10 de la Loi sur la faillite. Il nomme Robert Red Robinson en qualité de fiduciaire de la piste jusqu’en mars 1962. Après cette date, un comité composé des principaux actionnaires du circuit est constitué. Il est dirigé par A.C. Goines et Richard Howard (propriétaire de magasins de meubles). Goines, Howard et Robinson travailleront pour maintenir à flot le speedway[10].

En avril 1963, une somme de 750 000 $ est remboursée à une vingtaine de créanciers et le circuit est sauvé de la faillite. Le Juge Craven nomme Goines président et Howard directeur général adjoint du circuit. En 1964, Howard devient directeur général du circuit et le 1er juin 1967, les hypothèques du circuits sont remboursées en intégralité[11].

Bruton Smith quitte l'organisation du circuit en 1962 pour d’autres occupations (banque et concession automobile à Rockford dans l'Illinois). Il y rencontre le succès et commence à acquérir des parts dans le circuit. En 1974, Smith s'implique de plus en plus dans l'organisation du circuit à tel point qu'en 1975, Richard Howard déclare "I haven't been running the speedway. It's being run from Illinois." (Ce n'est pas moi qui ai fait tourner le circuit, cela s'est fait de l'Illinois[12]). En 1975, Smith détient la majorité des parts et reprend le contrôle journalier du circuit. En octobre 1975, il engage H.A. "Humpy" Wheeler comme directeur général et le 29 janvier 1976, Richard Howard démissionne de son poste de président du circuit. Ensemble, Smith et Wheeler vont commencer à améliorer et agrandir l'infrastructure[9].

Au cours des années suivantes, de nouvelles tribunes et des suites luxueuses sont ajoutées. Les infrastructures sont modernisées pour augmenter le confort des fans. En 1988, la Smith Tower, haute de sept étages, est construite et reliée à la tribune principale. Cette tour abrite les bureaux des mandataires sociaux du circuit, la billetterie, des boutiques, des bureaux à louer, le Club Speedway et des aires de restauration et de divertissements. Le circuit devient le premier site sportif aux États-Unis à offrir toute l’année des logements lorsqu'en 1984, quarante loges (logement avec commodités partagées) sont implantées avec vue sur le virage no 1. En 1991, douze unités sont ajoutées à cette construction[9].

En 1992, Smith et Wheeler débloquent 1,7 million de $ pour l'installation par la société Musco Lightning de 1 200 unités d'éclairage autour du circuit. La piste devient le premier circuit moderne type superspeedway à accueillir des courses de nuit. Il était le plus long circuit équipé d'éclairage jusqu'à ce que le Daytona International Speedway en soit équipé en 1998. En 1994, ils injectent 1 million de $ pour équiper l'infield (aire centrale du circuit) de nouveaux garages d'une superficie totale de 20 000 m2[9].

En 1995, le pilote Russell Phillips (en), âgé de 26 ans, est tué à la suite d'un des plus horribles accidents de l’histoire de la course automobile.

De 1997 à 1999, la piste accueille des courses d'Indycar Series. Lors du 66e tour de la course de 1999, à la suite d'un accident, une voiture perd une de ses roues laquelle est projetée dans les gradins par une autre voiture. Trois spectateurs sont tués et huit autres sont blessés. La course est arrêtée. Les courses d'Indycar Series ne sont plus revenues sur le circuit depuis lors. Cet accident, ainsi qu'un similaire en juillet 1998 lors d'une course de Champ Car au Michigan International Speedway, induiront de nouvelles règles de sécurité et notamment l'obligation de sangles reliant la roue au moyeux des roues pour l'empêcher de se libérer complètement de la voiture en cas d'accident. De plus, afin d'éviter que des débris ne puissent arriver dans les gradins, les grillages équipant l'extérieur des pistes du circuit de Charlotte (ainsi que les autres circuits propriété de SMI) seront relevés, passant d'une hauteur de 15 pieds (4,57 m) avec surplomb de 3 pieds (0,91 m) à une hauteur de 21 pieds (6,4 m) avec surplomb de 6 pieds (1,83 m)[13].

