Memorial Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Memorial Day
Les tombes du cimetière national d'Arlington ornées de drapeaux en 2018.
Les tombes du cimetière national d'Arlington ornées de drapeaux en 2018.

Autre(s) nom(s) Decoration Day
Observé par Drapeau des États-Unis États-Unis
Signification Commémoration en l'honneur de tous les morts de guerre
Date Dernier lundi du mois de mai
Date 2020
Date 2021
Date 2022

Le Memorial Day est un jour de congé officiel aux États-Unis, célébré chaque année le dernier lundi du mois de mai. Il rend hommage aux membres des Forces armées des États-Unis morts au combat toutes guerres confondues. Ce jour ne doit pas être confondu avec le Veterans Day qui rend hommage aux anciens combattants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

« ON DECORATION DAY » (dessin politique réalisé vers 1900). Légende : « Je te parie que je deviendrai un soldat, comme mon oncle David, quand je serai grand ».
Discours du président Donald Trump à Arlington pour le Memorial Day de 2018.

L'hommage prend ses racines à la fin de la guerre de Sécession, où une pratique veut que les tombes des soldats du Nord comme du Sud soient décorées de fleurs. Le , le Memorial Day est proclamé par le général et représentant de l'Illinois John Alexander Logan, qui est l'un des précurseurs pour faire de ce jour un jour férié. Le de la même année, le Decoration Day est la première fois célébré au cimetière national d'Arlington[1].

À partir de 1882, il est renommé en « Memorial Day » pour célébrer tous les morts au combat et non plus seulement ceux morts durant la guerre de Sécession[1]. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que cette nouvelle dénomination devient courante, puis officialisée au niveau fédéral en 1967[2].

Uniform Monday Holiday Act[modifier | modifier le code]

Le , le Congrès des États-Unis adopte le Uniform Monday Holiday Act, déplaçant le Memorial Day sur le dernier lundi de mai, afin de proposer un weekend de trois jours[3]. Cette loi prend effet le [4].

Le Memorial Day marque pour les entreprises commerciales américaines le début officieux de la période estivale. En raison de cela, la Veterans of Foreign Wars et la Sons of Union Veterans of the Civil War (en), deux organisations de vétérans militaires, préconisent le retour à la date d'origine. D'après eux, cette modification, donnant un weekend de 3 jours, altère le sens même de la journée. Ce qui expliquerait une impression de nonchalance des Américains pour le Memorial Day[5]. À partir de 1987, Daniel Inouye, sénateur d'Hawaii et vétéran de la Seconde Guerre mondiale, milite pour le retour du Memorial Day à la date traditionnelle[6].

Célébration[modifier | modifier le code]

Chaque année, le président des États-Unis se rend au cimetière national d'Arlington, dans la banlieue de Washington, D.C., tandis que des défilés sont organisés dans tout le pays[7].

En dehors des États-Unis[modifier | modifier le code]

Le , le président français Nicolas Sarkozy annonce vouloir faire du jour anniversaire de l'armistice de 1918 — rendant hommage aux soldats de la Première Guerre mondiale — un « Memorial Day à la française »[8]. Cela conduira à l'adoption de la loi[9] « fixant au la commémoration de tous les morts pour la France »[10]. Cette journée ne se substitue pas aux autres journées de commémorations nationales, mais rend hommage à l'ensemble des morts pour la France, y compris lors des opérations les plus récentes[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Henry Perkins Goddard et Calvin Goddard Zon, The Good Fight that Didn't End : Henry P. Goddard's Accounts of Civil War and Peace, Univ of South Carolina Press, , 359 p. (ISBN 978-1-57003-772-6, lire en ligne), p. 285.
  2. (en) Alan Axelrod, Miracle at Belleau Wood : The Birth of the Modern U.S. Marine Corps, Globe Pequot, , 252 p. (ISBN 978-1-59921-025-4, lire en ligne), p. 233.
  3. (en) Benjamin F. Shearer, Culture and Customs of the United States : Customs and society, ABC-CLIO, (ISBN 978-0-313-33876-2, lire en ligne), p. 161.
  4. (en) « Uniform Monday Holiday Act », sur National Archives and Records Administration, (consulté le ).
  5. (en) David Mechant, « Memorial Day History », sur usmemorialday.org, (consulté le ).
  6. Par exemple : 112th Congress (2011-2012), S.70.
  7. « Le Memorial Day, journée du souvenir aux États-Unis », Voice of America, (consulté le ).
  8. « Sarkozy veut faire du 11 Novembre un « Memorial Day » à la française », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  9. « Dossier législatif sur le site de l'Assemblée nationale », sur assemblee-nationale.fr.
  10. « Journal officiel du  », sur legifrance.gouv.fr.
  11. « Site Internet de l’Élysée », sur elysee.fr.