En février 1999, la société Lowe's achète les droits du nom du circuit. Celui-ci devient le premier du pays à avoir ses courses sponsorisées. Le contrat ne sera pas renouvelé pas la société après la saison 2009 de NASCAR[14]. Le circuit reprend alors son nom originel à partir de la saison 2010[15].

En 2005, la surface de la piste commence à fortement se dégrader. Elle avait été refaite pour la dernière fois en 1994. Via un procédé dénommé lévitation, un meulage de la piste à l'aide de diamants est effectué dans l'optique d'aplanir les bosses qui s'y étaient développées. Néanmoins, la surface de la piste causera de gros problèmes d'usure des pneus au cours des deux courses de NASCAR cette année-là. Un nombre élevé d’accidents sera causé en raison de la défaillance de pneus provoquée par la rugosité de la surface de la piste. En 2006, celle-ci est alors entièrement refaite[16].

Le président Humpy Wheeler prend sa retraite après le Coca-Cola 600 du 25 mai 2008 et est remplacé par Marcus Smith[17].

À la fin de la saison 2008, la capacité d'accueil du public est réduite de 20 000 unités et la largeur des sièges de la tribune principale passent de 18 pouces (45,72 cm) à 22 pouces (55,88 cm) pour offrir un meilleur confort aux spectateurs (les sièges plus larges avaient été récupérés au stade Charlotte Coliseum récemment démoli).

Le 22 septembre 2010, l'organisation du circuit annonce un partenariat avec la société Panasonic laquelle installera sur le circuit le plus large écran vidéo en haute définition du monde[18],[19]. L'écran mesure approximativement 200 pieds (60,96 m) de large sur 80 pieds (24,38 m) de haut. Il contient 9 millions de LEDs. Il est situé entre les virages 2 et 3 le long de la ligne droite arrière. Un écran plus large encore sera installé par la suite au Texas Motor Speedway[20]. La tour Diamond Terrace est démolie en 2014 pour réduire la capacité totale du circuit à 89 000 spectateurs. La capacité des places est réduites de 31 à cause de la diminution constante du nombre de spectateurs[21], diminution constatée non seulement sur ce circuit mais également lors des autres courses de NASCAR, provoquant notamment des rénovations et diminution de sièges au Daytona International Speedway[22],[23].

Effondrement d'une passerelle[modifier | modifier le code]

Le 20 mai 2000, après la course NASCAR All-Star Race de nombreux spectateurs retournent à pied vers leur parking, empruntant une passerelle surplombant l'autoroute. Une section de cette passerelle longue de 80 pieds (24,38 m) s'effondre sur celle-ci[24]. Au total, 107 fans sont blessés à la suite d'une chute de 17 pieds (5,18 m)[25]. Près de cinquante actions judiciaires sont intentées contre le circuit à la suite de cet incident. La plupart sont réglées avant d'arriver devant les tribunaux. L'enquête met en cause la société Tindall Corp. laquelle avait utilisé un mauvais additif pour accélérer la prise du béton placé au centre de la passerelle. L'additif contenait du chlorure de calcium qui avait attaqué les câbles d’acier de la structure entraînant son l'effondrement[24]. Cet incident est considéré comme un des plus gros désastre de l'histoire de la NASCAR[25].

Evénements[modifier | modifier le code]

Courses actuelles[modifier | modifier le code]

Anciennes courses[modifier | modifier le code]

Autres événements[modifier | modifier le code]

Avec pas moins de 380 événements organisés par an, le site est considéré comme le complexe sportif le plus utilisé du pays.

Deux fois par an, il accueille le Salon de l'auto de Charlotte, un des plus grands du pays. Des films et des publicités ont été filmées sur le circuit speedway dont le célèbre Days of Thunder (Jours de tonnerre). C'est également une halte touristique très populaire et un endroit où les voitures peuvent être testées[9].

Le site accueille également plusieurs écoles de conduite toute l’année comme la Richard Petty Driving Experience où les élèves peuvent tester le superspeedway au volant d'une voiture de course[28].

Une exposition de sculptures a eu lieu lors du salon de l'auto d'avril 2005. Elle a rencontré un vif succès. Les sculptures grandeurs natures de Jim Gary (en) (les Twentieth Century Dinosaurs) représentaient des dinosaures construits à partir de pièces automobiles. Une tente spéciale abritait l’exposition et une immense sculpture de plus de quarante pieds de long est restée à l’entrée du circuit pendant toute la durée du salon. H. A. "Humpy" Wheeler et le circuit sponsorisèrent le transport des œuvres de Jim Gary vers le Belk College of Business (en) sur le campus de l'Université de Caroline du Nord à Charlotte où les œuvres furent visibles jusqu'à la fin du mois de juillet[29].

Le circuit accueille les 2 et 3 octobre 2012, les auditions de la douzième saison de l'American Idol[30].

Depuis 2013, le festival d'hard rock et de heavy metal dénommé Carolina Rebellion (en) se déroule le premier weekend du mois de mai sur l'aire de camping du circuit (le Rock City Campgrounds). Des groupes tels les Avenged Sevenfold, Kid Rock, Deftones, Disturbed, ZZ Top, Halestorm, Sevendust, Anthrax, Five Finger Death Punch et All That Remains s'y sont produits. En 2016, le festival a même eu lieu sur trois jours pour une assistance de 80 000 personnes[31].

Records[modifier | modifier le code]

Quad-oval de 1,5 milles (2,414 km)
Record Année Date Pilote Marque voiture Temps Vitesse moyenne
NASCAR Cup Series
Qualifications 2014 9 octobre Kurt Busch Chevrolet 27,167 s 198,771 milles (319,89 km)
Course (600 miles) 2016 29 mai Martin Truex Jr. Toyota h 44 min 5 s 160,655 milles (258,55 km)
Course (500 miles) 1999 10 octobre Jeff Gordon Chevrolet h 7 min 31 s 160,306 milles (257,99 km)
NASCAR Xfinity Series
Qualifications 2005 11 octobre Jimmie Johnson Chevrolet 28,763 s 187,735 milles (302,13 km)
Course (300 miles) 1996 25 mai Mark Martin Ford h 55 min 23 s 155,996 milles (251,05 km)
NASCAR Camping World Truck Series
Qualifications 2014 16 mai Kyle Busch Toyota 29,384 s 183,773 milles (295,75 km)
Course (200 miles) 2003 16 mai Ted Musgrave (en) Dodge h 45 min 5 s 114,768 milles (184,7 km)
Verizon IndyCar Series
Qualifications 1998 24 juillet Tony Stewart G-Force 24,490 s 220,498 milles (354,86 km)
Course (312 miles) 1997 26 juillet Buddy Lazier Dallara h 55 min 29,224 s 162,096 milles (260,87 km)
Source:[32]
Piste zMAX Dragway
Record Année Date Pilote Véhicule Temps Vitesse moyenne
Pro Stock Car 2008 13 septembre Kurt Johnson (en) Chevrolet Cobalt 6,680 s 206,95 milles (333,05 km)
Pro Stock Motorcycle 2008 13 septembre Matt Smith Buell (en) 6,952 s 192,08 milles (309,12 km)
Monster Truck[33] 2012 17 mars Randy Moore Aaron's Outdoor Monster Truck 96,80 milles (155,78 km)

Note : La NHRA ne conserve pas les records pour Top Fuel ou Funny Car à cause de la distance de 1 000 pieds utilisée dans les deux catégories.

Photos[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)http://www.charlottemotorspeedway.com/fans/seating/
  2. (en)http://www.bizjournals.com/charlotte/blog/queen_city_agenda/2014/12/tear-it-down-charlotte-track-seating.html
  3. (en) Page du Charlotte Motor Speedway
  4. a et b (en) « Lots of love (and $80M) keeps track in Concord », sur nascar.com, (consulté le 29 avril 2010)
  5. a et b (en) David Poole et Sharif Durhams, « My way or no speedway, Bruton Smith tells city officials », The Charlotte Observer,‎
  6. (en) « zMAX Dragway – A Year in Review », Charlottemotorspeedway.com (consulté le 25 novembre 2010)
  7. (en) « zMAX Dragway @ Concord Fast Facts », sur zmax.com (consulté le 25 novembre 2010)
  8. (en) « Dirt Track », Charlotte Motor Speedway (consulté le 18 juillet 2013)
  9. a, b, c, d et e (en) « Speedway History », Charlotte Motor Speedway (consulté le 12 novembre 2015)
  10. (en)Charlotte Observer timeline on Charlotte Motor Speedway
  11. (en)Benyo, Richard (1977) SUPERSPEEDWAY: The Story Of NASCAR Grand National Racing Mason/Charter (ISBN 0-88405-391-1) pp.71-6
  12. (en)Benyo, SUPERSPEEDWAY, p. 76
  13. (en) CBS News, « Fatal Crash Prompts IRL Action », CBS Interactive, (consulté le 25 novembre 2010)
  14. (en) David Newton, « Standing room only? Not these days », sur ESPN.com, Concord, Caroline du Nord, ESPN Internet Ventures, (consulté le 29 avril 2010)
  15. (en) The Virginian-Pilot, « New name for a track, new drivers and some rule changes », Landmark Media Enterprises, (consulté le 29 avril 2010)
  16. (en) Sports Illustrated, « Hard choices ahead if Kentucky Speedway joins Sprint Cup circuit », Time Inc., (consulté le 29 avril 2010)
  17. (en) « NASCAR promoter Humpy Wheeler to retire after Coca-Cola 600 », sur Autoweek.com, Crain Communications, (consulté le 29 avril 2010)
  18. (en) « TV is 30 percent larger than Cowboys' », sur ESPN.com, ESPN Internet Ventures, (consulté le 14 octobre 2015)
  19. (en) « Charlotte Motor Speedway and Panasonic Announce World's Largest HD Video Board », (consulté le 22 septembre 2010)
  20. (en)Sports News & Articles – Scores, Pictures, Videos - ABC News
  21. (en)http://charlotteattendance.weebly.com/
  22. (en) http://charlotteattendance.weebly.com/
  23. (en) Bob Pockrass, « Tracks continue removing seats; how it could impact fans », sur Sporting News, (consulté le 29 mai 2016)
  24. a et b (en) Jenna Fryer, « Judge rules against fans in Lowe's bridge collapse », Raleigh, Caroline du Nord, Associated Press, (consulté le 14 octobre 2015)
  25. a et b (en) WCNC-TV, « 10 years after NASCAR bridge collapse, injured man changing lives », Tegna, Inc., (consulté le 30 juillet 2010)
  26. (en) Off-Road, « Stadium Super Trucks Added to TORC Charlotte Race », (consulté le 11 août 2016)
  27. (en)Meritor Champ Truck World Series - Home
  28. (en)Charlotte Motor Speedway - Races Tracks - Richard Petty Driving Experience. Drivepetty.com. Consulté le 18 juillet 2013
  29. (en) « Belk College notes passing of sculptor Jim Gary », sur uncc.edu (consulté le 12 novembre 2015)
  30. (en) Shannon Smith, « 'American Idol' auditions: day two in Charlotte », Tribune Broadcasting, (consulté le 17 juin 2015)
  31. (en) « Carolina Rebellion to bring three days of rock », The News Herald, (consulté le 30 mai 2016)
  32. (en) « Race Results at Charlotte Motor Speedway », sur Racingreference.info (consulté le 25 novembre 2010)
  33. Craig Glenday, « Guinness World Records 2014 », Guinness World Records, 2013 Guinness World Records Limited,‎ , p. 171 (ISBN 978-1-908843-15-9)